ILLW 2019 et phare de Bodic

ILLW 2019 et phare de Bodic,

Chaque année nous attendons cet événement. Cette année, c’est au tour du phare de Bodic. Il se situe dans les Côtes d’Armor, Nord Bretagne sur la commune de Lézardrieux. Commune très sympathique d’environ 1600 habitants et parcourue par de nombreux amoureux de la nature. Elle a l’opportunité de se situer sur le GR 34. Ce célèbre chemin côtier qui parcoure la Bretagne. Afin de situer plus à même les lieux, je peux vous évoquer, Le Trieux, Paimpol, l’île de Brehat ou le Sillon de Talbert.

Pont suspendu de Lézardrieux

Pont suspendu de Lézardrieux

La Ria du Trieux et ses sentinelles

La Ria du Trieux et ses sentinelles

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pont suspendu à été érigé aux alentours de 1836, le modèle actuel lui est profondément remanié depuis 1925. Il circule environ 8000 véhicules par jour ce qui crée des soucis d’infrastructures.

Ce pont enjambe le fleuve côtier « Trieux » long de 73 kilomètres qui se jette dans la Manche à hauteur de l’île de Bréhat. Auparavant il traverse 27 communes avant d’arriver dans la Ria de Lézardrieux.

Phare de La Croix

Phare de La Croix

Phare de Bodic à l'horizon

Phare de Bodic à l’horizon

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les clichés, les deux principales « Sentinelles du Trieux », à savoir, le phare de « La Croix » et bien sûr le phare de « Bodic ».

Préparation amont,

L’équipe habituelle qui se compose de Dyd et Chris, prépare cette activation depuis le début de l’année. Il y a le choix du site, le phare de Bodic domine la Manche et le Trieux d’une altitude de cinquante huit mètres. Notre décision est de demander l’autorisation aux services des phares et balises de Lézardrieux afin de pouvoir activer le phare de l’enceinte de celui-ci. Une réponse positive nous parviendra de l’équipe de direction. Nous aurons même  d’amicales visites lors de notre activation.

 

à la mémoire d' André Le Bras

à la mémoire d’ André Le Bras

Centre opérationnel des Phares et Balises

Centre opérationnel des Phares et Balises

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La subdivision des phares et balises de Lézardrieux est implantée depuis 1964. Son terrain d’intervention et ses missions s’étendent sur la Manche Ouest et l’Atlantique Nord. Une plaque apposée sur le flan de la propriété, côté cale de mise à l’eau, rend hommage à André Le Bras. Cet homme originaire de Pontrieux ingénieur des Ponts et Chaussées, jouera un rôle important pendant le conflit de la seconde guerre mondiale. Il sera de toutes les actions avec ses Amis et collègues des phares. Il rendra de grands services à notre nation face à l’ennemi. A la fin du conflit, nommé Maire de la commune par Londres et bien sûr patron des Phares et Balises de Lézardrieux, jusqu’en 1959, il décède en 1988.

A pied d’ œuvre,

Nous arrivons chacun de notre côté après trois heures de route environ. Nous sommes accueillis par les occupants des lieux, il n’y a plus de gardien mais le phare est entretenu.

Phare de Bodic côté scène et spectateurs

Phare de Bodic côté scène et spectateurs

Phare de Bodic côté acteurs et coulisse

Phare de Bodic côté acteurs et coulisse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le WX (la météo) est très incertain, il pleut depuis dix sept heures trente et cela durera toute la nuit. Une légère brise balaie la colline.

Le week-end mondial des phares et bateau-phares démarre demain matin samedi.

Nos hôtes nous mettent généreusement à disposition une grande remise en fond de terrain. Nous n’aurons pas besoin de sortir nos tentes cette fois-ci. Jadis deux familles de gardiens occupaient les lieux. J’occupe l’ancien clapier à lapins surdimensionné pour un seul OM. Je peux déposer mes batteries, une de 110 A/h et l’autre de 70 A/h, marines à décharge lente. Pour Dyd ce sera l’utilisation du secteur car une prise de courant est présente dans la grange. Le groupe électrogène va pouvoir rester en stand-by.

