Cap Lévy port et Fort

Print Friendly, PDF & Email

Cap Lévy Port et Fort, préambule,

Nous retournons dans le beau département de la Manche (50), dans la région de Saint Vaast la Hougue, Barfleur. Rien de spécial tout va bien, dans le meilleur des mondes possibles. Je viens d’arriver à Saint-Vaast-la-Hougue pour un séjour d’une semaine et demie. Quatre activations de phares, châteaux et Flora Fauna  sont au programme de ce périple.

Ce n’est pas forcément la meilleur période pour activer des monuments à l’extérieur mais, j’ai besoin d’air. Nous surfons tant bien que mal sur des restrictions et confinements en tous genres. C’est aussi le dernier voyage de ma fidèle voiture, elle à plus de vingt années de bons et loyaux services. La prolonger amènerait une somme importante de frais.

Petite rade de St Vaast-la-Hougue à BM

Petite rade de St Vaast-la-Hougue à BM

Vue de la chapelle des marins

Vue de la chapelle des marins

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne reviendrai pas sur la description de St Vaast et son environnement l’ayant déjà réalisé dans un article précèdent. Si vous désirez le parcourir, merci de cliquer sur ici

Le lendemain je pars en reconnaissance dès le matin en direction de Réville, Saint Pierre l’église et Fermanville. Le route est sinueuse et encombrée de travaux de VRD plus un saupoudrage de tracteurs agricoles et leur chargement de poireaux, choux ou carottes.

Le soir j’allume la boite à grimaces, je zappe et tombe sur les actualités du jour. Le président de notre pays vient de parler. Contraintes nouvelles une fois de plus. Interdiction de dépasser les dix kilomètres du domicile. Une tolérance de déplacement pour le prochain week-end de Pâques. Mes plans vont bouger quelque peu, mon premier phare est à trente kilomètres. Je vais surfer avec la tolérance des autorités ce week-end de Pâques.

Jour « J » Port Lévy,

Six heures du matin le 03 avril, il fait nuit, la nuit est courte en général à la veille de mes activations. L’éternelle pointe de stress en rapport avec le fait de bien faire. Les mêmes questions reviennent : Ai-je le bon matériel ? N’ai-je rien oublié ? Y aura-t-il du monde sur les airs ? Serai-je à la hauteur ?

Cela parait bizarre et idiot pour certains mais, chaque activation me remet en question. Je me souviens d’un activation en kayak de mer. Je partais sur un rocher qui chahutais le kayak, quelques heures à attendre la basse mer. Une fois atterri sur la roche, je monte le matériel et patatrac, j’oublie un raccord d’antenne. J’annule l’opération et dois attendre sur mon îlot que la mer remonte hihihi. C’était sur la « Tourelle Basse-Bertrand » dans le Morbihan.

Tourelle Basse-Bertrand

Tourelle Basse-Bertrand

Basse-Bertrand (56) Baie de la Vilaine

Basse-Bertrand (56) Baie de la Vilaine

 

 

 

 

 

 

 

 

La Route,

Je prends la route de nuit, sous un vent de 80 km/h et une température de 2° cela promet une superbe activation. Je prends des routes dites « 4 grammes », j’emprunte la D1 en direction de Réville, puis Barfleur. Tout est calme, je croise des ouvriers de la mer, ostréiculteurs, marins pêcheurs, tous les acteurs de l’océan en général qui travaillent dans l’ombre et dont personne ne préoccupe.

La campagne somnole à cette heure. Les trente kilomètres de trajet sont vite avalés toute en respectant bien sûr les vitesses préconisées. La fin de parcours est dangereuse et sinueuse, difficile de croiser un autre véhicule. Je suis prudent, la tolérance du week-end de Pâques en cette période de confinement est fragile. Inutile de se faire repérer et dénoncer par un bon citoyen. J’en ferait d’ailleurs les frais deux jours plus tard.

