Pointe St Gildas, sémaphore et musée

Pointe St Gildas, sémaphore et musée,

Une petite visite s’impose à cette belle lande de terre, protégée pour notre bonheur. Je veux parler de la « Pointe Saint Gildas », située sur la commune de Préfailles. Département de Loire Atlantique (44 pour les Dummies) entre Pornic et Saint Brévin. Pour s’y rendre, une fois le pont de Saint Nazaire franchi, en direction du Sud, suivez la Route Bleue. Après Saint Michel Chef Chef, sortie en direction de la Pointe Saint Gildas, puis « Article 22 ».

L'accès réglementé du site

L’accès réglementé du site

Le sémaphore, phare et musée depuis 2004

Le sémaphore, phare et musée depuis 2004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne vais pas vous décrire de nouveau son histoire, évoquée lors d’un article précèdent. Il suffit de cliquez ici, https://headlight44.fr/la-pointe-st-gildas/

Ce site est un ancien poste de guet surveillant d’éventuelles venues d’envahisseurs. Sous Louis XIV, existaient des « milices de gardes côtes » en chargent de ces activités.

Vue générale du sémaphore vers 1900

Vue générale du sémaphore vers 1900

Vue sur la mât sémaphorique

Vue sur la mât sémaphorique

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sémaphore lui, date d’environ 1862, jusque dans les années 1930, il fut remplacé par la TSF en pleine évolution depuis la première mondiale.

Salle de transmission morse

Salle de transmission morse

Poste électro-sémaphorique morse

Poste électro-sémaphorique morse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est phare depuis 1941, une des rares choses utiles que nos envahisseurs ont fait édifier. De la « récup » bien sûr, la lanterne du Cap Gris Nez refixée sur « une verrue » en béton. Éteint ensuite après la guerre, puis de nouveau allumé en 1958 sous la pression locale, avec un logement pour le(s) gardien(s).

Salle de Guet

Salle de Guet

La lanterne sur le sommet

La lanterne sur le sommet

 

 

 

 

 

 

 

 

Le musée,

Celui-ci et beaucoup d’autres équipements, doivent leur existence à une poignée de passionnés locaux. Lors de l’automatisation du phare, bien sûr tout est parti à l’égaillé, ceux-ci se sont battus pour sa sauvegarde. Une association existe, « Les amis du Sémaphore ». Ils valorisent le site, veillent aux travaux, effectuent des recherches documentaires et organisent des conférences, et j’en passe…

Des expositions permanentes et temporaires s’égrènent aux fil des salles. Un accueil souriant et amical de l’équipe de Stéphane Brégeon, passionné, vous mettra de suite à l’aise.

La salle des Loupiotes

La salle des Loupiotes

On ne se lasse pas de Mr Fresnel

On ne se lasse pas de Mr Augustin Fresnel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La première salle vous parle d’éclairage et une belle collection de loupiotes. Vous pouvez admirer des ampoules de 6000 Watts anciennes, à la moderne LED* de 80 Watts équipant l’actuelle lanterne. Une autre salle pédagogique multimédia pour les plus jeunes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite nous avons la salle des naufrages de l’Estuaire de la Loire, vous pouvez retrouver des maquettes de navires tristement célèbres comme, Le Maidstone, Le Juste, Saint Philibert ou plus récemment le Lancastria. Ce dernier coulé le 17 juin 1940, emportant des milliers de passagers. Ce navire transportant environ 9000 passagers, coula dans la Baie de Bourgneuf, bombardé par l’aviation ennemie. Le bilan 6000 victimes, et pourtant l’histoire ne retiendra que le nom du Titanic… Aussi injuste que la date du 22 août 1914…

Une autre grande salle consacré à l’histoire des sémaphores et notamment celui de la Pointe Saint Gildas. Histoire très documentée et complète.