Il est dix neuf heures, nous décidons d’un commun accord d’installer les antennes demain matin samedi.

A l'entrée du phare de Bodic

A l’entrée du phare de Bodic

Vue sur la station et les choux

Vue sur la station et les choux

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 1er jour du ILLW 2019,

Nous arrivons vers huit heures trente, rien ne sert de se presser. L’ ILLW n’est pas un contest (concours), toutes sortes de stations amateurs de par le monde activent des phares. Nous sommes cette année 2019, 426 stations Radio-Amateurs, sept stations françaises inscrites. Notre call (indicatif) est identique aux années précédentes à savoir, TM2LW. Nous utilisons des moyens simples, mais nous sommes présents chaque année.

Commence le montage des antennes, pas de 21 et 28 Mhz pour ma part, les antennes sont restées au QRA. Je crois que personne n’est parfait et cela m’arrange hihihi. J’ai oublié ma table de camping aussi, je vais en acquérir une sur la route.

Pour ma part le montage est rapide, un dipôle 80/40/20 mètres. Pour Dyd ce sera un peu plus long avec une antenne « Cobweb », une MFJ-1836H pour les connaisseurs.

cobweb" modele MFJ-1836H
FFF et SNPB

FFF et SNPB

Une des deux stations de TM2LW

Une des deux stations de TM2LW

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors qu’il pleut dans certaines régions, ici en Bretagne Nord, nous avons un temps sec et une brise de 60 Km/h. Je passe sur 80 mètres, furtivement car je me retrouve avec un problème de ROS élevé.

Je n’ai pas encore prévenu l’Ami Patrice, F-11579 qui va nous écouter pendant deux jours depuis l’Yonne. Heureusement car après maintes vérifications je ne trouve rien de spécial. Ce n’est pourtant qu’un simple bout de fil électrique, avec des connecteurs utilisés, afin de rallonger ou raccourcir l’antenne.

Je décide passer sur le 40 mètres et de trouver une fréquence de libre. Comme de coutume la bande est full-up, difficile de se faire une place entre les contests, les grosses stations qui bavent etc…Normal nous sommes le week-end.

La Cobweb", MFJ-1836H et la G5RV

La Cobweb », MFJ-1836H et la G5RV

Objectif ! Ne pas finir dans les choux

Objectif ! Ne pas finir dans les choux

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps passe,

Pour sa part Dyd déroule le 20 mètres et tout semble bien se passer. Je trouve enfin une portion de bande libre et commence mes premiers appels. Aucun souci notable ne viendra perturber notre journée ponctuée de nombreuses pauses. N’oublions jamais que notre hobby reste un plaisir, cela nous permet de répondre à de multiples questions générées par nos visiteurs. Nous allons peut-être susciter des vocations.

Il est dix huit heures trente nous décidons de stopper nos émissions. Demain sera un autre jour et la bière bretonne continue de nous faire des appels. Nous avons effectué environ 260 contacts pour cette première journée et quelques phares européens activant des lighthouses pour ce ILLW 2019.

Dimanche second jour d’activation,

Après une bonne nuit réparatrice à l’hôtel du Littoral de Lézardrieux, nous reprenons la route. Cette fois-ci pas de montage d’antenne, ni de vérification de câble ou connexion quelconque.

Des voisins calmes et fort sympathiques

Des voisins calmes et fort sympathiques

Un opérateur supplémentaire

Un opérateur supplémentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin nous sommes attendus par nos hôtes équidés, tout le weekend ils guetteront nos faits et gestes. Nous irons les caresser à maintes reprises, tout comme les marcheurs de passage sur le GR 34 égarés ou pas. Comme je l’évoque régulièrement notre passion ne doit pas nous empêcher de s’intéresser aux belles choses qui nous entourent…

Ce dimanche baigne dans le soleil, hormis une petite brise qui nous accompagnera toute la journée. Nous espérons améliorer nos distances de contacts afin de sortir un peu de l’Europe. Les conditions de trafic sont bizarres, pas mal de fading, des reports de 59+ à 33 au sein du même contact.

