ILLW 2020 Kerprigent Lighthouse

ILLW 2020 Kerprigent Lighthouse

Informations subject to change, Depend of WX

22th and 23rd August 2020

KerPrigent Lighthouse, Picture designed by Dyd,

KerPrigent Lighthouse, Picture designed by Dyd,

 

ARALA

ARALA

Four references and two stations on HF, VHF and UHF,

 

For the lighthouse : ILLW number FR-031,

                       ARLHS FRA-769

Manoir de Kerprigent (Manor)  DFCF* 22-036

Moulin de Kerprigent (Mill) DMF* 22-011

APRS Beacon F5OHH-12

Locator : IN88GS

*DFCF: French Castles and Manors Diploma
*DMF : French Mills Diploma

 

 

Tourelle à feu de Rohars

Tourelle à feu de Rohars,

Tourelle à feu de Rohars (Rohard), la belle inconnue. Non ce n’est pas encore un titre alambiqué. Nous somme en Loire Atlantique (44), sur la partie inférieure du fleuve éponyme. Il semble de nos jours q’une rivière qui se jette dans la mer ou océan, s’appelle un fleuve. Jusqu’au 18ème siècle, la Seine s’appelait rivière, tout comme l’Oise ou l’Aisne. D’ailleurs, ce n’est pas un scoop de dire que la Seine n’est « vraiment qu’une rivière » car, le fleuve qui traverse la capitale est en fait… l’Yonne.

Donc nous nous situons plus précisément entre Nantes et Saint-Nazaire. Des petits ports jalonnent le rivage de ce fleuve. Très actifs pendant des siècles, ils participaient au rayonnement de la vile de Nantes. Bien sûr il ne reste rien, hormis une cale témoin de cet ancien temps dans chacun d’entre-eux.

En revanche, pour le terme inconnue, celui-ci est tout à fait est approprié. Si l’on trouve trace d’anciennes tours à feux de la Loire. Toujours présentes elle jalonnent le fleuve, « Les Moutons », « Brillantes » « Petit Sécé » ou « Tour de pierre Rouge ». En revanche près des rochers de Rohars ancien village des bords de Loire, rien.

Tourelle à feu de Rohars

Tourelle à feu de Rohars

La Loire de Couëron à Paimboeuf

La Loire de Couëron à Paimboeuf

  1. La Tourelle de Rohars (Rohard) sur le rocher éponyme
  2. Tour Pierre Rouge toujours présente sur Lavau
  3. Tourelle des Moutons, 400 mètres en retrait dans les pâtures
  4. Tourelle des Brillantes toujours en service comme amer
  5. La Pierre à L’œil sur la digue éponyme, face aux brillantes
  6. Tourelle Sécé au pied de l’île Saint Nicolas

 

Là ou pas Là ?

Au final toutes ces tours ou tourelles sont présentes de nos jours avec une activité ou pas, sur le fleuve Loire. La Pierre Rouge n’a plus de rôle mais se situe encore en bord de l’eau comme Amer, dans les marais de Lavau. La tourelle des Moutons en grand retrait au milieu des pâtures sert de grattoir pour les animaux qui paissent dans le marais sur la commune de Donges.

 

La Tour des Brillantes sert d’Amer et toujours au milieu du fleuve. La Pierre à l’Oeil et sa digue sont dans les terres en bordure du camping municipale de Paimboeuf. Enfin la Tour Sécé, près du Banc de Bilho sert toujours d’Amer afin de signaler cette zone dangereuse de sable.

Bien sûr tout cela en dehors du chenal actuel de 13 mètres de profondeur pour les navires de 300 mètres de longueur.

Archives de Loire Atlantique 1856

Archives de Loire Atlantique 1856

Les passeurs avaient un rôle important à l’époque avec les Fûtreaux ou autres navires. En 1793, ils virent des milliers de personnes monter de la Vendée, vers la Bretagne et la Manche. Après la Bataille de Savenay, la semaine du 23 décembre 1793, le passeur de Rohars sauva 1258 fuyards. Des milliers de morts suite à l’opposition des troupes catholiques et royales (les Blancs) contre l’armée de la jeune république (les bleus). 

Tourelle des Moutons (44) en 2020

Tourelle des Moutons (44) en 2020

Pierre Rouge à Lavau en 2020

Pierre Rouge à Lavau en 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

La tour de la Pierre Rouge se situe sur la commune de Lavau sur Loire, entre Cordemais et Donges. La tourelle des Moutons se situe elle, sur la commune de Donges. 

La pierre à l’œil (44)

La pierre à l’œil (44)

La tourelle des Brillantes 1780

La tourelle des Brillantes 1780

La tour et la digue de la Pierre à l’œil se situent sur la commune de Paimbœuf face à la commune de Donges et son magnifique terminal pétrolier, hihihi. La tourelle des Brillantes sur le banc de sable éponyme, joue son rôle depuis 1780. C’est une des plus vieilles tour de l’estuaire avec bien sûr celle des « Morées » implantée du temps du Duc de l’Aiguillon.

Tourelle Sécé  (44)

Tourelle Sécé (44)

Marée haute sur la Tourelle de Sécé (44)

Marée haute sur la Tourelle de Sécé (44)

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien, j’en suis au même point depuis pas mal de temps. J’ai juste trouvé un point sur la carte de l’estuaire de 1856. Dans les archives des Ponts et Chaussées, rien de probant. Je continue de chercher des indices. J’ai le même souci avec le petit phare de la « Pointe de lèves » à Saint Nazaire, ce serait le premier petit phare en kit, en tôle, d’une hauteur de 3 mètres assemblée en France. Là non plus, rien.

Anneau d'amarrage de Bouée

Anneau d’amarrage de Bouée

Tourelle de Bouée (44)

Tourelle de Bouée (44)

 

 

 

*Carte marine de Nantes à St Nazaire 1896

*Carte marine de Nantes à St Nazaire 1896

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

*Carte marine de Nantes à Saint-Nazaire de 1896, source Gallica.bnf.fr, Bibliothèque Nationale de France

La bataille de Savenay, les amis de l’histoire de Savenay

Galerie des activations Phares

Galerie des activations Phares

Galerie des activations Phares, petit florilège d’une partie des phares activés en radio à ce jour. La nostalgie n’est pas le genre de la casa mais, le confinement de ce mois d’avril 2020 permet de faire le point. J’ai toujours grand plaisir afin d’animer ces fanals, phares, perches, ou lanternes, appelez cela comme vous voulez. N’empêche que ceux-ci sont toujours très utiles et utilisés par les navigateurs.

Clichés,

Et Maintenant,

Comme à chacun, nous attendons des jours meilleurs. Prenez soin de vous, 73/44 Chris.

Pointe du Devin, activation radio

Pointe du Devin activation radio,

Pointe du Devin activation radio et nous voila de nouveau sur l’île de Noirmoutier. Pour mémoire, elle se situe dans le Nord du département de la Vendée (85), sur la façade Atlantique. Cette île possède un pont depuis 1970 permettant de relier celle-ci au continent. Sinon historiquement parlant, nous empruntons le « passage du Gois » lors de la marée basse. Le passage de celui-ci n’est pas anodin. Nous sommes en début février. Depuis le début de cette année (2020), trois véhicules sont déjà détruits par l’Océan. Il n’y a pas de palabres, ni de discussions de comptoir, la mer elle monte ou descend, rien ne l’arrête. Je n’ai pas encore aperçu « d’appli » pour la bêtise humaine, il faut dire que le sujet est vaste.

Je ne vous développerai pas de « blabla » sur le comment s’y rendre. Tous les moyens sont bons, cartes, GPS, pifomètres etc…

Pont de Noirmoutier, 800 mètres de longueur

Pont de Noirmoutier, 800 mètres de longueur

Passage du Gois, de Beauvoir à Noirmoutier

Passage du Gois, de Beauvoir à Noirmoutier

 

 

 

 

 

 

 

 

Demandez le programme,

Le menu du jour n’est pas complexe, il n’y a que trois références, pour ma part c’est largement suffisant. Il faut avoir en tête que, lors des appels sur l’air, je les annoncent toutes. A la longue cela représente pas mal de salive, heureusement, mon principal sponsor veille ce problème et cela depuis 1664.

Bien sûr durant les piles-up, ce n’est pas le cas, les contacts se déroulant à la vitesse grand « V ». Toutes sortes d’YL et d’OM me contactent, cela va du bref indicatif, à la description complète de la station et du WX. Je suis patient et j’attends tranquillement cela s’appelle le respect d’autrui.

Pour revenir à notre menu du jour,

  • Île de Noirmoutier, référence IOTA* EU-064
  • Le marais de Luzéronde (jamais fait ) FFF-747
  • Le phare de la Pointe du Devin (jamais fait) ARLHS FRA-365

Allez en route,

L’objectif est une activation durant le week-end. Certains OM se plaignent que j’effectue cela en semaine, ce sera donc le samedi 08 février. Un temps de chien, la tempête « Caria » approche pour le lendemain. Le français est exigeant, surtout envers les autres…

Le WX du jour, un vent de 45 km/h au 270/300°, des rafales de pluie toute la nuit du vendredi soir au samedi midi. Bien sûr, réalisant mes activations à l’extérieur, cela risque d’être rock’n roll une fois de plus.