Décodage Morse et électro-Sémaphore

Décodage Morse et électro-Sémaphore

La salle des Loupiotes

La salle des Loupiotes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’extérieur du site,

Sur la terrasse lorsqu’elle est accessible, une vue magnifique à 360°.

Baie de Bourgneuf plein Sud-Ouest

Baie de Bourgneuf plein Sud-Ouest

La même plein Ouest

La même plein Ouest

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne pas oublier non plus les expositions temporaires, et les conférences tout au long de l’année.

Voila merci d’avoir pris le temps de lire ce petit article, représentant qu’un minuscule aperçu des connaissances apporté par ce musée. Animé par des passionnés et soutenu par la région et l’agglomération de Pornic.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Futur proche,

Concernant les phares et bateau-phares. Chaque année en tant que Radio-Amateur et passionné de phare, je participe à la fête de ceux-ci.

Chaque troisième week-end du mois d’Août, depuis 25 ans afin de faire connaitre les phares du monde entier, des activités radio sont organisées. Crée par des gardiens de phares écossais afin de sensibiliser les pouvoir publics, sur la dégradations de ces monuments. Il s’agit de l’ILLW (clic clac)

Lorsque nous le pouvons nous émettons de l’intérieur d’un phare (en accord avec les autorités) où dans les abords immédiats. Cette année nous serons deux Radio-Amateurs Français, activant un phare Français. L’an dernier 516 stations Radio-amateurs dans le monde ont participé ……… une seule équipe Française, La nôtre.

*LED ou DEL, Light-Emitting Diode en anglais, ou Diode Electro-Luminescente en français,

Dumet Island Lighthouse

Dumet Island Lighthouse,

Nous sommes une nouvelle fois dans le département de la Loire Atlantique. L’objectif du jour, l’île Dumet, seule île maritime de ce département. Côté Radio c’est un régal, puisque j’ai la possibilité d’activer cinq références officielles. Nous en reparlerons plus tard dans cet article. Il faut quand même savoir que cette île est protégée, c’est une zone ZNIEFF* sous le matricule 520006653. Avec cela vous êtes bien avancé, hihihi.

Mais où se situe-elle ?

Bien pour commencer, chose importante, il faut s’y rendre en bateau, suivant vos préférences, kayak de mer, pneumatique ou autre. Elle se situe au large du port de Piriac ou du Croisic. Là aussi tout dépend de vos possibilités matérielles ou opportunités du moment. A titre informel, elle se situe à 3,6 miles nautiques de Piriac, sur la route fond 299° environ. Si vous partez du Croisic là, la distance passe à 8,1 miles nautiques et votre route fond est d’environ 325°. Les deux endroits sont tributaires des marées sauf, si vous possédez un emplacement dans un des deux ports. 10 voir 15 années d’attente, un emplacement sans évoquer la redevance annuelle.

Idem pour accéder à la cale de mise à l’eau, de Piriac. Je suis contacté (avril 2018) après cinq années de liste d’attente, afin d’avoir une clef d’accès à la cale. Bien sûr il faut s’acquitter de 200 euros chaque année, sans oublier les cent euros de caution pour la clef…

Mise à l'eau au port du Croisic

Mise à l’eau au port du Croisic

Carte marine des lieux concernés

Carte marine des lieux concernés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La politique du port du Croisic est différente (encore d’actualité début 2018). Vous achetez une carte chargée d’un certain nombre de mises à l’eau, sans limite de validité. Vous la rechargez lorsqu’elle est vide. A voir suivant vos moyens, opportunités ou désidératas personnels.

Allez c’est parti pour un run,

En général l’idéal est d’accoster les phares et îlots divers pendant les mortes eaux, (inférieur à 70) indépendamment des autres contraintes météorologiques. Dans ce cas présent, j’ai fait une petite entorse pour cette jolie île Dumet. Le coefficient est de 87, depuis des semaines impossible de mettre le bateau à l’eau, les conditions sont trop mauvaises. Apercevant une fenêtre possible d’une journée, je le tente. Aussi l’abordage d’une île est différente d’un bout de rocher de quelques mètres carrés de surface. Le souci d’un fort coefficient de marée, c’est le marnage, surtout entre la 3ème et 4ème heure de la montée ou descente.