Le bilan de la veille pour ma part est de « 9 » pays contactés et 37 départements. Incroyable, mais vrai, pourtant ce ne sont pas les clients qui manquent, encore faut-il se faire entendre.

Notre hôte est absent, il est d’astreinte et parti vérifier ses alarmes et le bon fonctionnement de ses petits protégés. Nous aurons le bonheur et privilège dans la journée, de nous approcher de la lanterne.

Joli la vue, phare de La Croix au loin

Joli la vue, phare de La Croix au loin

28 watts et 21 miles nautiques de portée

28 watts et 21 miles nautiques de portée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien  sûr nous ne sommes pas sur Armen, Cordouan ou La Jument. Les phares c’est comme les gens, il n’y a pas de petits métiers. Une diode électroluminescente de 28 watts et une lentille de Fresnel, cela donne 21 miles nautiques de portée. Je trouve l’association des deux fantastique, deux siècles de différence.

Un dimanche à la campagne suite,

Des pile-ups se déclenchent de temps à autres, puis plus rien. Je vérifie au moins cinquante fois mes connexions rien y fait. Je tourne beaucoup en France, Belgique, Allemagne,Italie et un croate.

En revanche l’Ami Dyd, tape l’Amérique du Sud . Pour l’Amérique du Nord, rien, nada, pas un seul contact en deux jours. Ce n’est pas grave, la radio c’est comme la pêche, parfois la bourriche est peu remplie. Nous passons un bon moment, nos sponsors sont présents, COREFF et 1664.

Tourelles en fer des Roches-Douvres

Tourelles en fer des Roches-Douvres

*La même en activité jusqu'en 1954

*La même en activité jusqu’en 1954

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je sais qu’au premier abord ce n’est qu’un vulgaire tas de ferraille. Ce n’est pas faux du tout. Mais celui-ci à une histoire, comme tous d’ailleurs. Lors de la débâcle de 1944 nos amis de « maintenant », ont décidé de tout détruire sur leur passage. Ils massacreront ou décapiteront une bonne centaine de phares, dont les Roches-Douvres. Malgré les interventions des gardiens, des gens des phares et balises. Ils ont tenté de leur expliquer qu’un phare n’avait pas de camp, de pays, ni d’idéologie, ni religion mais n’était là que pour le bien de tous.

En attente d'une future œuvre

En attente d’une future œuvre

En attente d'une future œuvre

En attente d’une future œuvre

 

 

 

 

 

 

 

 

Après tous ces événements il a bien fallut éclairer nos côtes de nouveau. Une tour métallique de 17 mètres a été implantée en 1950 en attendant la reconstruction du phare définitif. Ces dernières années, les restes de cette tourelle ont été hélitreuillés afin qu’un artiste puisse créer un monument ou une œuvre à la mémoire des marins et gardiens de phares.

Revenons à la radio,

L’heure s’avance et la soirée pointe son nez. Il est temps de démonter les installations. Cette opération nous prendra bien deux heures. Nous prenons congés de nos hôtes en les remerciant chaleureusement pour leur accueil et gentillesse.

Nous sommes globalement satisfait de cette aventure. Chaque année nous rencontrons des passionnés de phares et d’environnement. Ce n’est pas une mode du jour, ces personnes vivent, travaillent  avec la nature et donc la respecte en bons marins.

ILLW 2019 for TM2LW

ILLW 2019 for TM2LW

Sans commentaire

Sans commentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Finalement nous l’avons contacté l’Amérique du Sud d’où nous avons pas mal d’amis passionnés de phares. Au total plus de 70 départements français. Comme chaque année nous sommes fiers de participer à ce weekend international des phares. Créé par des gardiens de phares écossais s’inquiétant de la dégradation de leur outil de travail et du patrimoine.