Réveil à 5h30, après un bref casse-croûte, départ sous la pluie battante. Le trajet est simple pour moi, quatre vingt-dix kilomètres du QRA jusqu’au lieu d’activation. La quatre voies direction Saint-Nazaire, puis la Route Bleue vers Pornic. Les derniers quarante kilomètres restants se feront par la départementale. Je laisse de côté les villages de Bourgneuf en Retz, entre dans le département de la Vendée.

Ma vitesse maximale est de 70 km/h compte-tenu du vent et de la pluie qui balaient le « Marais Breton ». Sans oublier bien sûr la nuit, en ce moment le jour se lève vers 8h30.

Je traverse Bouin, Beauvoir et le carrefour du Gois. Mes calculs sont justes, il reste deux heures trente de marée descendante. Ne pouvant passer, ce sera le pont de Fromentine et ses trente kilomètres supplémentaires.

Le pointe positif c’est, l’heure matinale, tout le monde dort ou presque, la période calme du début d’année et qui plus est, en dehors des vacances scolaires.

Anciens blockhaus et phare de la Pointe du Devin

Anciens blockhaus et phare de la Pointe du Devin

Pointe du Devin, secteurs rouge, blanc et vert

Pointe du Devin, secteurs rouge, blanc et vert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A pieds d’œuvre,

Ce petit phare se situe au Nord-Ouest de l’île de Noirmoutier, sur le territoire du village de l’Épine. Il permet aux navires d’entrer dans « le port Morin », un immense parking à bateaux sans aucun intérêt. D’immenses bancs de récifs entourent l’île, ils ont les jolis noms de « Le Bavard, Les Bœufs, Les Peignes ou Pointe du Devin.

Le faisceau du secteur blanc, éclairant sur onze miles nautiques permet d’entrer sans encombre.

La pluie continue de tomber sans aucun répit, elle s’accompagne de bourrasques de vent plus ou moins rapides. Le lieu d’activation se trouve à environ trois cent mètres du parking du phare.

No comment

No comment

Pointe du Devin, Marais de Luzeronde

Pointe du Devin, Marais de Luzeronde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui compte c’est l’équipement de l’activateur, à savoir des vêtements chauds et de quoi se protéger des intempéries. Ensuite, ces protections bien s’en servir et à bon escient.

Vous allez me dire pourquoi ces trois cent mètres ? Le marais de Luzeronde est une zone de 39 hectares acquise et gérée depuis 2005 par le Conservatoire du Littoral. Cette zone ne commence pas au pied du phare de la Pointe du Devin mais, environ une centaine de mètres au nord. Certaines associations de gestion de phares tolère jusqu’à un kilomètres de celui-ci l’activation. Cela permet de concilier les deux références afin de rester dans les règles.

Port Morin (Morin harbour)

Port Morin (Morin harbour)

Marais de Luzeronde, Noirmoutier

Marais de Luzeronde, Noirmoutier

 

 

 

 

 

 

 

Installation de la station,

C’est maintenant que les choses se compliquent,enfin en apparence. J’ai sorti les bottes étanches et le ciré, pas très pratique pour travailler. Je compte activer les bandes du 80 m, 40 m, 20 m, 2 m et 70 cm. Cela correspondra environ 3,690 MHz, 7,110 MHz, 14,235 MHz pour les bandes déca-métriques. Enfin pour les VHF et UHF, 144,244 MHz et 432,244 MHz.

Dipôle 80,40,20 m et 3 éléments Vhf et UHF

Dipôle 80,40,20 m et 3 éléments Vhf et UHF

Les drapeaux SNPB et French Flora Fauna

Les drapeaux SNPB et French Flora Fauna

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour l’implantation des antennes, c’est relativement rapide malgré la pluie et le vent. Je plante deux pieux dans le sol. Pour cela j’emmène dans ma remorque, une massette de 1,5 kilogrammes afin qu’aucun support ne me résiste. Pour les pieux, ce sont d’anciens piquets de terre haute tension hexagonaux, d’une section d’environ vingt millimètres de diamètre.

Sur ces pieux j’installe pour l’antenne VHF/UHF un mât télescopique aluminium, 7 éléments d’une hauteur de cinq mètres environ. Pour la HF, c’est un mât en fibre de verre de marque « SotaBeam » composé d’une quinzaine d’éléments. En revanche je n’en garde que 11 éléments et cela donne une hauteur de six mètres. Sur son sommet, un dipôle prévu pour le 80/40 et 20 mètres. Le câble coaxial de liaison est un RG-174, très fin et fragile qui accepte une puissance de 125 watts maximum, largement suffisant.

Démarrage de l’activation,

Le démarrage réel de l’activation, pour ma part, génère toujours un certain stress. Divers paramètres en sont la cause et le premier est l’accord de l’antenne. Toutes mes connexions sont-elles bonnes malgré, maintes vérifications en amont. La seconde c’est de se frayer un chemin sur la fréquence cible. Je décide de commencer par le 80 mètres, je balaye la bande ponctuée de demande si celle-ci est libre ou pas. Il n’est pas facile de se frayer un chemin parmi les QSO journaliers, ayant pignon sur l’air. J’arrive sur un contest qui démarre avec ses stations sur-vitaminées et quelques peu sourdes. Le deal n’est pas d’en avoir une grosse mais, plutôt de savoir s’en servir.

Sur le devant, la station APRS, F5OHH-12

Sur le devant, la station APRS, F5OHH-12

Alors ! Il est prêt le Guignol...

Alors ! Il est prêt le Guignol…

 

 

 

 

 

 

 

 

Finalement, une petite faille sur 3,690 Mhz se présente, je m’y engouffre. Mes premiers contacts se trouvent dans l’hexagone. Il est 08 heures 33 minutes et F4HRM, Didier ouvre le bal. Suivent F6BZC, F5MSB en portable, puis Johan F4FEP du Finistère, les reports tournent autour de 59 voir 59+. Pendant mes activations, de fidèles SWL me suivent. Ils ont un rôle important, leur rapport d’écoute est souvent précis et complet. Je pense notamment à Patrice F-11579 dans son village de l’Yonne.

VHF et UHF,

Après une heure de contacts sur le 80 mètres, je décide de contacter les copains sur le 2 mètres et 70 centimètres. La fréquence d’appel est le 144,300 Mhz. J’essaie de toucher tous les OMs ou YLs, tout le monde n’est pas sur le décamétrique. Certains d’eux préfèrent le calme des bandes hautes.

Pointe du Devin et ses dunes

Pointe du Devin et ses dunes

La nature regagne ses droits

La nature regagne ses droits

 

 

 

 

 

 

 

 

D’autres possèdent une licence plus restrictive et ne veulent pas obtenir autre chose. L’essentiel est d’essayer de contenter chacun.

Une bonne demi-heure sur les bandes hautes, bien sûr avec notre fidèle phare de l’Ouest, Jacky F6DFI qui est un OM de Pornic. Nous passons très souvent de longues minutes à parler de radio et notamment de TSF. Nous dépensons pas mal d’énergie à réparer et construire. Georges F1BHD se joint à la conversation.

Continuons sur le 40 mètres,

Je retourne sur le 40 mètres ou se trouvent pas mal de monde. Un contest vient de démarrer avec ses stations surpuissantes. Je passe deux bonnes heures sur 7,144 Mhz, la propagation est capricieuse et le WX se dégrade, j’ai froid.

Pas mal de bruits sur la bande, QRM et QSB rythme mes contacts. Le passage de véhicules troubles aussi la quiétude des lieux. Comme pas mal d’endroits du littoral, des caisseux circulent sur cette route désaffectée afin d’aller admirer l’océan et ses turpitudes.

Des amoureux de la nature, bien souvent qui passent du temps au chaud dans leur véhicules, moteur en marche afin de garder le chauffage. Ils racontent à qui veux l’entendre qu’ils aiment la nature…

Pointe du Devin dans la tourmente

Pointe du Devin dans la tourmente

Pointe du Devin, activation Radio

Pointe du Devin, activation Radio

 

 

 

 

 

 

 

 

Le WX se dégrade,

Il faut être passionné pour faire vivre nos hobbies. Le vent passe en tourbillon et la pluie redouble d’intensité. Mon carnet de trafic surnage tant bien que mal, l’OM tient d’une main la parapluie, de l’autre le microphone et le crayon. Pendant ce temps le pile-up se déchaîne et je dois gérer.

Je fait une pause, je coupe l’Icom 7100 et pars faire un tour sur la dune. Cela devient difficile, je claque des dents et les gants de vélo en Goretex ne sont pas de trop. Il est près de 13h00, je préviens sur l’air l’Ami Patrice que je fais une pause.

Suite et fin,

Je casse la croûte en vagabondant sur la grève déserte, quelques goélands et mouettes luttent dans la tourmente. je suis bien au chaud dans mon manteau made in Trégunc (29910).

Il est 14h00, heure française, je passe le dipôle sur 20 mètres et me prépare pour commencer les contacts. Cela démarre sur 14,244 Mhz, fréquence d’appel des Flora Fauna. Il y a du monde, les US et Martinique se lève. A l’Est, la Russie, Bulgarie, Lithuanie et Grèce passent bien. Un petit pile-up pendant près d’une heure et je songe à remballer.

