Cap Lévy port et Fort

Print Friendly, PDF & Email

Cap Lévy Port et Fort, préambule,

Nous retournons dans le beau département de la Manche (50), dans la région de Saint Vaast la Hougue, Barfleur. Rien de spécial tout va bien, dans le meilleur des mondes possibles. Je viens d’arriver à Saint-Vaast-la-Hougue pour un séjour d’une semaine et demie. Quatre activations de phares, châteaux et Flora Fauna  sont au programme de ce périple.

Ce n’est pas forcément la meilleur période pour activer des monuments à l’extérieur mais, j’ai besoin d’air. Nous surfons tant bien que mal sur des restrictions et confinements en tous genres. C’est aussi le dernier voyage de ma fidèle voiture, elle à plus de vingt années de bons et loyaux services. La prolonger amènerait une somme importante de frais.

Petite rade de St Vaast-la-Hougue à BM

Petite rade de St Vaast-la-Hougue à BM

Vue de la chapelle des marins

Vue de la chapelle des marins

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne reviendrai pas sur la description de St Vaast et son environnement l’ayant déjà réalisé dans un article précèdent. Si vous désirez le parcourir, merci de cliquer sur ici

Le lendemain je pars en reconnaissance dès le matin en direction de Réville, Saint Pierre l’église et Fermanville. Le route est sinueuse et encombrée de travaux de VRD plus un saupoudrage de tracteurs agricoles et leur chargement de poireaux, choux ou carottes.

Le soir j’allume la boite à grimaces, je zappe et tombe sur les actualités du jour. Le président de notre pays vient de parler. Contraintes nouvelles une fois de plus. Interdiction de dépasser les dix kilomètres du domicile. Une tolérance de déplacement pour le prochain week-end de Pâques. Mes plans vont bouger quelque peu, mon premier phare est à trente kilomètres. Je vais surfer avec la tolérance des autorités ce week-end de Pâques.

Jour « J » Port Lévy,

Six heures du matin le 03 avril, il fait nuit, la nuit est courte en général à la veille de mes activations. L’éternelle pointe de stress en rapport avec le fait de bien faire. Les mêmes questions reviennent : Ai-je le bon matériel ? N’ai-je rien oublié ? Y aura-t-il du monde sur les airs ? Serai-je à la hauteur ?

Cela parait bizarre et idiot pour certains mais, chaque activation me remet en question. Je me souviens d’un activation en kayak de mer. Je partais sur un rocher qui chahutais le kayak, quelques heures à attendre la basse mer. Une fois atterri sur la roche, je monte le matériel et patatrac, j’oublie un raccord d’antenne. J’annule l’opération et dois attendre sur mon îlot que la mer remonte hihihi. C’était sur la « Tourelle Basse-Bertrand » dans le Morbihan.

Tourelle Basse-Bertrand

Tourelle Basse-Bertrand

Basse-Bertrand (56) Baie de la Vilaine

Basse-Bertrand (56) Baie de la Vilaine

 

 

 

 

 

 

 

 

La Route,

Je prends la route de nuit, sous un vent de 80 km/h et une température de 2° cela promet une superbe activation. Je prends des routes dites « 4 grammes », j’emprunte la D1 en direction de Réville, puis Barfleur. Tout est calme, je croise des ouvriers de la mer, ostréiculteurs, marins pêcheurs, tous les acteurs de l’océan en général qui travaillent dans l’ombre et dont personne ne préoccupe.

La campagne somnole à cette heure. Les trente kilomètres de trajet sont vite avalés toute en respectant bien sûr les vitesses préconisées. La fin de parcours est dangereuse et sinueuse, difficile de croiser un autre véhicule. Je suis prudent, la tolérance du week-end de Pâques en cette période de confinement est fragile. Inutile de se faire repérer et dénoncer par un bon citoyen. J’en ferait d’ailleurs les frais deux jours plus tard.

Me voila sur place, il est 7h00, un record pour moi, je ne suis jamais sitôt sur une activation.

Le menu du jour,

Lighthouse du port du Cap Lévi FRA-719

Fort du Cap Lévi DFCF 50015

Fort du Cap Lévi WCA F-02102

Large du Cap Lévi FFF-2962

Locator : IN99GQ

Pour ce premier jour d’activation, nous allons partir sur quatre références afin de contenter pas mal de chasseurs de diplômes de par le monde. Il est 7h30, la nuit est toujours présente, il est urgent que je trouve un abri pour mon installation. Je dois me protéger du vent glacial et de la pluie rabattue par celui-ci.

Alimentation du fanal de port Lévy

Alimentation du fanal de port Lévy

Fanal de Port Lévy en service

Fanal de Port Lévy en service

 

 

 

 

 

 

 

 

Je connais bien ce coin, ayant déjà activé le phare du Cap Lévy se situant à moins d’un kilomètre ainsi, que le fort éponyme. Ce dernier à ce jour est un joli hébergement pour amis de la nature.

Pour le fanal, au risque de me répéter, je vais faire bondir de nouveau les « intégristes des vrais phares ». Il est banal et simple mais celui-ci est référencé par l’ARLHS et cela créer un prétexte de faire de la radio, notre plaisir.

Cette installation sert aussi de jour comme Amer, comme vous pouvez le voir sur les clichés, le mur mesure six mètres de longueur. La nuit une lanterne à hauteur de 7 mètres, Blanche, Rouge et Verte d’une portée optique de 7 miles nautiques.

Discrétion,

« Pour vivre heureux, il faut vivre caché » une phrase de ma mère que j’entends depuis ma naissance. Je l’applique à chaque activation car, dans notre pays la dénonciation est un sport national, je n’aurai pas voulu vivre en 39/45.

La pluie balaye la lande, les animaux se cachent derrières les haies nombreuses dans la Manche. Je vais installer le dipôle pour la bande des 80 mètres sous la pluie. Le plus difficile est d’installer un pieu dans la roche côtière. Je suis en plein vent, impossible de me protéger. En revanche, je me parque le long d’un jardin d’une maison secondaire et ne suis de ce fait pas à la vue de la route. C’est incroyable le nombre de fourgons circulant avant le lever du jour.

Fanal et port du Cap Lévy

Fanal et port du Cap Lévy

Fanal et port du Cap Lévy (bis)

Fanal et port du Cap Lévy (bis)

 

 

 

 

 

 

 

 

Le trafic,

Comme d’habitude je démarre par la bande des 80 mètres où les « lève-tôt » patientent déjà derrière leurs émetteurs. La bande à l’air très calme en dehors des Qso régionaux. J trouve une place de libre sur 3,690 Mhz. Il est 06h14 Utc, un record pour moi, je démarre. Après quelques appels, surprise l’ami Dyd F4ELJ attendait derrière sa station avant de partir au Pro. La première heure voit défiler pas ma de copains français. Cela s’enchaine avec F1AKX régional de l’étape, puis F4GQQ et F8GAF de la Saône et Loire. Visiblement je ne sors pas de l’hexagone pour le moment, il faut préciser que tout le monde ne possède pas d’antenne pour le 80 mètres.

Il est 10h03 près de 75 contacts de réalisés, la bande des 80 mètres se ferme doucement.

Le WX n'est pas de la partie

Le WX n’est pas de la partie

Discret endroit pour activer

Discret endroit pour activer

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps se dégrade, la pluie balaye la petite anse et je commence à ne plus sentir mes pieds. J’attaque la bande des 40 mètres mais, pour cela il faut aller à l’extérieur, descendre le dipôle et le régler. Tout cela sous la pluie et le vent, grimper sur la colline et repose l’ensemble. Compte-tenu du vent, j’ai du rubaner avec de l’adhésif chaque élément de mon mat télescopique. Au mois de janvier lors de l’activation de Portbail, mon mat est tombé 6 fois en se repliant comme une canne à pêche.

Je vais enchainer les contacts pendant 1h45, le pile-up est très dense avec son lot de mécontents qui veulent passer devant tous. C’est drôle il n’y a que pour la mort que les gens ne sont pas pressés. Il est 12h00, je suis complètement frigorifié, je pense sérieusement à arrêter mais non sans aller sur la bande des 20 mètres. Je sais que le continent américain m’attend, pour eux c’est très très tôt. Je dois honorer ce rendez-vous.

Suite et fin,

Il est 12h04 heure française, pas plus de dix véhicules sont passés depuis ce matin, le temps est exécrable mais l’on ne peu prévoir. Il ne faut pas se poser trop de question, la température est aux alentours de 5°, je vais bientôt rendre les armes.

Mes éternels fanions FFF et SNPB

Mes éternels fanions FFF et SNPB

Le calme du port du Cap Lévy

Le calme du port du Cap Lévy

 

 

 

 

 

 

 

 

Passage sur le 20 mètres , par chance le 14,244 Mhz fréquence WFF est libre. Je lance appel et les stations arrivent, notamment Bob, KD1CT du New Hampshire qui arrive avec un contrôle de 59. Dernier contact avec Alfred SP9CTW qui me contacte régulièrement lors de mes expéditions. Il est 13h00 heure française, ayant franchi le seuil des deux cent contacts je décide d’arrêter.