Me voila sur place, il est 7h00, un record pour moi, je ne suis jamais sitôt sur une activation.

Le menu du jour,

Lighthouse du port du Cap Lévi FRA-719

Fort du Cap Lévi DFCF 50015

Fort du Cap Lévi WCA F-02102

Large du Cap Lévi FFF-2962

Locator : IN99GQ

Pour ce premier jour d’activation, nous allons partir sur quatre références afin de contenter pas mal de chasseurs de diplômes de par le monde. Il est 7h30, la nuit est toujours présente, il est urgent que je trouve un abri pour mon installation. Je dois me protéger du vent glacial et de la pluie rabattue par celui-ci.

Alimentation du fanal de port Lévy

Alimentation du fanal de port Lévy

Fanal de Port Lévy en service

Fanal de Port Lévy en service

 

 

 

 

 

 

 

 

Je connais bien ce coin, ayant déjà activé le phare du Cap Lévy se situant à moins d’un kilomètre ainsi, que le fort éponyme. Ce dernier à ce jour est un joli hébergement pour amis de la nature.

Pour le fanal, au risque de me répéter, je vais faire bondir de nouveau les « intégristes des vrais phares ». Il est banal et simple mais celui-ci est référencé par l’ARLHS et cela créer un prétexte de faire de la radio, notre plaisir.

Cette installation sert aussi de jour comme Amer, comme vous pouvez le voir sur les clichés, le mur mesure six mètres de longueur. La nuit une lanterne à hauteur de 7 mètres, Blanche, Rouge et Verte d’une portée optique de 7 miles nautiques.

Discrétion,

« Pour vivre heureux, il faut vivre caché » une phrase de ma mère que j’entends depuis ma naissance. Je l’applique à chaque activation car, dans notre pays la dénonciation est un sport national, je n’aurai pas voulu vivre en 39/45.

La pluie balaye la lande, les animaux se cachent derrières les haies nombreuses dans la Manche. Je vais installer le dipôle pour la bande des 80 mètres sous la pluie. Le plus difficile est d’installer un pieu dans la roche côtière. Je suis en plein vent, impossible de me protéger. En revanche, je me parque le long d’un jardin d’une maison secondaire et ne suis de ce fait pas à la vue de la route. C’est incroyable le nombre de fourgons circulant avant le lever du jour.

Fanal et port du Cap Lévy

Fanal et port du Cap Lévy

Fanal et port du Cap Lévy (bis)

Fanal et port du Cap Lévy (bis)

 

 

 

 

 

 

 

 

Le trafic,

Comme d’habitude je démarre par la bande des 80 mètres où les « lève-tôt » patientent déjà derrière leurs émetteurs. La bande à l’air très calme en dehors des Qso régionaux. J trouve une place de libre sur 3,690 Mhz. Il est 06h14 Utc, un record pour moi, je démarre. Après quelques appels, surprise l’ami Dyd F4ELJ attendait derrière sa station avant de partir au Pro. La première heure voit défiler pas ma de copains français. Cela s’enchaine avec F1AKX régional de l’étape, puis F4GQQ et F8GAF de la Saône et Loire. Visiblement je ne sors pas de l’hexagone pour le moment, il faut préciser que tout le monde ne possède pas d’antenne pour le 80 mètres.

Il est 10h03 près de 75 contacts de réalisés, la bande des 80 mètres se ferme doucement.

Le WX n'est pas de la partie

Le WX n’est pas de la partie

Discret endroit pour activer

Discret endroit pour activer

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps se dégrade, la pluie balaye la petite anse et je commence à ne plus sentir mes pieds. J’attaque la bande des 40 mètres mais, pour cela il faut aller à l’extérieur, descendre le dipôle et le régler. Tout cela sous la pluie et le vent, grimper sur la colline et repose l’ensemble. Compte-tenu du vent, j’ai du rubaner avec de l’adhésif chaque élément de mon mat télescopique. Au mois de janvier lors de l’activation de Portbail, mon mat est tombé 6 fois en se repliant comme une canne à pêche.