Avec l'APRS, pas de triche, hihihi

Avec l’APRS, pas de triche, hihihi

Activation Pointe du Devin

Activation Pointe du Devin

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cliché de droite est étrange, il s’agit de la balise APRS tout au long de la journée. Pour l’anecdote, je l’ai posée le matin et reprise le soir sans la bouger. C’est une balise TinyTrak4 de chez Byoniks qui me suis depuis plus de dix années. Logée dans une boite plexo étanche avec une batterie 7 Ah, 12 volts. Je peux m’en servir plus d’une semaine sans recharge. La puissance d’émission est aux environs de 7 Watts, c’est très utile en mer, à plus de dix kilomètres des côtes.

J’ai aussi un code avec les OMs et SWL, en mer, je démarre la balise APRS lorsque je suis prêt à émettre sur le rocher du phare. Impossible de donner des horaires avec l’océan.

Voila, c’est terminé,

Merci d’avoir lu cet article, j’ai réalisé cette activation avant la pandémie qui couvre notre pays. Je profite du confinement pour terminer cet article et continue de penser à mes futures activations pour 2020. Même si le WX est exécrable parfois sur les expéditions, c’est quand même mieux qu’un lit d’hôpital ou être confiné hihihi.

Prenez soin de vous, 73/44 Chris, à bientôt pour de nouvelles aventures,

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

*ARLHS Amateur Radio LightHouse Society

*IOTA Island On The Air, challenge mondiale de contacts des îles en mer

Mes ressources, afin d’écrire cet article: https://headlight44.fr/mes-ressources-phares/

Mes Ressources Phares

Mes Ressources Phares.

Mes ressources, je devrai dire nos et vos ressources. Le plus difficile dans la vie c’est de ne pas raconter trop de bêtises. Travailler sur des faits, historiques le plus possible, des témoignages. Le progrès technique nous permet de nouvelles découvertes, des progrès d’investigations, des analyses plus poussées de documents, de vestiges ou de fonds marins. Tout cela est disponible au travers d’ouvrages, de reportages télévisuels, de nombreux sites internet thématiques ou généralistes. En revanche une chose demeure, à savoir, l’investigation. les nombreuses heures passées afin de déchiffrer, comparer les ressources trouvées. Des heures et des heures pour le plaisir de soi et des autres. Ne pas oublier que l’on se fait plaisir avant tout, c’est le principal somme toute. Voici quelques documents me permettant d’écrire  ces articles. Il y en a tant d’autres que je ne connais pas, hihihi.

 

La plupart de ces ouvrages sont connus, bien souvent ils traînent dans les boutiques de vente « de tout et rien » et possédant un endroit dit « culturel » . D’autres le sont un peu moins, comme l’ouvrage sur les « 12 promenades du patrimoine de Saint-Nazaire »édité en 2012, rédigé par des bénévoles passionnés d’histoire et de patrimoine, non professionnels de l’Université Inter-Ages de Saint-Nazaire.

Mes ressources Phares,

Elles comprennent aussi les nombreux sites d’amateurs de ces lanternes et bien sûr les sites officiels de l’état français. Liste non exhaustive.

  1. Service des archives des phares et balises : Lien ici
  2. Ponts et Chaussées et ses archives: Lien là
  3. Loire-Atlantique, archives départementales : Lien ici
  4. Les archives départementales de Vendée :  Lien là
  5. Les archives départementales du Morbihan : Lien ici
  6. Le Finistère, archives départementales : Lien là
  7. Les archives départementales des Côtes d’Armor : Ici
  8. La Manche et ses archives départementales :
  9. Page facebook des archives nationales de France: Ici

 

Cette liste est mise à jour dès que je consulte ou active en radio un nouveau département. Etant très riches en édifices maritimes, j’explore et découvre les pays de Loire, la Bretagne et commence la Normandie.

Merci d’avoir parcouru ce court article.A bientôt sur l’air, 73/44

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

Phare de Morsalines et l’alignement 267°

Phare de Morsalines et l’alignement 267°,

Phare de Morsalines et l’alignement 267°, Encore un titre tarabiscoté vous allez me dire. C’est mon dernier jour sur le joli village de Saint-Vaast-la-Hougue. Toujours dans le département de la Manche dans la région du Cotentin. Dernier jour et premier jour de soleil, il était temps, bien que ce WX capricieux m’ait permis de réaliser de beaux clichés.

Lorsque vous arrivez de l’océan en direction du port de Saint-Vaast le parcours est périlleux.

Jetée musoir de St-Vaast-La-Hougue

Jetée musoir de St-Vaast-La-Hougue

Brise lames Extrémité d'entrée du port

Brise lames Extrémité d’entrée du port

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est bon de savoir lire une carte afin d’éviter les soucis. A marée basse et suivant les valeurs de coefficients, la baie se vide entièrement. Vous pouvez vous rendre sur l’île de Tatihou à pieds. Hormis le plateau rocheux du « Bout du Roc », une multitude de parcs ostréicoles parsèment la baie.

De jour pas de souci, le passage entre « l’île de Tatihou » et le « Fort de la Hougue » est balisé.

Feu du Fort de la Hougue

Feu du Fort de la Hougue

La Phare de Morsalines dans le fond de la Baie

La Phare de Morsalines dans le fond de la Baie

 

 

 

 

 

 

 

 

En nocturne c’est une autre version. Les navires mettent le cap au 267° et alignent le Phare de Morsalines avec le feu du Fort de La Hougue. Ensuite et seulement après le passage au Sud de la Cardinale « Le Gavendest », les embarcations virent sur tribord dans le secteur Blanc du phare de la jetée de Saint-Vaast. C’est le phare métallique à tête rouge et fût blanc sur le cliché au-dessus.

Le phare de Morsalines se situe sur une colline en retrait de 3250 mètres du Fort de la Hougue. Voila donc le terrain de jeu de l’activation du phare de Morsalines et l’alignement 267°.

Le jour « J »,

Le menu du jour sur cette petite commune de Morsalines est copieux pour ce dernier jour d’activation Radio-Amateur. Ce sera aussi mon premier jour avec du soleil

Tout d’abord :         Le phare de Morsalines référence FRA-365

Ensuite:                 Zone Flora Fauna Référence FFF-0028

Pour terminer:         Le locator est IN99IN

 

Petite cité d’environ 200 âmes, d’une surface de moins de 4 km2. Ce qui est bizarre c’est que, officiellement cette commune apparue au IXème siècle de notre ère, n’existe plus officiellement. En effet depuis le 1er janvier 2019 elle est rattachée à la commune voisine de Quettehou distante de deux kilomètres.

La route est simple, d’autant plus que la route à 7h30 du matin est plus que calme. Nous sommes à une semaine des grandes vacances.

Je sors de Saint-Vaast-La-Hougue en direction de Quettehou par la départementale N°1. Petit expresso sur la place du village qui se réveille tranquillement.

Je longe la côte en direction du Sud, par la D 14, vers Morsalines. Arrivé dans le village, tout en longueur, face à la mairie et le cimetière, j’attaque la côte sur la droite. Celle-ci sur un bon kilomètre à des passage à 16 %. Nous passons en quelques centaines de mètres de l’altitude 8 à 90 mètres.

Un moment, sur la gauche dans un virage, trois ouvertures dans la nature dense. Deux entrées de champs et un portail de propriété avec un accès partagé. Pourquoi ce terme ? Très simple, une chaîne, deux cadenas dont un dit »d’artillerie ». Qui dit « cadenas d’artillerie » dit accès à des services d’entretien de l’état, en règle général.

Et maintenant !

Petites précisions complémentaires pour les personnes désirant activer ce phare de Morsalines. Lorsque je suis arrivé en début de semaine, je visite en amont les futures activations. Je suis rentré au hasard dans une ferme afin de prendre des renseignements sur les propriétaires du champ de l’activité.

Dans ce terrain herbeux, il y a des animaux qui paissent. Je me suis engagé à respecter les lieux provisoires de mon hobby. Pas question de laisser une clôture ouverte par mégarde. Un peu d’attention vaut mieux que deux cartouches de 12.

Vue sur la baie et le fort de la Hougue

Vue sur la baie et le fort de la Hougue

Bel emplacement pour de la Radio

Bel emplacement pour de la Radio

 

 

 

 

 

 

 

 

La vue est magnifique, je vais passer une belle journée. Il reste à installer le matériel, une distance à respecter vis à vis du phare. Suivant l’association qui valide vos activités, cela va de 150 à 1000 mètres. En règle générale pas de minimum de contacts.

Pour le French Flora Fauna ou les châteaux c’est autre chose. En général c’est cent contacts pour une première activation et cinquante pour une ré-activation. Cela ne vous dispense pas lire le règlement proposé par le comité afin de ne pas pleurer sur une déconvenue éventuelle.

La station nichée dans la verdure

La station nichée dans la verdure

** Vue sur la Baie dans la brume de chaleur

** Vue sur la Baie dans la brume de chaleur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La station,

Elle ne change pas et le WX du jour me facilite les choses. En revanche une roue de ma carriole est toujours à plat et je peine à rouler le matériel. Je prends la batterie la moins lourde, la 70 A/h de capacité.