Je vais passer encore une petite heure afin de démonter l’ensemble de la station, because j’ai les doigts et pieds gelés. Cette première activation de la semaine se passe bien, nous verrons après-demain, lundi de Pâques pour la suite.

Carte d'activation du port Cap Lévy

Carte d’activation du port Cap Lévy

Lieu d'activation du port Cap Lévy (1)

Lieu d’activation du port Cap Lévy (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

(1) Source de la carte marine : https://webapp.navionics.com/#boating@12&key=kognHpi%7DG

 

animated-lighthouse-image-0017

 

ILLW 2020, Keprigent

Print Friendly, PDF & Email

ILLW 2020, Keprigent

Cette année deux mille vingt est particulière, je ne vous apprends rien. Au risque de se répéter, chaque année nous participons au ILLW*. Evènement incontournable pour les Radio-Amateurs du monde entier, qui ont pour passion les phares et bateaux phares. Sur lien qui suit, en cliquant vous accédez au site officiel. ILLW Home

Cette année nous sommes, compte-tenu de la pandémie, seulement 366 phares et bateaux-phares, sur 43 pays participants. Ce qui n’est pas si mal compte-tenu des évènements.

Préparation,

Je serai tenté de dire que lorsque nous arrivons sur l’activation, celle-ci est en phase finale. En amont comme toute expédition, même la plus simple, il y a du travail. Cela commence par le choix du phare et du lieu. En début d’année, l’envoi de nos souhaits aux services officiels qui peuvent nous faciliter nos démarches. Il s’agit de trouver les bons interlocuteurs, cela passe par la rencontre sur le terrain. Au hasard de vos balades la conversation avec des gardes forestiers ou du conservatoire du littoral.

TM2LW et ILLW 2020

TM2LW et ILLW 2020

Association des Radio-Amateurs de Loire Atlantique

Association des Radio-Amateurs de Loire Atlantique

 

 

 

 

 

Nous allons rencontrer un petit phare sympathique sur les hauts de la commune de Perros-Guirec, dans le beau département 22 des côtes d’Armor. Bien caché dans la végétation locale et impossible à apercevoir de la route. Comme je le précise dans un article précédent qui se nomme « Kerprigent, alignement 224,5° » que vous pouvez consulter à loisirs.

Comme nos interlocuteurs ont besoin d’assurances, notre radio-club, l’ARALA** et le REF*** nous fournissent des assurances dans le cas de soucis et d’éventuels imprévus.

Le menu du week-end,

Carte d'activation 2020 du phare de Kerprigent

Carte d’activation 2020 du phare de Kerprigent

(1) Vue de l'alignement 224,5°

(1) Vue de l’alignement 224,5°

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque nous animons des phares avec l’ami Dyd (F4ELJ) nous étoffons notre offre afin de contenter le plus de monde possible. Cette année ce sera la venue d’un moulin et d’un manoir comme je le précise en amont.

Le menu de ce week-end :

  1.  Phare de Ker Prigent référence ILLW, FR-0031
  2.  Phare de Ker Prigent référence ARLHS, FRA-769
  3.  Moulin de Ker Prigent, DMF-22011
  4.  Manoir de Ker Prigent DFCF-22036
  5. Locator de la zone, IN88GS

Nous arrivons chacun de notre côté, lui de Brest et votre serviteur de Saint-Nazaire. Dans l’accord écrit en notre possession, nous avons accès au jardin du phare mais, pas aux bâtiments. Nous aurons d’ailleurs des visites courtoises et logiques lors de notre séjour.

Jardin du phare de Ker-Prigent

Jardin du phare de Ker-Prigent

Pré au bas du phare de Ker-Prigent

Pré au bas du phare de Ker-Prigent

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous commençons à décharger le matériel sans valeur marchande qui ne risque pas les intempéries. Il pourra passer la nuit sans souci. Tout ce qui peut être en place avant l’activation est du temps et de l’énergie économisés.

Jour « J »

Nous y sommes, la route est courte notre lieu de résidence se situe à moins de dix kilomètres de notre phare. Trajet sinueux à souhait que nous avons pris de repérer la veille. L’installation du matériel et des équipements son chronophages la première matinée même si nous connaissons bien nos installations. Le démarrage de l’activation est efficient  vers 11 heures. Nous prenons le temps de déguster un peu de houblon breton que Dyd convoie chaque année.

Côté matériel deux approches sont mises en place, d’un côté une antenne « Cob-Web » multi-bandes et de l’autre des dipôles qui permettent de multiplier les possibilités de contacts. Utilisation de même des bandes bandes VHF/UHF afin de faire profiter les OMs ne trafiquants que dans ces bandes, notamment pour les « F0 ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faudra d’ailleurs que je pose de meilleurs antennes l’an prochain pour améliorer les contacts. Mais restons modeste, ce week-end est avant tout une fiesta des phares et l’occasion de contacter des passionnés. Nous sommes quand même, « chance oblige », en bonne santé et entre deux confinements…

Nous installons une tente de cinq places afin de protéger la station de Dyd. Elle intègre les modes digitaux et aussi un petit amplificateur. Nous avons un petit groupe électrogène d’appoint sinon l’énergie principale vient de batterie, et l’an prochain de panneaux solaires.

Vue du site du phare de Ker-Prigent

Vue du site du phare de Ker-Prigent

Site et banderole du Radio-Club de l'ARALA**

Site et banderole du Radio-Club de l’ARALA**

 

 

 

 

 

 

 

 

Le spectacle commence,

Le démarrage est souvent lent compte-tenu d’un léger stress compréhensible. Personne n’a envie de décevoir ses futur(e)s correspondant(e)s même si le respect des activateurs est de mise. En règle générale l’ami Dyd démarre par la bande des vingt mètres sur sa Cob-Web qu’il à entièrement rénovée cet hiver. Il n’y a pas que du négatif dans le confinement due au covid.

Un grand nombre de chasseurs de diplômes sont à l’affût des bandes et surveillent les clusters.

L'ami Dyd en pleine action

L’ami Dyd en pleine action

Phare de Ker-Prigent et la Cob-Web

Phare de Ker-Prigent et la Cob-Web

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ma part je ne peux utiliser à cette heure-ci la bande des 80 mètres fermée et me rabat sur celle des 40 mètres. Nous possédons ben entendu des filtres passe-bandes afin de ne pas perturber l’un ou l’autre.

Nous avons comme de bien entendu, une aide précieuse, à chaque activation radio. Notre Ami Patrice écouteur de grande qualité, vacciné depuis fort longtemps aux ondes de toutes sortes. Du fond de son village de Rogny-les-sept écluses dans l’Yonne ses oreilles très affutées et ses rapports d’écoutes nous aident régulièrement. Son call « F-11579 » circule parmi tous les Oms et Yls. L’on parle souvent des opérateurs manipulant des pioches ou des micros mais, pas assez des écouteurs.

N’oublions pas que « Parler est un besoin, écouter est une qualité »

Nous allons aussi avoir de la visite bien-sûr. Chaque année des anonymes passionnés de phares se promènent dans la campagne. Nous avons aussi des marcheurs sillonnant le chemin proche du phare. Pour terminer, les personnes des phares et balises qui nous rencontrent avec bienveillance et intriguées pour certains de nos activités. Les échanges sont très riches lorsque la passion est commune.

La journée s’achève vers 19h00 pour ce premier jour. Nous sommes plus que satisfaits de ces quelques trois cent contacts réalisés incluant une dizaine de phares étrangers. Pas de record ici, simplement du plaisir.

Un autre jour,

Second jour d’activation. La nuit à été réparatrice, une bonne douche et nous sommes d’attaque, démarrage vers 9h00 du matin. Cela nous permet d’activer la bande des 80 mètres, Dyd continue sur le 20 mètres. La radio c’est comme la pêche, l’on appâte, ensuite l’on jette la ligne au bon emplacement et l’on manie le leurre. La différence vient de la variété du poisson plus riche peut-être en radio, mais souvent inattendue.

Nous restons des humains hihihi !

Nous restons des humains hihihi !

Essai de photo après le déjeuner

Essai de photo après le déjeuner

 

 

 

 

 

 

 

 

Les contacts s’enchainent, Dyd est maintenant en Amérique du Sud avec ses correspondants. les piles-up sont soutenus. Lorsque que des personnes semblent s’intéresser nous allons à leur rencontre afin de les renseigner et échanger. Il ne faut pas oublier que c’est la fête mondiale des phares et bateaux phares. De la surprise et souvent de l’intérêt. Cela ne fait pas de mal de rester sur terre un instant, dans ce monde de la PS et de l’iPhone XXX, ou tout n’est que virtualité.

A la fin de la journée, nous arrivons sur le seuil des 700 contacts. Objectif atteint d’autant plus que le seul était, se faire plaisir et faire plaisir. Nous avons contacté 43 pays, dont une bonne dizaine de phares. Des contrées comme Ceuta et Melilla, Trinidad and Tobago, Rio de Janeiro ou le Pérou.