 

Merci à tous les Yls, Swls et OMs nous ayant contacté ou envoyé des rapports d’écoute complets. Spécial thank to Patrice F-11579 qui nous a suivi tout le week-end de cet événement mondial.

Grand merci à tous les amis et personnels des phares et balises pour leur accueil et de nous avoir facilité nos démarches. Merci aux personnes de « l’hôtel du littoral » pour leur amabilité, gentillesse et écoute.

Peut-être le ILLW 2020 ??

Peut-être le ILLW 2020 ??

Merci ! A l'année prochaine

Merci ! A l’année prochaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez visionner une courte vidéo de l’activation en cliquant ici, merci

You can watch a short video if you clik here, many thanks

Ps: Enfin une petite dernière,

Lorsque vous êtes sur le port de Lézardrieux, vous pouvez apercevoir une superbe lanterne à l’entrée du site des Phares et Balises.

Lanterne de Triagoz déposée en 1942

Lanterne de Triagoz déposée en 1942

Lanterne de Triagoz déposée en 1942 (Bis)

Lanterne de Triagoz déposée en 1942 (Bis)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette lanterne occupait le sommet du phare de Triagoz de 1925 à 1942. « L’enfer des Triagoz » comme le surnommait les spécialistes. Déposée pendant le conflit de la WW2 afin de protéger l’ensemble des tirs aériens. Le phare de Triagoz tout comme ceux de Saint Nazaire, étaient allumés seulement afin de facilité l’entrée des bâtiments de la Kriegmarine.

A la fin du conflit, le phare et son optique retrouvent leur état d’origine. Elle sera à nouveau déposée en 1981 lors de l’automatisation de l’ouvrage.

Sur la demande de Mr Laroque Philippe ingénieur et patron de Lézardrieux. Elle sera démontée pièce par pièce et ré-assemblée afin d’avoir une troisième vie sur le site de Lézardrieux.

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

 

*Je me suis permis de prélever cette image sur un de mes livres. »Phares en mer » de Mr Jean-Christophe Fichou, un passionnant passionné de phares. Merci

Phares de l’île du Pilier

Phares de l’île du Pilier,

L’île du Pilier. Nous allons évoquer l’histoire des phares de l’île du Pilier. Cette fois-ci nous sortons du département 44 afin aller chez nos voisins vendéens, près de Noirmoutier, dans le département 85. Plus précisément au nord de cette île que beaucoup de touristes de passage connaissent. Notamment son célèbre « Gois », une voie faite de pierre du début 18ème siècle, il en est fait mention sur un document, pour la première fois en 1701.

Longue de 4,5 kilomètres cette voie est submersible, selon le coefficient de marée, la hauteur d’eau sur la voie varie de 1,20 à 4,5 mètres à marée haute. A ce propos chaque année des guignols se noient ou perdent leur véhicule pour le non respect des consigne de sécurité. Eh, oui ! Ne pas confondre instruction et intelligence, on ne peut pas tout avoir…La Mer et la Montagne gagnent toujours…

Présentation,

Mais revenons à notre île du « Pilier » située au nord-ouest de l’île de Noirmoutier. Lorsque vous êtes sur le port de l’ Herbaudière, c’est simple elle est en face, à quelques miles nautiques de là, environ 2,5 à la louche. Sa superficie est de 4 hectares.

Vue de l'île Pilier, du large

Vue de l’île Pilier, du large

L'Herbaudière et l'île du Pilier

L’Herbaudière et l’île du Pilier

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est une île accessible, à la condition bien sûr de respecter la faune et la flore présente. En revanche je n’y emmènerai pas d’enfant en bas âge, compte-tenu des occupants sur place. Oui ! Les oiseaux qui n’hésitent pas à vous attaquer si vous approchez trop près des nids de ceux-ci.