** Morsalines l'ancien et l'actuel

** Morsalines l’ancien et l’actuel

Vue de la station à l'ombre

Vue de la station à l’ombre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je n’ai que la matinée d’activation due en partie au nettoyage de mon bungalow de camping afin de le rendre propre avant de partir. Je compte émettre jusqu’à 13 heures, heure française.

Il est 6h50 TU, c’est un exploit pour OHH, je ne commence jamais aussi tôt. Je sais que l’Ami Jean-Marie est en activation portable en ce moment. Il sera mon premier contact avant de repartir sur nos piles-up respectifs. Nous sommes tous les deux très attendus, nous en profitons pour nous faire de la pub chacun.

Ça tire dans tous les sens jusqu’en Europe de l’Est. Je commence donc sur 7144, après F5NLX, arrivent dans la foulée, ON4CCN, SP8LEP, ON4BB et Raymond F5LMK. Peu ou pas de brouillage à cette heure. Les perturbateurs volontaires ou pas, ne sont pas levés hihihi.

Après une heure de trafic, j’engrange plus de quatre vingt contacts.

**Premier phare fabriqué par Sautter Harlé

**Premier phare fabriqué par Sautter Harlé

Calme et nature sur Morsalines

Calme et nature sur Morsalines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours occupé,

Les amis habituels passent me saluer, ils savent que je suis pour la semaine sur la région du Cotentin. Les outils multimédias sont devenus très utiles dans nos activités Radio-Amateur. En revanche c’est comme les épices en cuisine, il faut doser.

L’avantage avec ma personne est que, l’on ne s’ennuie pas. Soudain baisse de tension mes correspondants me passent des reports de 33/34, je vois ma tension de batterie à 10,8 volts. C’est fini plus d’énergie, je dois agir afin de continuer mon pile-up. Je coupe la station.

Phare de Morsalines vu du pré

Phare de Morsalines vu du pré

Phare de Morsalines

Phare de Morsalines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déplacement rapide vers le véhicule situé à deux cent mètres de là. J’ai ma 110 A/heure dans le coffre. Je vais devoir la transporter à pieds. Reconnexion rapide de la station et reprise des émissions sur 7144. Par chance la fréquence est libre, je suis à 150 contacts depuis ce matin et des copains français passent bien (59+).

Tout a une fin,

Je dois activer deux fréquences afin de valider les références. Je décide de passer sur le 20 mètres. Devant rentrer cet après-midi mon séjour sur le 14 Mhz sera rapide. La fréquence 14,244 Mhz est libre et peu de bruit sur l’éther.

Je lance appel, rapidement IZ8DFO, 9A4FM, SA5BWE arrivent, le pile-up s’organise rapidement, les contacts défilent.

Je suis à deux cent contacts, il est temps d’arrêter car la QTR avance et la journée n’est pas finie.

Ainsi s’achève ma semaine d’activation de phares, Flora Fauna et Forts militaires dans la région de Saint-Vaast-la-Hougue. Le bilan est de plus de 600 contacts en dépit d’un WX peu coopératif…

Il ne me reste plus qu’à faire valider les activations auprès des responsables d’associations concernées.

Je compte bien retourner l’an prochain dans cette magnifique région du Cotentin.

Merci d’avoir parcouru cet article et au plaisir de se voir, s’écrire ou se lire, 73/44. Merci à tous les Yl, OM et Swl qui m’ont contacté ou suivis. Sans oublier Patrice de son Yonne verdoyante et ses 7 écluses pour ses rapports d’écoutes précieux et complets.

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire (Hergé)

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire (Hergé)

Pour visualiser une partie des ressources me permettant la rédaction de ces articles. Merci de cliquez ici

** Certains clichés sont réalisés à l’aide d’un télé-objectif (500 mm Tamron, F5-6,3) sur trépied et Pentax K5.

Cap Lévi phare et Fort

Cap Lévi phare et fort, je suis toujours dans la belle région du Cotentin. Département de la Manche (50). Je vais commencer mon troisième jour d’activation Radio-Amateur.

Le WX du jour c’est un ciel plus clair, il n’y aura pas de pluie, en revanche, beaucoup de vent avec des pointes à 80 km/h sur le Cap Lévi. Cela promet une journée mouvementée.Cela fait quatre jours de réflexion sur l’endroit adéquate afin d’activer ce phare dans de bonnes conditions. Ce n’est pas de trop lorsque l’on active seul et en extérieur tout une journée. Et puis, c’est un loisir, ne l’oublions pas…

Phare du Cap Lévi côté des terres

Phare du Cap Lévi côté des terres

Phare du Cap Lévi côté océan

Phare du Cap Lévi côté océan

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme vous pouvez vous en douter, ce phare du Cap Lévi est d’après guerre. Il date de 1947, le précédent ayant subit le même sort que ses 180 collègues lumineux en 1944.

Le menu du jour,

Le menu du jour sur cette petite commune de Fermanville est copieux. Petite commune d’environ 1400 âmes blotties dans la verdure et ses vallons.

Tout d’abord :         Le phare du Cap Lévi référence FRA-080

Ensuite:                 Zone Flora Fauna Référence FFF-2675

Enfin:                     Le fort du Cap Lévi Référence DFCF 50-015

Pour terminer:         Le locator est IN99GQ

Il y a aussi un moulin mais, je me situe à plus de mille mètres de celui-ci et donc l’activation ne serait pas valable. La distance entre le phare du Cap Lévi et le Fort de Lévi n’est que de six cent mètres. Donc pas de souci pour activer, j’essaie de respecter au mieux les distances afin de faire valider les activations. Ne pas oublier que des chasseurs de diplômes nous suivent. Pour eux pas question de se voir refuser une référence. Parfois certaines stations QRP (<5 watts) patientent des heures avant d’être entendues.

C’est reparti pour un tour,

Je ne vais pas vous embêter avec la route. Simplement pendant que certains fixent intensément leur petit écran de celluloïd moi, je regarde le paysage. Je musarde, mon esprit vagabonde, et profite des senteurs aussi de ce début d’été venteux.

Reprise de la route de la veille et repasse par Barfleur. Je profite de la vue sur l’alignement au 219,5° des trois phares du port. Cet alignement comprend, la guitoune de la « jetée Est » ensuite le « phare antérieur » de l’alignement et enfin la petite « maison phare postérieur » en complète rénovation en ce moment.

Alignement 219,5° Jetée Est-Extrémité

Alignement 219,5° Jetée Est-Extrémité

Alignement 219,5° Phares Antérieur et Postérieur

Alignement 219,5° Phares Antérieur et Postérieur

 

 

 

 

 

 

 

Mais je laisse cet alignement pour aujourd’hui. Je prends la départemental 901, une longue ligne droite en direction du village de Saint-Pierre-Eglise, propice aux boites à images mobiles. Je fais attention à ma vitesse, je n’ai pas envie que des individus suspects me gâchent ma journée.

Saint-Pierre-Eglise et ses monuments

Saint-Pierre-Eglise et ses monuments

Fort du Cap Lévi

Fort du Cap Lévi

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite halte matinale sur la place de Saint-Pierre-Eglise, un double expresso avant de reprendre la route. Discussion avec un groupe de Bikers déjà sur place, il parcourent le Cotentin. Nous parlons Bikers, rien à voir avec la Radio. J’en profite pour acquérir un morceau de pain afin de prévoir le pique-nique du midi.

Je suis la départementale 201 jusqu’à la cité de Fermanville, les routes sont étroites et sinueuses, la prudence s’impose. J’ai toujours en tête une maxime, « Ne pas perdre la vie en allant la gagner » même si ce n’est que pour assouvir une passion.

J’arrive en vue du phare du Cap Lévi, le fort éponyme est sur ma gauche et je passe devant le sémaphore. Le vent est violent, le ciel assombri par les nuages mais, pas de pluie.

Un endroit adéquate,

« Adéquate » est un ami à moi, tout comme « bon sens » mais, dans l’ensemble ils ne passent pas souvent…

Délicat de trouver un endroit qui me protégera des éléments peu engageants ce jour là, c’est mon troisième jour d’activation avec un WX exécrable, hormis la pluie non présente.C’est toujours cela de gagné.

Terrain du phare plein Nord

Terrain du phare plein Nord

La lande et les fougères du Cap Lévi

La lande et les fougères du Cap Lévi

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce ne sont pas les emplacements qui manquent. Des prospections précédentes m’ont permis de trouver de jolis coins tranquilles dans les fougères. En revanche, aujourd’hui la lande est balayée d’un vent de Nord-Est de près de 70 km/h. Je dois trouver une solution de repli, pas question d’activer de la voiture car le temps est sec.

Monument aux morts de "La Fidèle"

Monument aux morts de « La Fidèle »

En contre-bas du phare du Cap Lévi

En contre-bas du phare du Cap Lévi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Finalement et afin de me protéger des intempéries, je me place en contre-bas du phare. Vu le WX exécrable, pas de camping-cars à l’horizon et pour la journée. Très peux de véhicules se rendront sur la falaise.