Avec l'aimable autorisation des phares et balises

Avec l’aimable autorisation des phares et balises

Avec l'aimable autorisation des phares et balises

Avec l’aimable autorisation des phares et balises

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout cela, la radio et les phares, n’aurait pu se réaliser sans l’aide bienveillante des personnels des phares et balises ainsi que de leur patron. Nous les remercions une fois de plus pour les riches échanges lors de nos activations et tout au long de l’année.

Vidéo,

En cliquant sur la photographie vous pouvez visionner une courte vidéo de notre activation. Merci

ILLW 2020, Keprigent

ILLW 2020, Keprigent

*International Lighthouse and Light-ship Week-end

** ARALA, Association des Radio-Amateurs de Loire-Atlantique

***REF, Réseau des Emetteurs Français, association reconnue d’utilité publique depuis 1925 et qui gère et protège juridiquement les Radio-Amateurs

(1) carte marine du site :    https://webapp.navionics.com/#boating@11&key=stxhHh_~S

 

animated-lighthouse-image-0017

 

Kerprigent, alignement 224,5°

Print Friendly, PDF & Email

Kerprigent, alignement 224,5°,

Nous voila dans les Côtes-d’Armor, département 22, qui à porté jadis , le nom de Côtes du Nord (1790-1990). Petit chamboulement de la décennie 50, où la Loire Inférieure passe à Loire Atlantique (1790-1957). Appellation moins péjorative aux dires de nos responsables de l’époque, meilleur pour l’image et le business.

Nous nous situons plus précisément près de Perros-Guirec, côte de granit rose, célèbre commune du littoral breton, ses 7300 âmes. Pour de plus amples informations sur cette belle région vous pouvez cliquer sur ce lien.

La navigation,

Kerprigent, c’est l’alignement 224,5°, notre petit phare est avec le phare du Colombier dans la passe Est qui permet d’accéder au port de Perros-Guirec.

Ces deux édifices font partis de la famille des « Maisons phares » ou « Phares Amers » pour d’autres. Construits en 1859 et mis en service en 1860. Ils entrent dans le schéma classique des maisons phares de l’époque avec une implantation standard. Pas de fioritures, de l’utile pas du futile. La lumière se situe sur une petite tour attenante.

Phare de Nantouar

Phare de Nantouar

Phare de Port-Navalo

Phare de Port-Navalo

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce type de phare avec logement apparait après 1848, date à laquelle les gardiens de phares deviennent des fonctionnaires. Ils ne sont plus bénévoles ou désignés d’office. L’état à partir de cette date, a obligation de loger les gardiens.

Phare de Kerprigent

Phare de Kerprigent

Kerprigent maison phare

Kerprigent maison phare

 

 

 

 

 

 

 

 

Trois maisons phares qui entrent dans la famille des « Maisons phares avec tourelles rondes centrées en pignon » architecture très reconnaissable. Le phare de Port-Navalo dans le Morbihan construit en 1840. Puis les phares de Nantouar et Kerprigent en 1860. Le phare du Colombier lui, est de type « Maison phare Amer », la lanterne est en place dans le pignon de la façade Nord.

* Alignement Ker-Prigent, Grand Colombier

* Alignement Ker-Prigent, Grand Colombier

Phare de Ker-Prigent

Plaque en façade du Phare de Ker-Prigent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Localisation à terre,

Le phare du colombier est simple à localiser dans la commune de Perros-Guirec. En revanche pour trouver le petit phare de Ker Prigent c’est une autre histoire. Il faudra être persévérant et observateur afin de ne pas tourner en rond. La prudence s’impose aussi à vous car ce sont des route sinueuses qui permettent pas forcément le croisement de deux véhicules. Comme il y a des fermes agricoles et que vous connaissez la taille actuelle d’un tracteur et des ses outils souvent en place à l’arrière, pas besoin de dessin. Le vieux Massey Ferguson MF 140 Super de mon grand-père morvandiaux, est loin. Pourtant j’étais tout fier d’arpenter ses champs du mont Beuvray sur cette machine.

Ne travaillant qu’à partir de cartes routières ou marines ce n’est pas évident mais plus pratique qu’un gps. Avec celui-ci vous allez terminer de temps à autres dans des coures de fermes. J’utilise la série bleues IGN, 0714OT de référence. Pour terminer le thème, une carte routière me fait voyager, un simple regard sur celle-ci me suffit pour partir.

En venant de Lannion j’emprunte la route en direction de Trégastel. Vous pouvez passer par le Nord de la ville, traverser ou longer la zone industrielle de Pégase. A proximité de l’aéroport « Lannion-Côtes-de-Granit ». Vous roulez sur la départementale N°11. Lorsque vous arrivez à la hauteur du hameau de Guéradur, prendre la D6, continuation sur Kervélégan et emprunter une route sur votre droite afin de grimper la colline.

Moulin de Kerprigent

Moulin de Kerprigent

Manoir de Kerprigent

Manoir de Kerprigent

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas simple de le trouver, il n’est d’ailleurs pas seul. Vous pourrez admirer, le manoir et le moulin éponymes. Tout cela fait ou faisait parti d’une même propriété. D’ailleurs l’endroit est privé et les passage est toléré. Le manoir date du 16ème et 17ème siècle et certainement le moulin se situe à moins de cent mètres du phare.

Pour terminer,

Le titre de cet article est suffisamment équivoque. Nous sommes sur l’alignement Est de l’accès au port de Perros-Guirec, donc deux lanternes. Le grand Colombier et notre petite maison phare de Kerprigent en retrait dans les terres de 2865 mètres.

Eclairage travail et secours éteints

Eclairage travail et secours éteints

Eclairage travail en service et secours éteint

Eclairage travail en service et secours éteint

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme dans une grande partie des phares dans le monde, le système d’éclairage est à DEL (Diode ÉlectroLuminescente). La portée du faisceau de largeur 7°, intensité de 221° à 228°, est de 21 milles nautiques. C’est un feu scintillant blanc à feu continu de 50 à 79 éclats par minutes.

Joli point de vue de Kerprigent

Joli point de vue de Kerprigent

Ensemble lumineux de Kerprigent

Ensemble lumineux de Kerprigent

 

 

 

 

 

 

 

 

Juste pour mémoire cette maison phare d’une hauteur de 14 mètres, culmine à l’altitude de 79 mètres. La position de ce point lumineux est 48.46,8 North et 003.28,2 West.

Ce petit phare est en réfection afin peut-être, un jour le louer pour des courts séjours de vacances. Il sera pris en charge par une association bien connue. Malheureusement ces gîtes ou futurs gîtes sont réservés uniquement aux « Fonctionnaires ». Les passionnés de phares comme moi, ils sont nombreux, ne peuvent avoir accès à ce plaisir des yeux. Si vous n’êtes pas fonctionnaires l’on vous jette comme pour ma part en Loire Atlantique et dans le Morbihan. Le terme égalité ne veut pas dire grand chose.

Variété de DEL présentent dans les phares

Variété de DEL présentent dans les phares

Je tiens à remercier le responsable du Services des Phares et Balises de l’endroit concerné et ses équipes. Les clichés sont réalisés avec leurs autorisations et grâce à eux. Sans oublier les anciens gardiens de phares que je peux rencontrer ou personnes ayant la connaissances des phares. Ce sont des ressources précieuses qui tendent à se diluer dans le temps qui passe.

A quand un jeu sur PS4 ou PS5 sur la gestion des phares en mer ?

 

animated-lighthouse-image-0017

 

Activations du Phare de Portbail

Print Friendly, PDF & Email

Activations du Phare de Portbail,

Nous sommes de nouveau dans le beau département de la Manche, sur la façade Ouest du Cotentin. Dans l’un des huit havres de cette région, sur la commune de Portbail. Je ne reviendrai pas sur son histoire à laquelle j’y ai consacré un petit article précédemment. Vous pouvez le parcourir en cliquant sur ce lien. Havre de Portbail

Havre de Portbail vu de la Caillourie

Havre de Portbail vu de la Caillourie

Activations du phare de Portbail

Activations du phare de Portbail

 

 

 

 

 

 

 

 

Préambule,

Pourquoi « activations » au pluriel ? Très simple, il y a deux activations à quelques semaines d’intervalle. L’année 2020 est particulière comme nous le savons. A la sortie de la belle saison, ce qui ne veut rien dire entre parenthèse. La belle saison pour certains est un cauchemar, ou définitive pour d’autres. je décide de prendre l’air en dépit des nuages qui s’accumulent sur notre futur proche. Fin octobre je reprends ma petite voiture et de nouveau file sur Portbail. Les trois cent kilomètres sont facilement faisable même avec un véhicule de vingt années d’âge. Bénéficier d’une 2×2 voies et une autoroute gratuite de Nantes en direction de Caen via Rennes, est appréciable.