Les oiseaux,

En gros ne pas quitter la jetée d’accostage… Si vous connaissez le film d’Alfred Hitchcock « Les oiseaux », vous serez servis…Vous êtes prévenus.

Attention tu es chez moi !

Attention tu es chez moi !

Les gardiens de l'île

Les gardiens de l’île

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette île possède en son sein, un ancien fort renfermant un sémaphore inactivé et, deux phares pour le prix d’un. La position exacte de l’île pour les curieux est, 47°02’58 Nord et 002°21’60 Ouest.

Revenons à nos phares au nombre de deux comme évoqué plus haut. Le budget du balisage des côtes françaises est plus que mince en ce début de 19ème siècle. Les côtes sont quasiment éteintes, l’on entretien au minimum les phares ou tourelles à feux existantes. Tient cela me rappel quelque chose ! Même ça on l’a pas inventé…

La faute à qui, tout au moins en partie, à Napoléon qui guerroie dans toute l’Europe. Toujours la même chose, comme au CM2, celui qui aura la plus grosse, la plus longue, la plus claire et j’en passe….Pendant ce temps nos navires s’échouent ou s’éventrent sur nos côtes. Et ça c’est pas bon pour le commerce, des marins on en trouve dans tous les coins du monde mais, la marchandise elle qui traverse la planète à encore plus de valeur…

Le vieux fortin et sémaphore

Le vieux fortin et sémaphore

Les phares de l'île du Pilier

Les phares de l’île du Pilier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il était temps,

A l’époque (1817) des personnages très connus tentent à tout prix de redresser la barre, l s’agit de François Arago grand physicien et directeur de l’observatoire de Paris, qui va nommé  Augustin Fresnel ingénieur ponts et chaussées responsable de l’éclairage de la capitale et de l’astronome Mathieu. Les plaintes s’accumulent sur leur bureau, dont celle de Sieur Pineau, négociant à Noirmoutier qui demande qu’un phare soit présent sur l’île du Pilier. Ilot situé à l’embouchure de la Loire, qui s’étend sur six lieues et tant redouté par les navigateurs. Il ajoute comme argumentaire à propos de cet écueil  » cet îlot en élévation au-dessus de la mer pour servir de base à un phare dont la privation coûte plus d’hommes qu’il n’en faut pour peupler une province ».

Sa requête porte ses fruits puisqu’en l’année 1823, Becquey directeur général des Ponts et Chaussées, lui répond qu’il va accéder à sa demande.

La première tour date de 1829

La première tour date de 1829

L'ancienne tour et le nouveau phare

L’ancienne tour 1829 et le nouveau phare 1877

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prenons les mesures,

Tour ronde d’une hauteur de 34,20 mètres, hauteur de la focale 29,50 mètres. Coût de travaux 52.000 francs or. Hauteur au-dessus de la mer 32 mètres. Feu blanc varié de 4′ en 4′.

Jusqu’au mitan du 19ème siècle combustible « l’huile de pierre » est peu présente, hormis pour le calfatage des coques de navires. Il faut attendre 1848 pour que Abraham Gesner parvienne à distiller ce goudron pâteux afin d’en extraire un produit inflammable « le Kérosène ». Seul problème en France, il n’y a pas de champ pétrolifères et les français recourent à un produit voisin, la distillation du schiste bitumeux. En 1858 plusieurs feux de ports en seront équipés, en attendant l’arrivée des premières huiles de pétrole venant des USA.

Ce produit miracle au regard du gaz (distillation du charbon), huile de colza et autres consœurs n’est pas sans inconvénients. D’abord les Trois principales qualités, le prix, la luminosité à prix égal et enfin des hauteurs de flammes moins importantes. Maintenant les soucis, combustion inégale, fort dégagement de fumée, trop légers et de ce fait facilement inflammables.