Je m’installe derrière le monument aux morts dédié au naufrage d’une Gabare de la marine nationale. Elle s’appelait « La Fidèle », d’une masse de 630 tonnes et de 43 mètres de longueur. Elle transportait 22 personnes et 1400 grenades ayant passé la DLC, en vu de leur destruction. Une explosion inconnue au moment des faits détruisit l’ensemble. C’était en mai 1997 et cinq personnes perdirent la vie.

Installation,

Je suis entre deux haies qui se terminent en V. Le vent du Nord-Est claque sur celles-ci mais, je suis à l’abri. Un petit parking en contre-bas, au bord de la falaise me permet de garer la voiture. La station APRS est en service avec l’alias F5OHH-12. A cette heure il n’y a personne, il faut être barge de venir par ce WX. De plus les camping-cars ont interdiction de passer la nuit.

Quel beau terrain de jeux

Quel beau terrain de jeux

Vue sur la Manche en colère

Vue sur la Manche en colère

 

 

 

 

 

 

 

 

Concernant le matériel installé je n’y reviens pas, je me suis assez épanché dans des articles précédents. Hormis mes problèmes de batterie car, elle est définitivement hors service. Il me reste ma bonne vieille 100 A/H marine décharge lente largement suffisante pour tenir une journée de contacts.

Je commence par la bande des 40 mètres ayant des difficultés afin d’installer un dipôle 80 m. Le début des contacts aux environs de huit heure trente, heure française. Le vent souffle toujours de façon agressive.

Premier appel, réponse immédiate sur 7144, c’est Amédéo IK1GCB, suivi de Jean-Marie F5NLX/P avec qui je réalise un contact « Park to Park ». Cela consiste en deux échanges entre deux OM activant des site Flora Fauna.

Suivent ON2CQ, DL5LB, puis OE3RGB…Le rythme s’accélère, le pile-up est formé et je dois suivre. Il y a ceux qui prennent leur temps et décrivent leur station en plein rush. D’autres envoient leur call et plus rien, deux extrêmes qu’il faille gérer.

La propagation est faible et bizarre, je travaille au casque afin de bien comprendre mes correspondants face au vent violent. Nous passons de l’Europe de l’Ouest à l’Est par la Pologne et même quelques russes. Soudain la Finlande, la Suède puis l’Irlande.

Les Amis français arrivent plus tard, en grande partie lié à la propagation short path.

L'IC7100, computer et mât Sotabeam

L’IC7100, computer et mât Sotabeam

Journée mouvementée sur le Cap Lévi

Journée mouvementée sur le Cap Lévi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes reports sont fluctuants, mes correspondants me passent des contrôles de 43 à 59+. Il est midi sur le 40 mètres, je suis à 130 contacts et termine cette matinée avec Benoit F5HQK et Joseph OK1ES.

Suite et fin,

Comme vous le savez sûrement, nous devons activer deux bandes sur une référence Flora Fauna, afin de la valider.

Le casse-croûte est frugal ces derniers jours d’activations. Le WX ne s’y prête guère. Le vent est toujours présent cet après-midi de fin juin.

Beaucoup de monde sur le 20 mètres mais, le 14244 est libre, je m’y engouffre. Je sais que cela ne durera pas longtemps due aux grosses stations arrivant l’après-midi. Vous pouvez vous douter qu’une petite station portable ne pèse pas bien lourd.

Les contacts commencent par les pays de l’Est, pas de pile-up mais un trafic soutenu. La Grèce, la République Tchèque, la Russie, Asiatique et Européenne, Pologne et j’en passe.

Il est 15h00 heure française, le WX commence à me saouler, après 180 contacts je décide de couper la station. Les derniers qso passent par la Scandinavie, Finlande, Suède puis enfin Norvège.

Demain, ils annoncent du soleil sur le département de la Manche. Aurais-je la chance d’avoir de bonnes conditions.

Voila, fin du troisième jour d’activation de phare et de Flora Flauna. Je le répète souvent, voir, je radote mais, sortez vos antennes et pratiquez la radio en portable.

Merci d’avoir pris le temps de parcourir ce petit article consacré au phare du Cap Lévi et n’hésitez pas à visiter ce beau département de la Manche. Plein de belle surprises vous y attendent.

Pour regarder une petite vidéo sur l’activation merci de cliquer sur l’image dessous. Merci

You can watch a short video of this activation, just click on the picture below. Thanks

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

 

 

Gatteville et pointe de Barfleur

Gatteville et pointe de Barfleur, ou Raz de Barfleur, nous sommes toujours dans le Cotentin, au nord-est du département de la Manche, le 50. Tout en haut là-haut comme disent les enfants.

Préambule,

Depuis quelques jours, je séjourne dans la jolie ville de St Vaast-la-Hougue. Cité maritime d’environ deux mille âmes au recensement 2015. Une certaine fébrilité parcoure la petite localité à la veille des résultats du plus beau village de France 2019. Pour eux ce sera le grand jour sur la boite à images, le tout saupoudré d’un présentateur connu afin de pimenter le suspense… C’est mon deuxième jour d’activation radio.

Premier phare de 1775, transformé en sémaphore

Premier phare de 1775, transformé en sémaphore

Assez de place pour l'activation ?

Assez de place pour l’activation ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour mémoire, une activation radio-amateur consiste à se déplacer dans un lieu quelconque du globe. Ensuite, à l’aide d’un émetteur radio, correspondre avec d’autres personnes au hasard des continents.

C’est comme partir à la pêche, sauf que, l’on ne revient jamais bredouille. Cela permet de faire connaitre des monuments connus ou inconnus, valoriser notre patrimoine, valoriser aussi le rôle des Radio-amateurs. Cela permet de rencontrer des curieux et d’avoir de bonnes surprises.

Certains OM ou YL privilégient les châteaux, barrages hydrauliques, fontaines, lavoirs, cathédrales, sommets de montagnes, moulins, sites fauniques et floristiques et j’en passe.

Pour ma part ce sont les phares, célèbres ou pas, je ne reviendrai pas sur le sujet. Simplement en France, d’après certains présentateurs de la boite à grimaces, nous n’aurions que deux phares « Cordouan et Armen ». Pour le reste circulez il n’y a rien à voir comme le martelait un humoriste en voyage lointain.

Menu du jour,

Nous avons au menu de cette journée d’été de la fin de juin:

-Gatteville le phare, second plus haut phare d’Europe, référence FRA-300

-Étant dans une zone protégée, nous avons un Flora Fauna référence FFF-2674

Phare de Gatteville côté Ouest

Phare de Gatteville côté Ouest

Phare de Gatteville côté Est

Phare de Gatteville côté Est

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est 7h30 du matin, je sors du camping de St Vaast-la-Hougue, je pars pour la journée. Côté WX cela ne change pas. La température est de 15° centigrade, un vent de cinquante kilomètres par heure et il pleut. Je roule sur la départementale N°1 en direction de Quettehou, puis c’est la départementale N° 902 en direction de Barfleur.

Vue sur le port de Barfleur

Vue sur le port de Barfleur

Dans le lointain Gatteville le phare

Dans le lointain Gatteville le phare

 

 

 

 

 

 

 

 

J’arrive quelques minutes plus tard sur la cité de Barfleur, village de six cent âmes et son port très pittoresque. J’aurai l’occasion de m’y rendre plus tard afin d’approfondir mon périple. Cela sent l’été et l’arrivée imminente d’estivants, des chantiers ponctuels de réfection de voirie se terminent. Les feux tricolores provisoires vont disparaître.

Je touche au but,

Je ne suis qu’a quelques encablures de mon activation. La pluie poursuit son triste travail de sape. La journée va être difficile pour cette activation du phare de Gatteville implanté sur la pointe et le « Raz de Barfleur ».

Village de Gatteville le Phare

Village de Gatteville le Phare

"Le Phare" commune de Gatteville

« Le Phare » commune de Gatteville

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme je le précise auparavant, ce phare se nomme « Phare de Barfleur » pour les marins et « Phare de Gatteville » pour les terriens.

Jusqu’à la fin du 19ème siècle, le phare et le sémaphore s’appelaient « Barfleur ». Sur souhait du conseil municipal et accord ministériel, ils s’appelèrent phare et sémaphore de « Barfleur-Gatteville », à partir d’avril 1891. A la fin de la seconde guerre mondiale, en 1946, le village de Gatteville, demanda à changer de nom. Un décret ministériel de juin 1947, lui attribua le nom de « Gatteville-le-Phare ».

A pieds d’oeuvre,

L’endroit est désert ce matin-là, hormis quelques camping-cars alignés comme des soldats au garde à vous. Les voyageurs aventuriers des temps modernes épris de liberté. Parcourir le monde, seul tel un pèlerin sur le chemin, découvrir des contrés lointaines, à la seule condition bien sûr d’avoir……. du réseau partout. Seul, mais pas sans mon Twitter, WhatsApp ou Facebook, voir les trois.

Revenons à notre sujet, les phares et le Flora Fauna. Il reste à déployer le matériel, après le parckage de la voiture, descente du matériel. Tout va bien, il pleut le vent de Nord-est est d’environ 70 km/h.

Ma carriole habituelle destinée à déplacer le matériel à un pneu de percé. Il va falloir transporter l’équipement à pieds sur plus de cent mètres. La journée commence bien, mon mal de dos va pouvoir s’épanouir aujourd’hui.