Je prévois trois activations de phares bien entendu agrémenté de Zones Flora Fauna, château, ouvrages hydrauliques et lavoirs… La première aura bien lieue, en revanche deux jours plus tard re-confinement et les huit jours de location sont raccourcis.

Début d’année 2021, après des fêtes en pointillés, retour dans la région la dernière semaine de Janvier 2021. Le WX est identique entre la Manche et la Loire Atlantique. A savoir de la pluie, du vent et du froid, normal c’est l’hiver.

Les activations radio-amateur,

Activations du Phare de Portbail. Le fil conducteur de mes activations radio sont les phares. Suivant les régions je peux les agrémenter d’autre références afin de faire plaisir aux chasseurs de diplômes du monde entier. Cela me permet aussi d’étoffer mon log lorsque la propagation est basse. La validation de ces activations est en lien avec le nombre de contacts que nous réalisons.

Activations du phare de Portbail

Activations du phare de Portbail

Ce n'est pas la place qui manque

Ce n’est pas la place qui manque

 

 

 

 

 

 

 

 

Activations du Phare de Portbail,

Lorsque vous arrivez sur place vous avez en fait trois fanaux mais, un seul possède une référence. Voici une liste non exhaustive des références possibles et qui conviennent parfaitement pour une première expédition. Bien sûr c’est un possible, cela se fait en plusieurs fois.

  • Phare de Portbail FRA-763
  • Pont des treize arches DOHF 50-PT-150
  • Lavoir de Portbail DLF 50-008
  • Havre de Portbail FFF-2905
  • Havre de Portbail, Dunes Lindberg FFF-0598

Il y a certainement d’autres références possibles, à vous d’investiguer. Les références le sont sur zones ZNIEFF* et Natura 2000**.

Les jours « J »,

Portbail 7h00 du matin en janvier

Portbail 7h00 du matin en janvier

Le jour commence à poindre

Le jour commence à poindre

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces deux jours d’activations, fin octobre et fin janvier se réalisent dans les mêmes conditions de WX. Il est 7h00 du matin, j’arrive sur le site, c’est la nuit noire comme un mois de janvier en pleine hiver. Heureusement, j’ai une lampe frontale offerte par un ami, bien utile.

Le menu du jour, rafales de vent de près de 90 km/h et de la pluie par vagues. La marée est basse, l’odeur de la vase du havre est présente. Tant bien que mal je hisse la quatre éléments VHF sur le mât télescopique. J’utilise une perche en fibre de verre à emmanchements provenant d’un échenilloir.

L’antenne décamétrique est mon éternel mât Sotabeam de dix mètres de haut et le dipôle 80, 40, 20 et 15 mètres. Cet équipement léger me permet de réaliser des activations en kayak ou pneumatique sur les phares. Le poids du dipôle est de 500 grammes.

Havre de Portbail tout est en place

Havre de Portbail tout est en place

Les fanions flottent au vent

Les fanions flottent au vent

 

 

 

 

 

 

 

 

Compte-tenu de la pluie battante, pour une fois, je n’active pas dehors. Pour installer la station, je procède de l’intérieur.

Station F5OHH/P

Station F5OHH/P

Station F5OHH/P

Station F5OHH/P

 

 

 

 

 

 

 

 

Le matériel est le même depuis des années. L’énergie fournie par une batterie marine décharge lente de 110 Ah. Son record actuel est de 340 contacts avec 80 watts sur le transceiver IC 7100 de chez Icom. L’éternel booster de chez MFJ qui me délivre une tension régulière.

C’est parti pour la journée,

La station est prête à 7h00 UTC. Début de trafic systématiquement sur le 2 mètres. Je lance appel sur 144,300 en USB. En règle générale les copains du 44 (Loire-Atlantique) se trouvent sur l’air.

Ils y sont F6DFI, F1BHD et F1CPX sont présents. Beaucoup de QSB, et les signaux arrivent 52/53 mais les contacts sont établis. Bien sûr nous ne restons pas sur la fréquence d’appel et passons sur 144,204 Mhz.

Le souci de chaque activateur même après des années d’expéditions, c’est la peur que personne ne réponde. Cela peut paraitre idiot mais c’est comme cela, on ne se refait pas.

Pendant mon trafic sur la bande des deux mètres et parfois 70 centimètres, l’Ami Patrice F-11579 de son joli village de l’Yonne affûte ses oreilles et règle ses récepteurs. Il fait partie des fidèles qui suivent les OMs en activations depuis des années.

Patrice F-11579 en écoute

Patrice F-11579 en écoute

Superbe village Rogny-les-7-écluses

Superbe village Rogny-les-7-écluses

 

 

 

 

 

 

 

 

Superbe commune de 776 âmes (recensement 2018) où se rencontre Le Loing et le canal de Briare. Un gigantesque monument conçu à l’époque du roi Henri IV et de Sully en 1597. L’objectif est de connecter la Méditerranée à l’Océan et à la Manche au moyen de canaux reliant les rivières.

Le 80 mètres,

Le programme en général est 80, 40 puis fin sur le 20 mètres. Le plus difficile est de se faire une place parmi les différentes stations. Comme à chaque activation je dois valider mes installations. Je tombe sur F1JMF l’ami Maurice qui rassemble un contact régulier. Je lui lance appel pour une vérification. Nous échangeons quelques minutes, le remercie et vais trouver une autre fréquence libre. Sur 3,682 Mhz, c’est libre, je décide de lancer appel général.

Les premiers contacts sont timides, F5NZN, F4ELJ Didier qui me contacte en général avant de partir au Pro. Suivent F8DZU qui me porte sur le cluster et là cela démarre en trombe. Les activateurs fidèles se présentent F5MCC Claude, F5NLX Jean-Marie, F2YT Paul qui sont à la recherche de nouvelles références. Il faut dire que le menu est copieux, phare, pont, lavoir, Flora Fauna.

Pendant une heure et 80 contacts plus tard, la propagation s’écroule. Il est temps de passer sur le 40 mètres où je vais chercher la fréquence Flora Fauna.

La matinée sur 40 mètres,

La propagation en ce moment est cyclique c’est le cas de le dire. Comme je le précise régulièrement, lorsque j’ai de l’espace j’amène le dipôle 80/40/20 et 10 mètres. Cela représente une belle longueur si vous ajoutez les bouts d’amarrages.

Cliché Patrice F-11579

Cliché Patrice F-11579

Le WX toujours aussi moche

Le WX toujours aussi moche

 

 

 

 

 

 

 

 

Même si le « confinement » nous gère depuis une année bientôt, je suis plus à l’aise d’activer à l’extérieur. Le plus pénible ce jour c’est de sortir sous la pluie battante et le vent violent. J’effectue mes changements de fréquences en jouant sur la longueur du dipôle. Mes pinces crocodiles au fil des ans s’oxydent et les contacts ne sont pas toujours optimaux.

Comme cela n’est pas suffisant, le mât télescopique se replie cinq fois avec les bourrasques de vent, comme une canne à pêche. Le dieu Éole, régisseur du vent n’est pas content.

La propagation est à 900 kilomètres environ, pas de français, je ne les entends pas. Le pile-up démarre sur la Pologne, Suède, Allemagne, la Grèce et sa région. Après une heure de trafic, les premières stations françaises sont audibles, il était temps. J’évolue sur le quarante mètres jusqu’à 13h00 heure française. Je suis à la tête de 240 contacts.

L’après-midi et le 20 mètres,

Je commence à avoir froid, il n’est pas question de mettre le véhicule en route. J’ai double paires de chaussettes.

Phare de Portbail et vue du Havre éponyme

Phare de Portbail et vue du Havre éponyme

Activations du phare de Portbail

Activations du phare de Portbail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est 13h30 je règle l’antenne sur vingt mètres et cherche une fréquence libre. Automatiquement je me rends sur le 14,244 MHz fréquence principale des activations Flora Fauna. Au même titre que le 14,285 MHz qui vous permet de contacter des stations SOTA*** ou QRP****. Attention, ce sont des règles empiriques et courtoises.

Cela arrive de tous les côtés, à cette heure il est de bonne heure sur le continent américain. Des stations de l’Illinois, du Massachussetts et du New-Hampshire m’appellent. Suivent le Canada, et de l’autre côté Israël et la Russie.

Après une heure de contacts sur le vingt mètres, je franchi la barre des 300 contacts

Ce n'est pas la place qui manque

Ce n’est pas la place qui manque

Un des résidents de Portbail

Un des résidents de Portbail

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite et fin,

Je me gèle et commence à bredouiller, je crois qu’il est temps d’arrêter, la température extérieure est de 5 degrés. Je suis à la tête de plus de trois cent contacts. Pliage rapide du matériel, je ne le range pas, je verrai cela plus tard.

Très heureux d’avoir pu mener à terme cette activation. Il en reste encore deux, dans le Havre de Regnéville-sur-Mer et une nouvelle fois sur la Pointe d’Agon-Coutainville avec une référence Flora Fauna différente.