Autre gros souci, la très forte chaleur dégagée par la combustion de ce kérosène et donc des problèmes de maintient physique de la coupole en métal et assemblée au plomb. Celui-ci se liquéfie sous l’action de cette chaleur et met en danger le haut de l’édifice.

Le chemin du fort au phares et ses gardiens

Le chemin du fort au phares et ses gardiens

Les phares de l'île du Pilier en restauration Juin 2015

Les phares de l’île du Pilier en restauration Juin 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Améliorer à tous prix,

Voulant améliorer la portée de l’optique du phare, une lampe à cinq mèches fut installée et allumée en 1871 dans la lanterne exiguë de la vielle tour. La chaleur intense empêcha les gardiens d’accéder à la coupole et celle-ci se dessoude constamment. Pour accueillir la nouvelle lampe ils décident de construire une nouvelle tour, plus haute et, plus large.

La cale d'accès à l'île du Pilier

La cale d’accès à l’île du Pilier

L'optique actuelle installée en 1877

L’optique actuelle installée en 1877

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce nouveau phare détient un record depuis 1877, celui de la construction la plus rapide de l’histoire des phares en France, 4 mois et demie. Oui !Vous lisez bien…Du 4 juin au 15 Octobre 1877.

Ses mensurations, tour pyramidale de 30,20 mètres, hauteur au-dessus de la mer 34,20 mères, hauteur de la focale 27 mètres. Optique blanche fixe de 4′ en 4′, et optique de focale 0,70 m.

A noter aussi qu’en 1903, le 24 Septembre, un feu auxiliaire vient se greffer sur le corps du phare à mi-hauteur de la tour, sur un balcon d’acier. Côté sud.Une cuve à mercure sera installée par stabiliser l’optique comme dans pas mal de phare de l’époque.

Électrification,

Il ne fut électrifié qu’en 1966 car, il a été déclassé entre temps et n’était plus un phare de première ordre, donc tombé dans l’oubli. Ce phare fut sauvé de la destruction par la dépose de son optique en juillet 1944, ce qui ne fut pas le cas de 180 de ses congénères. Petit rappel d’histoire, qui a son importance, la région appelée poche de Saint-Nazaire n’a été libéré par les alliés que le 11 mai 1945. Dernière région de France libérée.

Son automatisation en 1996.

Jolie rencontre,

Autre précision lors de l’activation radio de ce phare, qui fera l’objet d’un autre article, le hasard m’a fait rencontrer l’équipe de restauration des phares et balises. Il s’agit de Jean-Jacques et de son équipe de techniciens qui venaient d’être déposés par le gros bateau du même service, pour le chantier. Je voulais les remercier pour leur gentillesse et accueil pendant leur pose méridienne. Ben Oui ! Ils n’ont pas de temps à perdre, ils bossent les gars. Leurs connaissances sur les phares sont précieuses. Ils en parlent avec passion, pour des ouvrages souvent abandonnés par nos dirigeants politiques…

Quelques années plus tard, je ferai une autre passionnante rencontre. Le privilège de converser avec Mr Gérard Raoul, des Phares et Balises de Lézardrieux…

Nous évoquons les phares de la région et les particularités d’approches de chacun d’entre-eux. Ils regrettent de n’avoir que peux de clichés de leurs travaux. Je donne à Jean-Jacques l’adresse de mon site et nous parlons du Grand Charpentier. Il y a passé pas mal de temps avec son équipe de travaux. Il me parle de photos avec des bâches vertes, sur la jetée de celui-ci.

Je les salue pour le travail qu’ils réalisent. Le bateau les dépose le lundi matin et les reprend le vendredi et cela par tous les temps. No Comment…

Bateau des Phares et Balises

Bateau des Phares et Balises

Les deux phares du Pilier vus de la mer

Les deux phares du Pilier vus de la mer

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article concernant les phares de l’île du Pilier. Pour les OMs désirant activer ce phare en radio, cliquez ici, 73 les gars et bon courage.