8h30 Pluie, brouillard, vent, magie sur Gatteville

8h30 Pluie, brouillard, vent, magie sur Gatteville

8h00 cherchez l'erreur !!

8h00 cherchez l’erreur !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le transport du matériel, je fais une pause avec un café noir et des galettes de chez moi. Il faut préciser que le village de Saint-Michel Chef Chef n’est pas très loin du QRA.

Les coups de butoir du vent se fracassent sur la toile de la demi-tente. Sur le cliché de gauche vous pouvez apercevoir les gros galets qui arriment l’ensemble. Lors de la visite du phare de Gatteville deux jours auparavant, j’ai pris soin de prévenir les militaires du sémaphore. Cette démarche ne coûte rien et permet d’échanger sur nos activités.

La radio,

Je sais que les SWL habituels sont à l’écoute et certains comme l’Ami Patrice, F-11579 dans l’Yonne vont me relayer sur les réseaux cluster. Il faut bien sûr pour cela qu’ils parviennent  à m’entendre, ce qui n’est pas toujours le cas. Cela fait aussi le charme de la Radio-Amateur.

Houle sur le Raz de Barfleur

Houle sur le Raz de Barfleur

FFF et SPB flottent au vent

FFF et SPB flottent au vent

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est parti pour le 40 mètres sur 7,144 Mhz une fréquence habituelle Flora Fauna souvent occupée. Comme il est tôt, celle-ci est libre après vérification d’usage. Le premier contact est pour l’ami Jean, F5MGS du département 10. Ensuite les pays limitrophes s’enchaînent, Angleterre, Allemagne, Italie, Belgique, Espagne et Pays-Bas, nous tournons pendant presque une soixante minutes sur ces pays.

Première heure,

Pour cette première heure c’est 80 contacts d’engrangés dans le log. Tout cela en dépit de la tempête qui me pose de plus en plus de problèmes. Je cramponne la tente d’une main, le log et le micro de l’autre, c’est difficile. Mon deuxième café sera pour l’après-midi. Dire que pendant ce temps dans le reste de notre pays c’est la canicule avec un record à 42,5° centigrades.

En fin de matinée l’Est de l’Europe s’ouvre, je commence les polonais, russes, slovaques. Je termine la matinée avec 140 contacts à midi. Je pousse mes émissions après douze heures, car des copains rentrent du pro et en profitent pour m’appeler.

Et ensuite…

Moment de doute à partir de 13 heures, je ne peux tenir, je commence à avoir froid. J’arrête ou je continue mais, pas dans les mêmes conditions, compte-tenu du WX pas un seul badaud. Le phare de Gatteville est fermé, la visite est trop dangereuse par ce temps-là. Je parle bien sûr du sommet du phare après les 365 marches de montée.

Finalement je décide de continuer. Je démonte en catastrophe le matériel et la tente sous la pluie. Remontage de l’ensemble en vitesse dans le véhicule. Je déteste faire du portable dans un véhicule.

Coup de vent sur Gatteville le Phare

Coup de vent sur Gatteville le Phare

Une journée de chien hihihi

Une journée de chien hihihi

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps de prendre une compote et un fruit rapidement et me voila de nouveau sur l’air. Il est treize heures trente minutes, heure française et la fréquence 14,244 Mhz est libre, les grosses stations ne sont pas présentes.

Le pluie cesse enfin, mais pas le vent. Ouverture sur l’Est de l’Europe. Les russes, finlandais, norvégiens et croates arrivent bien. Soudain en plein pile-up la tension batterie baisse d’un coup, ce n’est pas normal même après 170 contacts.

Petite panne,

Je branche rapidement la seconde batterie de secours, c’est mon éternelle 110 Ah, marine décharge lente. Je la trimbale depuis 7 années maintenant. Vers quinze heures, heure française je termine les derniers contacts. Je clos la station avec RX9CCJ, 9A2OV et SP5TAZ.

De grosses stations s’installent sur la même fréquence sans vergogne. Je suis fatigué et le WX ne s’améliore pas.

Ce deuxième jour d’activation se solde par deux cent contacts. Je range le matériel rapidement afin de rentrer me mettre au chaud dans le premier estaminet.

Le matériel,

Côté alimentation, mes deux batteries habituelles sachant, que la 70 Ah ne tient plus la charge et je vais m’en séparer. Le transceiver, l’Icom 7100. Côté antenne, c’est aussi le dipôle 20/40m de chez Sotabeam et son mat télescopique de dix mètres de hauteur.

Pour la logistique, c’est selon les goûts, eau minérale, bière de pays et café. Bien souvent je consomme peu, me consacrant à la station. Lorsque l’on est seul, il faut penser à tous les détails. On ne peut accuser personne d’oubli ou de négligences, hormis sois-même hihihi.

Pour les contacts, deux écoles , le computer ou le log papier. Personnellement je possède les deux, si j’active un phare en pleine mer, je priorise le papier. Pour une activation à terre c’est le computer avec de temps à autres des problème de HF dans celui-ci. Pensez bien à installer des noyaux ferrites.

Le bilan de la journée c’est 40 départements, 24 pays contactés, du positif en cette belle journée d’activation. C’est une activation aisée pour un débutant. Bien penser à lire les réglementations concernant les diplômes des phares et FFF. Prendre en compte les délais d’envois de vos logs.

Lampe à arc, en service de 1893 à 1949

Lampe à arc, en service de 1893 à 1949

15 août 1903, double optique, toujours en service en 2019

15 août 1903, double optique, toujours en service en 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci d’avoir parcouru cet article, à bientôt sur l’air ou en visu.

En cliquant sur l’image dessous, vous pouvez regarder une vidéo de l’activation.

If you click on picture below, you can watch short video. Thanks

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

ILLW 2019 et phare de Bodic

ILLW 2019 et phare de Bodic,

Chaque année nous attendons cet événement. Cette année, c’est au tour du phare de Bodic. Il se situe dans les Côtes d’Armor, Nord Bretagne sur la commune de Lézardrieux. Commune très sympathique d’environ 1600 habitants et parcourue par de nombreux amoureux de la nature. Elle a l’opportunité de se situer sur le GR 34. Ce célèbre chemin côtier qui parcoure la Bretagne. Afin de situer plus à même les lieux, je peux vous évoquer, Le Trieux, Paimpol, l’île de Brehat ou le Sillon de Talbert.

Pont suspendu de Lézardrieux

Pont suspendu de Lézardrieux

La Ria du Trieux et ses sentinelles

La Ria du Trieux et ses sentinelles

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pont suspendu à été érigé aux alentours de 1836, le modèle actuel lui est profondément remanié depuis 1925. Il circule environ 8000 véhicules par jour ce qui crée des soucis d’infrastructures.

Ce pont enjambe le fleuve côtier « Trieux » long de 73 kilomètres qui se jette dans la Manche à hauteur de l’île de Bréhat. Auparavant il traverse 27 communes avant d’arriver dans la Ria de Lézardrieux.

Phare de La Croix

Phare de La Croix

Phare de Bodic à l'horizon

Phare de Bodic à l’horizon

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les clichés, les deux principales « Sentinelles du Trieux », à savoir, le phare de « La Croix » et bien sûr le phare de « Bodic ».

Préparation amont,

L’équipe habituelle qui se compose de Dyd et Chris, prépare cette activation depuis le début de l’année. Il y a le choix du site, le phare de Bodic domine la Manche et le Trieux d’une altitude de cinquante huit mètres. Notre décision est de demander l’autorisation aux services des phares et balises de Lézardrieux afin de pouvoir activer le phare de l’enceinte de celui-ci. Une réponse positive nous parviendra de l’équipe de direction. Nous aurons même  d’amicales visites lors de notre activation.

 

à la mémoire d' André Le Bras

à la mémoire d’ André Le Bras

Centre opérationnel des Phares et Balises

Centre opérationnel des Phares et Balises

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La subdivision des phares et balises de Lézardrieux est implantée depuis 1964. Son terrain d’intervention et ses missions s’étendent sur la Manche Ouest et l’Atlantique Nord. Une plaque apposée sur le flan de la propriété, côté cale de mise à l’eau, rend hommage à André Le Bras. Cet homme originaire de Pontrieux ingénieur des Ponts et Chaussées, jouera un rôle important pendant le conflit de la seconde guerre mondiale. Il sera de toutes les actions avec ses Amis et collègues des phares. Il rendra de grands services à notre nation face à l’ennemi. A la fin du conflit, nommé Maire de la commune par Londres et bien sûr patron des Phares et Balises de Lézardrieux, jusqu’en 1959, il décède en 1988.

A pied d’ œuvre,

Nous arrivons chacun de notre côté après trois heures de route environ. Nous sommes accueillis par les occupants des lieux, il n’y a plus de gardien mais le phare est entretenu.

Phare de Bodic côté scène et spectateurs

Phare de Bodic côté scène et spectateurs

Phare de Bodic côté acteurs et coulisse

Phare de Bodic côté acteurs et coulisse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le WX (la météo) est très incertain, il pleut depuis dix sept heures trente et cela durera toute la nuit. Une légère brise balaie la colline.

Le week-end mondial des phares et bateau-phares démarre demain matin samedi.