Merci d’avoir parcouru cet article et au plaisir de se lire ou s’entendre.

Une petite vidéo de s activations en cliquant ici

 

animated-lighthouse-image-0017

 

*Natura 2000: Le réseau Natura 2000 rassemble des sites naturels ou semi-naturels de l’Union européenne ayant une grande valeur patrimoniale, par la faune et la flore  exceptionnelles qu’ils contiennent. (source wikipedia)

**ZNIEFF : En France, une zone naturelle d’intérêt  écologique,  faunistique et            floristique, abrégée par le sigle ZNIEFF, est un espace naturel inventorié en raison de son caractère remarquable. (source wikipedia)

SOTA*** Summits On The Air Radio-Amateurs trafiquant de la radio sur des sommets montagneux

QRP**** Radio-Amateurs opérant des stations radio avec moins de 10 ou 5 Watts

***** Mes ressources phares pour les articles  

ILLW 2018, Pointe Saint Gildas

Print Friendly, PDF & Email

ILLW 2018, Pointe Saint Gildas

Une année déjà de passée, ce sont des évènements précis et marquants qui font que l’on se rend compte que le temps passe. Depuis plus de vingt années, en 1998, nos amis écossais organisent le week-end international des phares. Appelé aussi « ILLW », en langage de chez eux, « International Lighthouse and Lightship Week-end ». C’est le côté radio de la chose, sinon, l’évènement aurait son origine, l’année 1993. Des Oms appartenant au   « Amateur Radio Group in Scotland »  décident lors d’une réunion, de créer une célébration d’été autour de la radio. Ils décidèrent d’honorer les Phares, ces sentinelles muettes mais, oh ! Combien utiles. Le but hormis le côté communication, était d’ouvrir ceux-ci au public et défendre leur cause, c’est à dire le vieillissement. Leur maintien en bon état dépendant des deniers du pays. Comme dans tous les pays du globe.

Premier évènement en 1993

Premier évènement en 1993

ILLW UK0000 en l'honneur de Mike GM4SUC

ILLW UK0000 en l’honneur de Mike GM4SUC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ histoire,

Après contacts avec les autorités écossaises, et leur accord, les deux principaux protagonistes à l’initiative de ce projet se lancent dans l’aventure. Ces deux OMs, étaient Mike GM4SUC et John GM4OOU en compagnie d’autres copains. Le premier rassemblement comprendra 11 stations Radio-Amateurs. Cette année nous sommes 530 stations dans tous les pays du monde, donc un nombre identique de phares. Ce qui attirent les Radio-amateurs sûrement, c’est que ce n’est pas un concours, pas de médaille, de trophée quelconque, de gloriole interne. Simplement l’amour des phares, la nature et la Radio.

ILLW 2018,

Nous sommes le week-end du 18 et 19 août 2018. Je ne reviendrai pas sur la riche histoire de la région. Un petit article sur trouve sur ce site. Afin de le parcourir, il vous suffit de cliquez ici.

Phare de la Pointe Saint-Gildas

Phare de la Pointe Saint-Gildas

ILLW 2018 Pointe Saint-Gildas

ILLW 2018 Pointe Saint-Gildas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ami Dyd, F4ELJ me rejoins comme chaque année sur l’action du week-end. L’occasion de passer du bon temps, de parler de phares et contacter ces édifices lumineux. J’ai l’occasion de me rendre de temps à autres sur la pointe et rencontrer le responsable du joli musée du sémaphore. Lors de l’un de nos échanges, j’évoque le projet d’activation du week-end des phares et bateaux phares. La gestion du site est sous le couvert de la communauté de commune de Pornic. Hormis le fanal, qui est du ressort des phares et balises de Saint-Nazaire. La région est sous couvert de la protection du littoral.

Jour J,

Durant cette activation, nous résiderons dans le seul hôtel de la zone. Bon établissement qui est pris d’assaut lors des vacances scolaires. Nous logerons à moins de deux cent mètres de nos stations. Nous rangerons simplement les transceivers pour la nuit.

Déchargement des stations radio

Déchargement des stations radio

Installation de l'antenne de Dyd

Installation de l’antenne de Dyd

 

 

 

 

 

 

 

 

Installation des deux stations radio le samedi matin aux aurores. Dyd travaille avec une antenne Cobweb multi bandes. Pour ma part j’utilise un dipôle 80/40/30/20/15 et 10 mètres. Commutable par de simples pinces crocodiles afin de régler la longueur de celle-ci.

Les stations sont autonomes, alimentation par batterie marine décharge lente de 110 Ah. Nous pouvons réaliser plus de 340 contacts dans une journée sans la décharger complètement.

Sémaphore et station TM2LW

Sémaphore et station TM2LW

Dyd en action pile-up

Dyd en action pile-up

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons le bonheur du wx superbe même si à la fin du mois d’août la fraîcheur revient. Des SWL nous suivent régulièrement et notamment l’Ami Patrice F-11579 de l’Yonne, fidèle et passionné. Nous travaillons avec des filtres passe-bandes afin de ne pas se perturber.

Les deux stations de TM2LW

Les deux stations de TM2LW

ILLW 2018, Pointe Saint Gildas

ILLW 2018, Pointe Saint Gildas

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est parti,

Le menu de ce week-end :

  1.  Phare de la Pointe Saint Gildas ILLW, FR-0023
  2.  Phare de la Pointe Saint Gildas ARLHS, FRA-479
  3.  Flora Flora Fauna, FFF-2514
  4. Locator de la zone, IN87VD

Nous démarrons sur deux bandes de fréquences différentes. Dyd démarre souvent sur la bande des 20 mètres, pour ma part c’est le 80 mètres que je privilégie. Cette dernière bande est relativement calme, je retrouve des QSO habituels. Le balayage des bandes permet d’avoir une petite idée de la propagation.

Ce matin-là nous n’allons pas bien loin, nous ne sortons pas de l’Europe. Le coin est désert jusqu’à midi, en début d’après-midi, les estivants prennent le soleil de cette fin août. Certains intrigués viennent nous saluer et nous posons le micro ou la pioche afin de les renseigner.

L’Ami Patrice nous spotte sur le cluster et cela provoque instantanément des piles-up. Le week-end des phares et bateaux phares est un évènement important. Des collectionneurs de phares nous contactent, l’échange de report d’un phare à un autre est un moment magique. La radio nous permet de nous affranchir des océans.

ILLW 2018 activations Pointe Saint Gildas

ILLW 2018 activations Pointe Saint Gildas

Une pause s'impose

Une pause s’impose

 

 

 

 

 

 

 

 

Le premier jour se solde par plusieurs centaines de contacts sur la bande des 80, 40 et 20 mètres. Il ne faut pas oublier non plus les bandes VHF et UHF. Le département de la Loire Atlantique est très présent sur ces bandes.

Nous utilisons de petits moyens, une 4 éléments et une Big Wheel pour le 70 cm. Nous réalisons des contacts sur 144 Mhz jusque dans la Manche et la région parisienne.

Les jours raccourcissent à la fin du mois d’août, nous stoppons nos émissions vers 19h00.

Coucher de soleil sur la pointe St Gildas

Coucher de soleil sur la pointe St Gildas

Le parking est complet ce soir hihihi

Le parking est complet ce soir hihihi

 

 

 

 

 

 

 

 

ILLW 2018, Pointe Saint Gildas, second jour,

Le second jour d’activation est plus simple. Avec Dyd nous avons l’habitude d’activer ensemble. Les antennes sont en place, il suffit de reconnecter les transceivers afin de démarrer de bonne heure. Bien entendu nous en avons un de réserve au cas où. Lors de notre premier contact nous échangeons avec Bernard F9IE qui active le phare du Pilier situé juste en face de nous.

Vue général du sémaphore

Vue général du sémaphore

F4ELJ et la station TM2LW

F4ELJ et la station TM2LW

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous enchainons les contacts avec les OMs chasseurs de diplômes. Certains collectionnent les phares, d’autres améliorent les scores Flora Fauna. De temps à autres nos hôtes prennent de nos nouvelles. L’accord est chaleureux car eux-mêmes sont des passionnés, de phares, d’histoires et de leurs régions.

Musée de la Pointe St Gildas

Musée de la Pointe St Gildas

Ancienne station du sémaphore

Ancienne station du sémaphore

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le but de ce week-end est de rencontrer des personnes sur l’air passionnés de radio et de phares. Etant en août, les estivants sont encore présents pour quelques temps. En sortant de la visite du sémaphore ils sont intrigués par nos installations. Pour nous, c’est le prétexte de parler de notre passion. Bien sûr nous pratiquons la télégraphie (morse) et nous évoquons les modes numériques et les contacts avec la station orbitale ISS.

Le but de cette fête des phares et bateaux-phares est la sensibilisation de ce magnifique patrimoine que nous possédons. Le nombre de contacts n’est pas la priorité même, si nous contactons des pays lointains comme l’Alaska et le Brésil.