La marée est haute à 08h02, compte-tenu des 8,1 miles nautiques de route, je suis sur place au flot pour la mise à l’eau. L’état de la mer est très correct, une petite houle de 50 cm avec une légère brise venant d’Ouest. L’idéal pour aborder l Île Dumet c’est le Nord-ouest ou Nord-est de celle-ci. Le reste n’est que récif très dangereux.

Le côté Sud-est quasiment inaccessible

Le côté Sud-est quasiment inaccessible

Le Sud-ouest guère mieux

Le Sud-ouest guère mieux

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien que les conseilleurs ne soient pas les payeurs, je pense que l’abordage de l’île  par le Nord-ouest ou le Nord-est sont les moins dangereux. C’est d’ailleurs par ce côté que je vais échouer en partie le bateau.

Face Nord-ouest la plus encombrée l'été

Face Nord-ouest la plus encombrée l’été

C'est par le Nord-est que je vais aborder

C’est par le Nord-est que je vais aborder

 

 

 

 

 

 

 

 

Le plus dur arrive,

C’est toujours délicat d’aborder un rivage, même par temps calme, en apparence. La mer descend depuis une bonne heure, si j’échoue le pneumatique sur les cailloux, il se met en travers des lames et se rempli en quelques minutes. L’autre solution, c’est de le laisser à dix mètres du rivage environ. En revanche la profondeur de l’eau est de plus d’un mètre et pour décharger le matériel…

Début d'activation, océan à 5mètres

Début d’activation, océan à 5mètres

Fin de journée, distance près de 100 mètres

Fin de journée, distance près de 100 mètres

 

 

 

 

 

 

 

 

Je prends quand même la seconde solution. Pendant que j’installe la station radio je surveille du coin de l’œil le bateau. C’est très rock’n’roll.J’ai gardé ma combinaison néoprène compte-tenu de la température qui lors du zénith solaire, sera de 34°. Mais j’ai oublié les bras, bilan, brûlures assez sérieuses sur ceux-ci. Et l’on dit que la radio c’est, pépère.

Avec les années, j’anticipe et planifie la journée, je m’explique. Je ne bois plus de café au début de celle-ci car, l’addition de ce breuvage plus les 1664, pas terrible. Je tourne mes vidéos et prend des clichés avant de démarrer. Pourquoi ? Les couleurs sont splendides le matin, en cours de journée vous risquez de cramer vos photos. On rattrape facilement avec un logiciel adéquate un cliché sombre, jamais une surexposition.

Le tour du propriétaire,

Comme précisé auparavant, cette île au même titre que l’archipel des Glénan est protégée et surveillée (surtout pendant la belle saison). Elle est libre d’accès et si l’on veut garder cette opportunité, il faut la respecter. Certaines zones sont closes afin de laisser les différentes familles d’oiseaux en paix. Les animaux sont prohibés. Mais c’est comme sur la route, il y a toujours des abrutis qui prônent à qui veut l’entendre, l’ordre, la loi, le respect d’autrui, mais eux…

N'hésitez pas à lire le panneau

N’hésitez pas à lire le panneau

Seule île maritime de Loire Atlantique

Seule île maritime de Loire Atlantique

 

Comme je l’évoquais, nous avons à disposition 5 références à activer. La première c’est bien sûr, un IOTA EU-064 commun à plusieurs îles de la région, notamment Yeu et Noirmoutier.

Ensuite nous disposons de deux forts sur cette île, un seul est référencé par le comité d’éthique. Le fort rond et le fort carré, seul le second porte une nomenclature. C’est le DFCF* 44-032, pour le premier une demande de référencement, en attente.