Nos hôtes nous mettent généreusement à disposition une grande remise en fond de terrain. Nous n’aurons pas besoin de sortir nos tentes cette fois-ci. Jadis deux familles de gardiens occupaient les lieux. J’occupe l’ancien clapier à lapins surdimensionné pour un seul OM. Je peux déposer mes batteries, une de 110 A/h et l’autre de 70 A/h, marines à décharge lente. Pour Dyd ce sera l’utilisation du secteur car une prise de courant est présente dans la grange. Le groupe électrogène va pouvoir rester en stand-by.

Il est dix neuf heures, nous décidons d’un commun accord d’installer les antennes demain matin samedi.

A l'entrée du phare de Bodic

A l’entrée du phare de Bodic

Vue sur la station et les choux

Vue sur la station et les choux

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 1er jour du ILLW 2019,

Nous arrivons vers huit heures trente, rien ne sert de se presser. L’ ILLW n’est pas un contest (concours), toutes sortes de stations amateurs de par le monde activent des phares. Nous sommes cette année 2019, 426 stations Radio-Amateurs, sept stations françaises inscrites. Notre call (indicatif) est identique aux années précédentes à savoir, TM2LW. Nous utilisons des moyens simples, mais nous sommes présents chaque année.

Commence le montage des antennes, pas de 21 et 28 Mhz pour ma part, les antennes sont restées au QRA. Je crois que personne n’est parfait et cela m’arrange hihihi. J’ai oublié ma table de camping aussi, je vais en acquérir une sur la route.

Pour ma part le montage est rapide, un dipôle 80/40/20 mètres. Pour Dyd ce sera un peu plus long avec une antenne « Cobweb », une MFJ-1836H pour les connaisseurs.

cobweb" modele MFJ-1836H

FFF et SNPB

FFF et SNPB

Une des deux stations de TM2LW

Une des deux stations de TM2LW

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors qu’il pleut dans certaines régions, ici en Bretagne Nord, nous avons un temps sec et une brise de 60 Km/h. Je passe sur 80 mètres, furtivement car je me retrouve avec un problème de ROS élevé.

Je n’ai pas encore prévenu l’Ami Patrice, F-11579 qui va nous écouter pendant deux jours depuis l’Yonne. Heureusement car après maintes vérifications je ne trouve rien de spécial. Ce n’est pourtant qu’un simple bout de fil électrique, avec des connecteurs utilisés, afin de rallonger ou raccourcir l’antenne.

Je décide passer sur le 40 mètres et de trouver une fréquence de libre. Comme de coutume la bande est full-up, difficile de se faire une place entre les contests, les grosses stations qui bavent etc…Normal nous sommes le week-end.

La Cobweb", MFJ-1836H et la G5RV

La Cobweb », MFJ-1836H et la G5RV

Objectif ! Ne pas finir dans les choux

Objectif ! Ne pas finir dans les choux

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps passe,

Pour sa part Dyd déroule le 20 mètres et tout semble bien se passer. Je trouve enfin une portion de bande libre et commence mes premiers appels. Aucun souci notable ne viendra perturber notre journée ponctuée de nombreuses pauses. N’oublions jamais que notre hobby reste un plaisir, cela nous permet de répondre à de multiples questions générées par nos visiteurs. Nous allons peut-être susciter des vocations.

Il est dix huit heures trente nous décidons de stopper nos émissions. Demain sera un autre jour et la bière bretonne continue de nous faire des appels. Nous avons effectué environ 260 contacts pour cette première journée et quelques phares européens activant des lighthouses pour ce ILLW 2019.

Dimanche second jour d’activation,

Après une bonne nuit réparatrice à l’hôtel du Littoral de Lézardrieux, nous reprenons la route. Cette fois-ci pas de montage d’antenne, ni de vérification de câble ou connexion quelconque.

Des voisins calmes et fort sympathiques

Des voisins calmes et fort sympathiques

Un opérateur supplémentaire

Un opérateur supplémentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin nous sommes attendus par nos hôtes équidés, tout le weekend ils guetteront nos faits et gestes. Nous irons les caresser à maintes reprises, tout comme les marcheurs de passage sur le GR 34 égarés ou pas. Comme je l’évoque régulièrement notre passion ne doit pas nous empêcher de s’intéresser aux belles choses qui nous entourent…

Ce dimanche baigne dans le soleil, hormis une petite brise qui nous accompagnera toute la journée. Nous espérons améliorer nos distances de contacts afin de sortir un peu de l’Europe. Les conditions de trafic sont bizarres, pas mal de fading, des reports de 59+ à 33 au sein du même contact.

Le bilan de la veille pour ma part est de « 9 » pays contactés et 37 départements. Incroyable, mais vrai, pourtant ce ne sont pas les clients qui manquent, encore faut-il se faire entendre.

Notre hôte est absent, il est d’astreinte et parti vérifier ses alarmes et le bon fonctionnement de ses petits protégés. Nous aurons le bonheur et privilège dans la journée, de nous approcher de la lanterne.

Joli la vue, phare de La Croix au loin

Joli la vue, phare de La Croix au loin

28 watts et 21 miles nautiques de portée

28 watts et 21 miles nautiques de portée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien  sûr nous ne sommes pas sur Armen, Cordouan ou La Jument. Les phares c’est comme les gens, il n’y a pas de petits métiers. Une diode électroluminescente de 28 watts et une lentille de Fresnel, cela donne 21 miles nautiques de portée. Je trouve l’association des deux fantastique, deux siècles de différence.

Un dimanche à la campagne suite,

Des pile-ups se déclenchent de temps à autres, puis plus rien. Je vérifie au moins cinquante fois mes connexions rien y fait. Je tourne beaucoup en France, Belgique, Allemagne,Italie et un croate.

En revanche l’Ami Dyd, tape l’Amérique du Sud . Pour l’Amérique du Nord, rien, nada, pas un seul contact en deux jours. Ce n’est pas grave, la radio c’est comme la pêche, parfois la bourriche est peu remplie. Nous passons un bon moment, nos sponsors sont présents, COREFF et 1664.

Tourelles en fer des Roches-Douvres

Tourelles en fer des Roches-Douvres

*La même en activité jusqu'en 1954

*La même en activité jusqu’en 1954

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je sais qu’au premier abord ce n’est qu’un vulgaire tas de ferraille. Ce n’est pas faux du tout. Mais celui-ci à une histoire, comme tous d’ailleurs. Lors de la débâcle de 1944 nos amis de « maintenant », ont décidé de tout détruire sur leur passage. Ils massacreront ou décapiteront une bonne centaine de phares, dont les Roches-Douvres. Malgré les interventions des gardiens, des gens des phares et balises. Ils ont tenté de leur expliquer qu’un phare n’avait pas de camp, de pays, ni d’idéologie, ni religion mais n’était là que pour le bien de tous.

En attente d'une future œuvre

En attente d’une future œuvre

En attente d'une future œuvre

En attente d’une future œuvre

 

 

 

 

 

 

 

 

Après tous ces événements il a bien fallut éclairer nos côtes de nouveau. Une tour métallique de 17 mètres a été implantée en 1950 en attendant la reconstruction du phare définitif. Ces dernières années, les restes de cette tourelle ont été hélitreuillés afin qu’un artiste puisse créer un monument ou une œuvre à la mémoire des marins et gardiens de phares.

Revenons à la radio,

L’heure s’avance et la soirée pointe son nez. Il est temps de démonter les installations. Cette opération nous prendra bien deux heures. Nous prenons congés de nos hôtes en les remerciant chaleureusement pour leur accueil et gentillesse.

Nous sommes globalement satisfait de cette aventure. Chaque année nous rencontrons des passionnés de phares et d’environnement. Ce n’est pas une mode du jour, ces personnes vivent, travaillent  avec la nature et donc la respecte en bons marins.

ILLW 2019 for TM2LW

ILLW 2019 for TM2LW

Sans commentaire

Sans commentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Finalement nous l’avons contacté l’Amérique du Sud d’où nous avons pas mal d’amis passionnés de phares. Au total plus de 70 départements français. Comme chaque année nous sommes fiers de participer à ce weekend international des phares. Créé par des gardiens de phares écossais s’inquiétant de la dégradation de leur outil de travail et du patrimoine.

 

Merci à tous les Yls, Swls et OMs nous ayant contacté ou envoyé des rapports d’écoute complets. Spécial thank to Patrice F-11579 qui nous a suivi tout le week-end de cet événement mondial.

Grand merci à tous les amis et personnels des phares et balises pour leur accueil et de nous avoir facilité nos démarches. Merci aux personnes de « l’hôtel du littoral » pour leur amabilité, gentillesse et écoute.

Peut-être le ILLW 2020 ??

Peut-être le ILLW 2020 ??

Merci ! A l'année prochaine

Merci ! A l’année prochaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez visionner une courte vidéo de l’activation en cliquant ici, merci

You can watch a short video if you clik here, many thanks

Ps: Enfin une petite dernière,

Lorsque vous êtes sur le port de Lézardrieux, vous pouvez apercevoir une superbe lanterne à l’entrée du site des Phares et Balises.