Pour terminer,

Bilan très positif, de rencontres, d’amitiés, une bonne cinquantaine de phares contactés autour du globe. Nous sommes à la tête de plus de 700 contacts.

Merci à Stéphane BREGEON le responsable du sémaphore et son équipe pour leur accueil chaleureux et riche en échanges, en dehors de leur activité professionnelle. Nous remercions bien sûr la communauté de communes de Pornic.

Aperçu des contacts réalisés

Aperçu des contacts réalisés

Pays contactés durant le week-end ILLW 2018

Pays contactés durant le week-end ILLW 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci d’avoir parcouru cet article, n’hésitez pas à visiter cette jolie zone de la Loire Atlantique. Pour les activateurs radio, c’est une expédition simple idéale pour débuter. Merci encore à l’Ami Patrice (F-11579) pour ses rapports d’écoutes si complets.

Vous pouvez visualiser une vidéo en cliquant sur ce lien : ILLW 2018, Pointe Saint Gildas

Merci à tous pour ce merveilleux ILLW 2018

Merci à tous pour ce merveilleux ILLW 2018

animated-lighthouse-image-0017

Havre de Regnéville-sur-Mer

Print Friendly, PDF & Email

Havre de Regnéville-sur-Mer,

Nous sommes de nouveau dans le Cotentin, département de la Manche. Précisément sur la commune de, Regnéville-sur-Mer,  http://www.regneville-sur-mer.fr/, sur la façade Ouest du département. La commune se situe, à la louche, entre Bréhal et Agon-Coutainville. Pour le reste c’est cartes routières ou GPS. Commune de 850 Ha, comprenant environ 738 habitants, elle en comptait, plus de deux mille en 1860. La courbe démographie décline depuis cette date. Nul besoin de préciser que les trois guerres n’ont rien arrangé. La commune est aussi inclus dans une zone Natura 2000* et ZNIEFF**. Il y a de quoi faire le bonheur des sportifs en tous genres et des Radio-Amateurs activant de FFF.

Nous sommes donc, dans l’un des huit havres de l’Ouest du Cotentin.

  1. havre de Carteret
  2. Le Havre de Portbail
  3. Aussi le havre de Surville
  4. Le havre de St Germain-sur-Ay (ou Lessay)
  5. Le havre de Geffosses
  6. Puis le havre de Blainville
  7. Puis le havre de Regnéville-sur-Mer
  8. Enfin le havre de La Vanlée

Ce havre accueille deux rivières « La Soulles » et « La Sienne » d’une longueur de 90 kilomètres pour la seconde. Lorsque vous arrivez par la route départementale de Bréhal en direction d’Agon-Coutainville. Vous pouvez apercevoir leur confluence au niveau du « pont de la Roque »

Site de l'ancien pont de La Roque

Site de l’ancien pont de La Roque

Pont de La Roque détruit en 1944

Pont de La Roque détruit en 1944

 

 

 

 

 

 

 

 

Les troupes alliés mirent deux mois, plus de vingt bombardements afin de détruire trois arches du pont.

Sur votre gauche vous pouvez admirer ce splendide panorama sur l’océan et ses immenses bandes de sable.

Havre de Regnéville-sur-Mer et sa protection du littoral, Natura 2000, ZNIEF

Havre de Regnéville-sur-Mer et sa protection du littoral, Natura 2000, ZNIEF

Havre de Regnéville-sur-Mer BM

Havre de Regnéville-sur-Mer à BM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’était hier,

Les origines connues du village remonterait à la période Viking. En vieux norrois Ragnarr, du nom d’un chef Vikings de Rollon. Regner en vieux danois serait retenu comme possible. L’endroit était propice à l’échouement des navires à l’abri des éléments naturels dans le havre. Plus tard et de nos jours ces faibles profondeurs posent problème.

A l’abri aussi des envahisseurs éventuels à partir du 12ème siècle suite à la construction de son château-fort. De Guillaume le Conquérant (1028-1087) jusqu’à la guerre de cent ans, celui-ci changera de pays à maintes reprises de résident.

Château de Regnéville-sur-Mer

Château de Regnéville-sur-Mer

Pulvérisé par ordre de Louis XIII sous couvert de Richelieu

Pulvérisé par ordre de Louis XIII sous couvert de Richelieu

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette guerre de cent ans qui opposait le royaume de France à l’Angleterre de 1337 à 1453 environ. Ils effectuaient bien sûr des pauses, des sortes de mi-temps ou ressourcements. Cela ne s’appelait pas des « Burnout » mais, cela y ressemblait. L’endroit servait de base arrière aux navires de Henri V, roi d’Angleterre dans la période de 1410/1420. Celui-ci rêvait de conquérir le Mont St Michel qui résiste depuis longtemps a ses troupes.

En l’an 1450, à l’issue de la bataille de Formigny, village proche d’Omaha Beach. Renvoi des anglais à la maison. Le château entre dans le giron du royaume de France. Celui-ci continuera de changer de locataire, la région est protestante et le château y joue un rôle central. Sa structure souffre aussi des assauts de la nature et de l’océan particulièrement.

Les conflits impliquant les religions sont toujours nombreux. La Rochelle bastion important de l’église réformée est la cible du roi Louis XIII. La cité bénéficie du soutient de l’Angleterre. Le siège durera plus d’une année du 10 septembre 1627 au 28 octobre 1628. Après la capitulation et la mise en déroute du complot protestant de Regnéville-sur-Mer. le roi Louis XIII ordonne la destruction des ouvrages ennemis afin d’assoir son autorité et celle de son ministre le Cardinal de Richelieu.

Suite et fin,

Le traité de paix d’Alès en 1629, autorise la liberté de culte mais décide aussi la destruction de toutes les places fortes protestantes. Le château de Regnéville-sur-Mer voit son donjon rempli de poudre et détruit. Il se pulvérise et ébranle tout le village.

La massive église et son clocher tronqué

La massive église et son clocher tronqué

Vue de la rue des fours à chaux

Vue de la rue des fours à chaux

 

 

 

 

 

 

 

 

L’église Notre-Dame de la commune date du 13ème siècle. Elle était aux premières loges lors de l’explosion du château, des pans entiers échouèrent dans le cimetière encadrant celle-ci. Elle est inscrite aux monuments historiques depuis 1937.

En redescendant la rue l’on peut observer un ouvrage quelque peut en abandon, en ce mois de janvier 2021. Il s’agit du lavoir communal de la petite cité, un « lavoir à marée ». Comme vous pouvez l’appréhender, il est construit d’une telle façon que l’océan l’alimentait. Il fallait pour cela le placer judicieusement entre le château et l’océan.

Lavoir à marée de Regnéville-sur-Mer

Lavoir à marée de Regnéville-sur-Mer

Du lavoir, vue sur l'église et le château

Du lavoir, vue sur l’église et le château

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Port et fanal,

Le havre connait une présence humaine depuis sûrement fort longtemps. Le commerce avec les îles anglo-normandes étaient important. Les foires d’Agon-Coutainville puis de Montmartin génèrent des transits de marchandises. Du charbon et du vin arrivent dans le havre. Etant un fief « rebelle » au pouvoir en place, des armes et équipements de guerre en général sont présents.

Des taxes se perçoivent entre le havre de Regnéville-sur-Mer et le cap Fréhel afin d’entretenir son phare (tour à feu à l’époque) en 1717. Ce port étaient un des plus important du Cotentin.

Havre de Regnéville-sur-Mer en BM

Havre de Regnéville-sur-Mer en BM

Le havre et la Pointe d'Agon

Le havre et la Pointe d’Agon

 

 

 

 

 

 

 

 

En revanche, son point faible est l’ensablement des lieux. Deux heures après le flot, le navires s’échouent, commode pour les drakkars à fond plat, moins pour les bisquines. En 1322 le bailli* du Cotentin constate que les vaisseaux doivent s’alléger à la hauteur des îles Chausey. Ce problème est en fait commun à tous les Havres, Estuaires ou Rias. Des digues et jetées en tous genres seront construites par les humains mais, rien y fait.

Selon un rapport de **Phélyppeaux de Pontchartrain en 1694. Seul les bâtiments inférieurs à douze pieds peuvent pénétrer dans le havre. Seules les barques de 30 à 50 tonneaux y naviguent. Que quelques jours par mois avec la lune et les vives eaux.

Il faut préciser qu’à l’époque , la pointe d’Agon-Coutainville n’existe pas, le phare actuel est en bordure d’océan. Un autre commerce florissant aussi, les huitres. Elles se trouvent en abondances et se ramassent depuis des siècles. Des parcs seront en place et Regnéville-sur-Mer est précurseur en la matière.

Trafic important aussi, « Les 4 fours à chaux du Rey ». Ils fournissent des pierres à chaux pour l’agriculture et importent charbon du Pays de Galles. Ceux-ci seront très actifs jusqu’au début du 20ème siècle, en 1914. Un rapport de 1871 fait état de 21.000 tonnes de marchandises en échanges. Et pour terminer ce liste non exhaustive, les terre-neuvas ces navires qui partaient pêcher la morues dans les lointaines mers. Cela génère de nombreux métiers.