Unique étroite entrée du fort enterré

Unique étroite entrée du fort enterré

Les restes du fort rond

Les restes du fort rond

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce site bien entendu fait partie du DIFM* et le joli numéro AT-018.

Aperçu du fort carré et historique

Aperçu du fort carré et historique

Le Lighthouse et des ruines

Le Lighthouse et des ruines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La zone ZNIEFF* porte le numéro FFF*-0731, celle-ci n’a jamais été activée jusqu’à ce jour.

Et enfin,

Finalement, nous avons le petit phare de l’île Dumet. Bien sûr comme je le dis souvent, ce n’est pas « Armen, La Vieille ou la Jument », en revanche il est aussi utile. Cette région est très dangereuse, des dizaines d’épaves gisent dans les environs.

La lumière de l'île

La lumière de l’île

Autre point de vue

Autre point de vue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des navires célèbres reposent à l’Ouest de cette île. Nous avons « le Soleil Royal », 104 canons pour une longueur de près de 90 mètres, « le Juste » navire de près de 75 canons. N’oublions pas « le Thésée », aussi 75 canons qui coula lors de la bataille des Cardinaux. La bataille eut lieu par très gros temps et en virant de bord brutalement il sombra en quelques minutes. Les canons n’étant pas rentrés, les sabords ouverts, fini rideau. Identifié en 2009 et en relatif bon état. Autre célèbre bateau  dans les environs, « L’Hermione » 66 mètres, et 34 canons qui coula bêtement au large du plateau du four.

Les dangereuses côtes de Dumet

Les dangereuses côtes de Dumet

Un des canons sur "La Pointe St Gildas"

Un des canons sur « La Pointe St Gildas »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre petit phare, est construit d’un pylône métallique blanche, sommet vert, d’une hauteur de 6 mètres. Installé sur le mur d’accès à l’enceinte du fort carré. Il culmine à une hauteur de 14 mètres, alimenté par un panneau solaire. Trois couleurs, secteur blanc d’une portée de 7 miles nautiques. Les secteurs rouges et verts ont eux une portée de 4 miles nautiques.

Côté radio,

Le côté radio lui, est très simple. Je ne vous embêterai pas avec cela car c’est le matériel habituel. Pour l’antenne j’ai amené un dipôle trois bandes 80/40/20m, compte-tenu de la place disponible à marée basse. J’ai environ 7 à 8 heures de plage à ma disposition.

L’énergie toujours à l’aide d’une batterie marine décharge lente de 110 Ah. Le seul petit bémol, sa masse d’environ 30 kilogrammes, toujours délicat de sortir du fond du bateau ou décharger sur une jetée de phare sous la houle.

Le transceiver l’éternel FT857 de chez Yaesu, des milliers de contacts à son actif. Seul petit bémol, le bouton du VFO qui commence à coincer.

Concernant l’activation, elle va durer jusqu’a 17h00, pas mal de contacts avec le continent américain. Plus de deux contacts réalisés sur le 40, 20 et 15 mètres.

Retour,

Comme d’habitude sur la région, lors de la bascule de marée, les conditions changent. Le vent tourne, passe à l’Ouest et donc la mer se creuse. Pas méchant, des creux d’un mètre mais, une houle longue. Je ne taperai pas 20 nœuds pour le back.

Retour sur Le Croisic vers 19h00, les jours rallongent et la température est douce en ce mois d’avril.

Le guignol en action

Le guignol en action

Vu du Tréhic, ça sent l'écurie

Vu du Tréhic, ça sent l’écurie

 

 

 

 

 

 

 

 

N’hésitez pas à vous lancer et activer cette petite île, seule île maritime de Loire Atlantique.

Merci d’avoir pris le temps d’avoir lu cet article, à bientôt sur l’air.

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

*ZNIEFF: Zone Naturelle d’intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique

*DFCF: Diplôme des Forts et Châteaux de France

*DIFM: Diplôme des Iles de France Métropolitaines