Lanterne de Triagoz déposée en 1942

Lanterne de Triagoz déposée en 1942

Lanterne de Triagoz déposée en 1942 (Bis)

Lanterne de Triagoz déposée en 1942 (Bis)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette lanterne occupait le sommet du phare de Triagoz de 1925 à 1942. « L’enfer des Triagoz » comme le surnommait les spécialistes. Déposée pendant le conflit de la WW2 afin de protéger l’ensemble des tirs aériens. Le phare de Triagoz tout comme ceux de Saint Nazaire, étaient allumés seulement afin de facilité l’entrée des bâtiments de la Kriegmarine.

A la fin du conflit, le phare et son optique retrouvent leur état d’origine. Elle sera à nouveau déposée en 1981 lors de l’automatisation de l’ouvrage.

Sur la demande de Mr Laroque Philippe ingénieur et patron de Lézardrieux. Elle sera démontée pièce par pièce et ré-assemblée afin d’avoir une troisième vie sur le site de Lézardrieux.

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

 

*Je me suis permis de prélever cette image sur un de mes livres. »Phares en mer » de Mr Jean-Christophe Fichou, un passionnant passionné de phares. Merci

Pointe de Saire et phare de Jonville

Pointe de Saire et phare de Jonville,

Nous sommes dans le Cotentin, département de la Manche (50). La côte orientale de celui-ci, dans les environs de Saint-Vaast-la-Hougue. Pendant mon séjour, il a été élu, plus beau village de France, par les accrocs de la boite à images. Reconnaissons que la région est magnifique. Comme le soulignent les locaux, on ne viens pas ici par hasard.

C’est un peu comme Saint-Nazaire, de toutes les façons c’est un cul de sac, après c’est Boston (Massachusetts). Dans le cas qui nous intéresse, ce sont les paysages sauvages, les tours Vauban ou pas, les églises fortifiées et bien sûr les Phares.

Pavot sur la plage de Jonville

Pavot sur la plage de Jonville

Un des nombreux blockhaus de l'hexagone

Un des nombreux blockhaus de l’hexagone

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Situation,

La pointe de Saire fait partie de la commune de Réville, bourgade d’environ mille habitants (2016). La zone est Natura 2000, « Récifs Et Marais Arrière-Littoraux Du Cap Lévi À La Pointe De Saire ». Petite précision utile pour les Amateurs Radio désirant activer cette zone.

Suivant vos envies vous pouvez activer le petit phare, le fort et la référence France Flora Fauna, nouvellement crée. Je vous livre l’adresse actuelle de leur site, pour mémoire. Du site français d’une part, de l’international d’autre part.

Le site français : https://www.france-flora-fauna.fr/

Le site international : http://wwff.co/

Phare de Jonville, pointe de Saire

Phare de Jonville, pointe de Saire

Fort militaire de Jonville

Fort militaire de Jonville

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme vous pouvez le remarquer le petit phare se situe dans l’enceinte militaire. Cette précaution permettait de le protéger en cas de conflits, d’actes de piraterie courants à certaines époques.

Petit phare implanté en 1834

Petit phare implanté en 1834

Sympathique l'ensemble Fort/Phare

Sympathique l’ensemble Fort/Phare

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette redoute de Réville, donc située à Jonville, Pointe de Saire est dans cette configuration depuis 1830. Sa genèse date du règne de Louis XIV. Endommagée et reconstruite à maintes reprises au fil des siècles. Vikings, Normands, Anglais, Allemands et sans oublier les artisans pirates à leur compte.

Dans ce premier tiers du XIXème siècle arrivée du petit phare en 1835. Son rôle à l’époque est de compléter la signalisation lumineuse côtière de la baie. Il vient donc renforcer la zone du phare de Gatteville, sortie une année auparavant. Je parle de la troisième version de celui-ci.

Et la radio dans tout cela !

J’y viens à la radio, c’est le but de ce petit article. Nous sommes en été, plus précisément le 24 juin. Bien oui ! Et alors ?

Notre hexagone encaisse une canicule, des pointes à 45° centigrades, depuis une semaine. D’ailleurs je trouve le terme « Réchauffement climatique » inapproprié, certains experts (encore des experts) parlent de « Surchauffe climatique », peut-être plus parlant…

Au Nord-Est de la Manche, ce matin-là, 12° degrés, 50 km/h de vent et de la pluie. Le WX, comme disent les OMs est catastrophique. Autre souci, je n’active qu’à l’extérieur, c’est le principe du portable. Qu’il fasse -4° ou plus de 30°, rien n’y change. Je continue ou j’annule, la pluie est prévue pour trois jours.

Vue de la partie puissance

Vue de la partie puissance

L'IC7100 et exceptionnellement un computer

L’IC7100 et exceptionnellement un computer

 

 

 

 

 

 

 

 

La décision est prise, du monde attend, il ne faut pas les décevoir. En revanche le matériel reste dans le véhicule, tout comme le guignol.

Comme précisé plus en avant c’est une activité idéale pour des débutants. Très sympathique pour se lancer dans des activités portables. Beaucoup de place, même en période de congés. De grandes pelouses, en revanche plus difficile sur les plages prisent d’assaut par les éventuelles estivants.

Jolie place pour activer un phare

Jolie place pour activer un phare

Finalement, activation du parking attenant

Finalement, activation du parking attenant

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est parti,

Je ne reviens pas sur le WX, pluie toute la journée. Je ne reviens pas sur le matériel, vous pourrez l’apercevoir dans la vidéo en fin d’article. Hormis le l’IC7100 nouvellement venu suite à la destruction du FT857 par l’océan.

En revanche, je possède une deuxième batterie en réserve car celle de 70 A/h donne des signes de faiblesse. Cela se confirmera en fin d’activation pas l’écroulement de la tension.

Le menu du jour :     Phare de Jonville référence FRA-0761
                                  Fort militaire de Jonville DFCF 50-041
                                  French Flora Fauna FFF-2676

Il est 7h28 utc, je suis déjà prêt hihihi. Cela s’explique par la proximité des lieux d’activations, moins de dix kilomètres de mon lieu de résidence.

La propagation en ce moment est perturbée, beaucoup de QSB. Ensuite vient le QRM, volontaire ou non, des individus se défoulent comme ils peuvent.  Suivent bien sûr les reproches, « impossible de te contacter », « Tu avais dit début de l’émission vers 10h00, à 11h00 toujours rien… » « Tu perds du temps à, annoncer les références, il y a tout sur le cluster ». Désolé mais, je pensais que la radio passait par la recherche et l’écoute hihihi.

Suite et fin,

Mon premier contact est réalisé avec l’ami Jean-Marie F5NLX. Notre problème en temps qu’activateur est de contacter d’autres expéditionnaires. Souvent, avant de commencer nos activations, nous tentons de contacter les copains déjà en émissions.

Quoi ! Il n'y a pas de place !

Quoi ! Il n’y a pas de place !

Un boulevard à votre disposition

Un boulevard à votre disposition

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien sûr les copains SWL sont à l’écoutent, notamment Patrice (F-11579) depuis son lointain département de l’Yonne. Les habitués commencent à répondre, principalement, Italy, Espagne, Allemagne, Pologne avec SP8LEP un fidèle, Hollande etc… Les amis français ont beaucoup de mal à me joindre.

Le pile-up est en marche, la première heure défile rapidement. Soudain en pleine fin de matinée, les pays de l’Est et la Grèce arrivent à fond de S-Mètre. Je reste toute le matin sur 7,144 Mhz, fréquence utilisée par les FFF, malgré de grosses perturbations aux alentours.

Les 120 premiers contacts prennent forme à 13h00. Je pousse toujours jusqu’à cet horaire car des copains quittent le Pro à midi. Ceci permet de dégager du temps afin qu’ils puissent me contacter, notamment l’ami Didier, F4EL, F4FDY ou F1AGW. Je récupère aussi des stations QRP ayant laissé passer d’éventuelles puissantes et indisciplinées installations.

Un après-midi de chien,

La pluie redouble d’intensité, le vent se lève. J’ai besoin de deux bandes afin de valider l’activation. J’avale deux fruits rapidement et passe sur le 20 mètres.

Systématiquement, je me rend sur 14,244 Mhz, la fréquence privilégiée des Flora Fauna.

L’avantage sur cette bande est que, tout est possible. Vous passez d’un allemand, un slovène ou un américain, voir un australien par chance. L’aventure est au coin de l’antenne hihihi.

Il est 15h00 heure française, je commence à lâcher prise, plus de 160 contacts plus tard, je coupe la station. Il continue de pleuvoir, je suis trempé à force de bricoler autour de la station.

Bilan positif pour ce premier jour dans la Manche. dix huit pays contactés et trente cinq départements français. Il reste à ranger le matériel, toujours sous le crachin local.

Comme par hasard, la pluie se calme et un coin de ciel bleu apparaît. Il est temps de prendre un peu de bon temps après cette activation.

News et boisson locale

News et boisson locale

Un de mes QG de la semaine

Un de mes QG de la semaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voila, c’est fini, merci d’avoir parcouru cet article. Prenez du bon temps, faites vous plaisir et donnez du plaisir aux autres. Merci aussi aux YL, OM et SWL qui m’ont contacté ou passé sur les clusters..

73/44 Chris

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

1 2 3 12