L'ancienne gare de Regnéville-sur-Mer

L’ancienne gare de Regnéville-sur-Mer

De vastes pâtures de prés-salés

De vastes pâtures de prés-salés

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fanal ou phare,

L’important trafic de marchandises, entraine un nombre de navires croissant, donc des risques pour les intervenants. Le gare de chemin de fer y participe grandement aux transports. Ancienne ligne très active de la commune d’Orval à Regnéville-sur-Mer (terminus). Comme partout les marins ont besoin de repère, de jour, le château sert d’amer. En revanche la nuit ou dans les sombres hivers, difficile de naviguer dans ce havre capricieux.

Fanal de Regnéville-sur-Mer

Fanal de Regnéville-sur-Mer

Fanal du de profil

Fanal du de profil

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1852, installation du fanal de Regnéville-sur-Mer, savoir s’il était sur ce bâtiment, je n’en sais rien du tout. Sur la photographie de gauche l’on aperçoit l’ancienne cale du port qui donne en 2021 sur des champs prés-salés. Le bâtiment du fond est l’actuel Hôtel de la Baie, déjà présent en 1905, ancien restaurant « Tasse » débit de boissons et tabacs.

En 1855 débute la construction de la maison phare de la pointe d’Agon-Coutainville. Elle se situait à l’époque en bordure de l’océan. De nos jours en 2021, elle est reléguée à plus d’un kilomètre du rivage.

Une prévision de création d’un alignement lumineux se dessine en 1877. L’accès maritime au havre étant très aléatoire. Cet alignement se justifie par le nombre de terre-neuvas et autres navires circulant dans les parages.

Le projet par un « ingénieur ordinaire » des ponts et chaussées. Il préconise l’emploi d’une « Tourelle à pieux vissés ». Ce sont des tours en métal avec trois, quatre voir plus de pieux vissés dans le sable. Des tours dans le style de celle de Walde, entre Calais et Gravelines. Installée en 1859, elle est toujours présente en 2021.

Le projet ne verra jamais le jour, le pauvre, un subalterne qui a des idées, c’est le monde à l’envers pour l’époque…

Matin de Janvier, 7h00 du matin

Matin de Janvier, 7h00 du matin

Matin d'hiver de Janvier, 7h00 du matin

Matin d’hiver de Janvier, 7h00 du matin

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour terminer,

Les caractéristiques de ce fanal sont donc une maison de six mètres de hauteur et une altitude de 9 mètres. Malgré sa taille modeste ce faisceau lumineux de couleurs « White, Red and Green » d’une portée de 12, 9 et 9 miles nautiques. De nuit vous pouvez apercevoir plusieurs faisceaux à partir de la cale. Celui de Granville, de la Pointe d’Agon-Coutainville et le Sénéquet. Très utile pour les navires ayant il faut dire une prédominance plaisancière.

Merci d’avoir pris le temps de parcourir cet article, à bien sur l’air. Une grande partie des données viennent du petit fascicule ci-dessous édité par l’association locale « Lùndi » de Regnéville-sur-Mer

Première couverture du fascicule

Première couverture du fascicule

Quatrième couverture du fascicule

Quatrième couverture du fascicule

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques une de « mes ressources phares »

*Représentant du roi ou d’un seigneur

** Le fascicule sur Regnéville-sur-Mer de l’association locale « Lùndi »

animated-lighthouse-image-0017

Havre de Portbail et l’alignement 42°

Print Friendly, PDF & Email

Havre de Portbail et l’alignement 42°,

Nous retournons de nouveau dans le Cotentin, département de la Manche. Plus précisément sur la commune de Portbail, sur la façade Ouest du département. La commune se situe, à la louche, entre Carteret et Granville. Commune de 1956 Ha, comprenant environ 1600 habitants. La commune est aussi inclus dans une zone Natura 2000* et ZNIEFF**. Il y a de quoi faire le bonheur des Radio-Amateurs activant de FFF.

Nous sommes donc, dans l’un des huit havres de l’Ouest du Cotentin.

  1. havre de Carteret
  2. Le Havre de Portbail
  3. Aussi le havre de Surville
  4. Le havre de St Germain-sur-Ay (ou Lessay)
  5. Le havre de Geffosses
  6. Puis le havre de Blainville
  7. Puis le havre de Regnéville-sur-Mer
  8. Enfin le havre de La Vanlée

Havre, Ria ou encore Estuaire,

Suivant la région dans laquelle vous vous déplacez, les termes changent. Un Havre par exemple est définit par la notion d’abri, un port à sec muni d’une jetée naturelle ou pas. Elle permet le mouillage de petits bateaux. Autre particularité souvent, un endroit où l’océan entre dans un fleuve ou rivière. Par exemple le Havre de Regnéville-sur-Mer ou de Surville.

Havre de Portbail et l'alignement 42°

Havre de Portbail et l’alignement 42°

Havre de Portbail à basse mer

Havre de Portbail à basse mer

 

 

 

 

 

 

 

 

Une Ria, que l’on trouve principalement en Bretagne, sous l’appellation d’Aber aussi. Le nom serait d’origine espagnol. Partie inférieure d’une vallée, ou d’un système de vallées, profondément envahie par la mer. Pour la Bretagne Sud, ce sont des Rias. Pour la Bretagne Nord, des Abers. Exemple, les Rias du Belon, de l’Odet ou de Merrien.

L’ Estuaire, que l’on trouve dans tout l’hexagone, c’est la même chose. En revanche, l’on évoque souvent la notion d ‘Estuaire se rapportant aux fleuves. En principe, dans un estuaire, le fleuve se jette dans la mer. Par exemple, l’estuaire de la Loire, à marée montante elle influe le cours de celui-ci sur 100 kilomètres.

Ria de Bénodet, rivière Odet

Ria de Bénodet, rivière Odet

Estuaire de la Loire, St Nazaire

Estuaire de la Loire, St Nazaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Revenons au Havre de Portbail,

Joli village de bord de mer, avec son marché du mardi et ses légumes, grillades et producteurs locaux de la région. De quoi cuisiner de bons petits plats. Après le marché, une petite pause café.

Lorsque vous faites une pause boisson sur la terrasse d’un estaminet, vous observez le paysage, les chalands qui s’affairent. Soudain, vous réalisez que vous êtes assis entre deux églises.

Eglise St Martin, place du marché

Eglise St Martin, place du marché

Eglise Notre-Dame, près du pont des 13 arches

Eglise Notre-Dame, près du pont des 13 arches

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu’à l’année 1819, deux communes se trouvaient à cet emplacement. La commune de Gouey et celle de Portbail. De ce fait deux paroisses, deux curés. L’église Notre-Dame à Portbail près du pont des 13 arches au bord de l’eau.

La seconde l’église Saint-Martin sur la place du marché actuel qui ouvre sur l’ancien cimetière de Gouey. Le lieu historique est « La place de Gouey ». Les deux paroisses furent réunies en 1909.

Bien avant cela,

Qui dit Havre, amène des déclinaisons du genre « Havre de Paix », synonyme de protection naturelle, de paix dans toute l’acceptation du terme. Depuis des siècles des échanges commerciaux se passent avec les îles Anglo-Normandes. Ce lieu maritime recel une occupation humaine depuis le Néolithique (6000 à 2000 avant notre ère). Suite aux humeurs de l’océan des éléments sont mises à jour dans les années 2000.

Havre de Portbail à Basse Mer

Havre de Portbail à Basse Mer

Havre de Portbail

Havre de Portbail

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrive ensuite la période Gallo-Romaine (-121 avant notre ère jusqu’en 476) avec une construction incroyable. Un Baptistère mise à jour en 1956 lors des travaux de terrassement du lycée. Ce monument daterait du 6ème siècle. Il serait le seul exemplaire présent dans la partie nord de notre hexagone.

Baptistère et sa protection depuis 1977

Baptistère et sa protection depuis 1977

Baptistère de Portbail datant de l'an 600

Baptistère de Portbail datant de l’an 600

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’endroit de l’actuelle église Notre-Dame, en l’an 680 environ, un monastère est construit. Celui-ci sera détruit par les Vikings en l’an 856. Ce monastère sera reconstruit en l’année 1026, transformé en église monastique. Le terme de « Havre » viendrait d’ailleurs du vieux Norois, première langue Scandinave Médiévale (l’an 1000).

Ensuite le bâtiment deviendra une église paroissiale. A cette époque c’est le style Roman qui domine les constructions.

Eglise Notre-Dame et le pont des 13 arches

Eglise Notre-Dame et le pont des 13 arches

Eglise Notre-Dame de Portbail

Eglise Notre-Dame de Portbail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’alignement 42°,

Cet édifice évoluera au fil des siècles, son architecture va permettre d’installer une tour de Guet. Trois faces du clocher seront peintes afin de servir d’amer au navires naviguant dans le Havre. Le pont des treize arches qui se trouve au pieds est construit en 1873.

L'Amer de Portbail

L’Amer de Portbail

Clocher et La lanterne de Portbail

Clocher et La lanterne de Portbail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1856 un feu rouge prend place dans le clocher de l’église Notre-Dame. De nos jours, et en cette année 2020, le feu est blanc. De type à occultation toutes les quatre secondes et d’une portée de 10 miles nautiques.

Je vous parle depuis le début de cet alignement 42°, il comprends trois fanaux. Les deux autres sont beaucoup plus modestes.

Fanal de La Caillourie

Fanal de La Caillourie

Ecole de voile et Fanal de La Caillourie

Ecole de voile et Fanal de La Caillourie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce fanal de « La Callourie » est en place à partir de 1869. A notre époque, en 2021,  nous trouvons sur cette petite dune, un feu blanc qui à une portée de 10 miles nautiques. La hauteur de l’ensemble est de 14 mètres.

Feu rouge de la digue de Portbail

Feu rouge de la digue de Portbail

Feu rouge de la digue submersible

Feu rouge de la digue submersible

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur cet alignement 42°, bien en aval. Nous suivons le mur de la digue submersible, et arrivons sur un fanal rouge, au sommet d’un pieu métallique, peint en rouge et blanc. Celui-ci d’une hauteur de cinq mètres, une portée de 4 miles nautiques.

Suite et fin de l’alignement 42°,

Pour cet alignement 42°, nous avons donc trois fanaux. La distance de ce dernier et l’église de Portbail est 1710 mètres. Entre le fanal de La Callourie et et ce pylône métallique rouge et blanc, une digue en pierre de pays, submersible. Cette digue protège un chenal d’une profondeur entretenu de 5,20 mètres. Elle le protège du sable qui envahi peu à peu cet havre.

7h00 du matin en décembre La Callourie

7h00 du matin en décembre La Callourie

Lumière de Portbail, un matin d'hiver

Lumière de Portbail, un matin d’hiver

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est toujours jolies la nuit, ces lumières rassurent. Lorsque vous arrivez de l’océan après un long périple, vous apercevez ces sentinelles de la mer, vous touchez au but. L’on se moque que ce soit des tours de 20 mètres de hauteur en Kersanton. Des poteaux métalliques ou des perches en bois, là n’est pas la question. Cette lumière est l’aboutissement du voyage, une escale de ressourcement ou repos.

Merci d’avoir lu cet article, à bientôt.

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

*Natura 2000: Le réseau Natura 2000 rassemble des sites naturels ou semi-naturels de l’Union européenne ayant une grande valeur patrimoniale, par la faune et la flore  exceptionnelles qu’ils contiennent. (source wikipedia)

**ZNIEFF : En France, une zone naturelle d’intérêt  écologique,  faunistique et            floristique, abrégée par le sigle ZNIEFF, est un espace naturel inventorié en raison de son caractère remarquable. (source wikipedia)

***Source: Les édifices religieux de Portbail fascicule aux éditions SAEP 1993

**** Mes ressources phares pour les articles  

Tourelle à feu de Rohars

Print Friendly, PDF & Email

Tourelle à feu de Rohars,

Tourelle à feu de Rohars (Rohard), la belle inconnue. Non ce n’est pas encore un titre alambiqué. Nous somme en Loire Atlantique (44), sur la partie inférieure du fleuve éponyme. Il semble de nos jours qu’une rivière qui se jette dans la mer ou océan, s’appelle un fleuve. Jusqu’au 18ème siècle, la Seine s’appelait rivière, tout comme l’Oise ou l’Aisne. D’ailleurs, ce n’est pas un scoop de dire que la Seine n’est « vraiment qu’une rivière » car, le fleuve qui traverse la capitale est en fait… l’Yonne.

Donc nous nous situons plus précisément entre Nantes et Saint-Nazaire. Des petits ports jalonnent le rivage de ce fleuve. Très actifs pendant des siècles, ils participaient au rayonnement de la vile de Nantes. Bien sûr il ne reste rien, hormis une cale témoin de cet ancien temps dans chacun d’entre-eux.

En revanche, pour le terme inconnue, celui-ci est tout à fait est approprié. Si l’on trouve trace d’anciennes tours à feux de la Loire. Toujours présentes elle jalonnent le fleuve, « Les Moutons », « Brillantes » « Petit Sécé » ou « Tour de pierre Rouge ». En revanche près des rochers de Rohars ancien village des bords de Loire, rien.

Tourelle à feu de Rohars

Tourelle à feu de Rohars

La Loire de Couëron à Paimboeuf

La Loire de Couëron à Paimboeuf

  1. La Tourelle de Rohars (Rohard) sur le rocher éponyme
  2. Tour Pierre Rouge toujours présente sur Lavau
  3. Tourelle des Moutons, 400 mètres en retrait dans les pâtures
  4. Tourelle des Brillantes toujours en service comme amer
  5. La Pierre à L’œil sur la digue éponyme, face aux brillantes
  6. Tourelle Sécé au pied de l’île Saint Nicolas

 

Là ou pas Là ?

Au final toutes ces tours ou tourelles sont présentes de nos jours avec une activité ou pas, sur le fleuve Loire. La Pierre Rouge n’a plus de rôle mais se situe encore en bord de l’eau comme Amer, dans les marais de Lavau. La tourelle des Moutons en grand retrait au milieu des pâtures sert de grattoir pour les animaux qui paissent dans le marais sur la commune de Donges.

 

La Tour des Brillantes sert d’Amer et toujours au milieu du fleuve. La Pierre à l’Oeil et sa digue sont dans les terres en bordure du camping municipale de Paimboeuf. Enfin la Tour Sécé, près du Banc de Bilho sert toujours d’Amer afin de signaler cette zone dangereuse de sable.

Bien sûr tout cela en dehors du chenal actuel de 13 mètres de profondeur pour les navires de 300 mètres de longueur.

Archives de Loire Atlantique 1856

Archives de Loire Atlantique 1856

Les passeurs avaient un rôle important à l’époque avec les Fûtreaux ou autres navires. En 1793, ils virent des milliers de personnes monter de la Vendée, vers la Bretagne et la Manche. Après la Bataille de Savenay, la semaine du 23 décembre 1793, le passeur de Rohars sauva 1258 fuyards. Des milliers de morts suite à l’opposition des troupes catholiques et royales (les Blancs) contre l’armée de la jeune république (les bleus). 

Tourelle des Moutons (44) en 2020

Tourelle des Moutons (44) en 2020

Pierre Rouge à Lavau en 2020

Pierre Rouge à Lavau en 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

La tour de la Pierre Rouge se situe sur la commune de Lavau sur Loire, entre Cordemais et Donges. La tourelle des Moutons se situe elle, sur la commune de Donges. 

La pierre à l’œil (44)

La pierre à l’œil (44)

La tourelle des Brillantes 1780

La tourelle des Brillantes 1780

La tour et la digue de la Pierre à l’œil se situent sur la commune de Paimbœuf face à la commune de Donges et son magnifique terminal pétrolier, hihihi. La tourelle des Brillantes sur le banc de sable éponyme, joue son rôle depuis 1780. C’est une des plus vieilles tour de l’estuaire avec bien sûr celle des « Morées » implantée du temps du Duc de l’Aiguillon.

Tourelle Sécé  (44)

Tourelle Sécé (44)

Marée haute sur la Tourelle de Sécé (44)

Marée haute sur la Tourelle de Sécé (44)

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien, j’en suis au même point depuis pas mal de temps. J’ai juste trouvé un point sur la carte de l’estuaire de 1856. Dans les archives des Ponts et Chaussées, rien de probant. Je continue de chercher des indices. J’ai le même souci avec le petit phare de la « Pointe de lèves » à Saint Nazaire, ce serait le premier petit phare en kit, en tôle, d’une hauteur de 3 mètres assemblée en France. Là non plus, rien.

Anneau d'amarrage de Bouée

Anneau d’amarrage de Bouée

Tourelle de Bouée (44)

Tourelle de Bouée (44)

 

 

 

*Carte marine de Nantes à St Nazaire 1896

*Carte marine de Nantes à St Nazaire 1896

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

*Carte marine de Nantes à Saint-Nazaire de 1896, source Gallica.bnf.fr, Bibliothèque Nationale de France

La bataille de Savenay, les amis de l’histoire de Savenay

Galerie des activations Phares

Print Friendly, PDF & Email

Galerie des activations Phares

Galerie des activations Phares, petit florilège d’une partie des phares activés en radio à ce jour. La nostalgie n’est pas le genre de la casa mais, le confinement de ce mois d’avril 2020 permet de faire le point. J’ai toujours grand plaisir afin d’animer ces fanaux, phares, perches, ou lanternes, appelez cela comme vous voulez. N’empêche que ceux-ci sont toujours très utiles et utilisés par les navigateurs.

Clichés,

Et Maintenant,

Comme à chacun, nous attendons des jours meilleurs. Prenez soin de vous, 73/44 Chris.

1 2 3 13