Je vais enchainer les contacts pendant 1h45, le pile-up est très dense avec son lot de mécontents qui veulent passer devant tous. C’est drôle il n’y a que pour la mort que les gens ne sont pas pressés. Il est 12h00, je suis complètement frigorifié, je pense sérieusement à arrêter mais non sans aller sur la bande des 20 mètres. Je sais que le continent américain m’attend, pour eux c’est très très tôt. Je dois honorer ce rendez-vous.

Suite et fin,

Il est 12h04 heure française, pas plus de dix véhicules sont passés depuis ce matin, le temps est exécrable mais l’on ne peu prévoir. Il ne faut pas se poser trop de question, la température est aux alentours de 5°, je vais bientôt rendre les armes.

Mes éternels fanions FFF et SNPB

Mes éternels fanions FFF et SNPB

Le calme du port du Cap Lévy

Le calme du port du Cap Lévy

 

 

 

 

 

 

 

 

Passage sur le 20 mètres , par chance le 14,244 Mhz fréquence WFF est libre. Je lance appel et les stations arrivent, notamment Bob, KD1CT du New Hampshire qui arrive avec un contrôle de 59. Dernier contact avec Alfred SP9CTW qui me contacte régulièrement lors de mes expéditions. Il est 13h00 heure française, ayant franchi le seuil des deux cent contacts je décide d’arrêter.

Je vais passer encore une petite heure afin de démonter l’ensemble de la station, because j’ai les doigts et pieds gelés. Cette première activation de la semaine se passe bien, nous verrons après-demain, lundi de Pâques pour la suite.

Carte d'activation du port Cap Lévy

Carte d’activation du port Cap Lévy

Lieu d'activation du port Cap Lévy (1)

Lieu d’activation du port Cap Lévy (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

(1) Source de la carte marine : https://webapp.navionics.com/#boating@12&key=kognHpi%7DG

 

animated-lighthouse-image-0017

 

ILLW 2020, Keprigent

Print Friendly, PDF & Email

ILLW 2020, Keprigent

Cette année deux mille vingt est particulière, je ne vous apprends rien. Au risque de se répéter, chaque année nous participons au ILLW*. Evènement incontournable pour les Radio-Amateurs du monde entier, qui ont pour passion les phares et bateaux phares. Sur lien qui suit, en cliquant vous accédez au site officiel. ILLW Home

Cette année nous sommes, compte-tenu de la pandémie, seulement 366 phares et bateaux-phares, sur 43 pays participants. Ce qui n’est pas si mal compte-tenu des évènements.

Préparation,

Je serai tenté de dire que lorsque nous arrivons sur l’activation, celle-ci est en phase finale. En amont comme toute expédition, même la plus simple, il y a du travail. Cela commence par le choix du phare et du lieu. En début d’année, l’envoi de nos souhaits aux services officiels qui peuvent nous faciliter nos démarches. Il s’agit de trouver les bons interlocuteurs, cela passe par la rencontre sur le terrain. Au hasard de vos balades la conversation avec des gardes forestiers ou du conservatoire du littoral.

TM2LW et ILLW 2020

TM2LW et ILLW 2020

Association des Radio-Amateurs de Loire Atlantique

Association des Radio-Amateurs de Loire Atlantique

 

 

 

 

 

Nous allons rencontrer un petit phare sympathique sur les hauts de la commune de Perros-Guirec, dans le beau département 22 des côtes d’Armor. Bien caché dans la végétation locale et impossible à apercevoir de la route. Comme je le précise dans un article précédent qui se nomme « Kerprigent, alignement 224,5° » que vous pouvez consulter à loisirs.

Comme nos interlocuteurs ont besoin d’assurances, notre radio-club, l’ARALA** et le REF*** nous fournissent des assurances dans le cas de soucis et d’éventuels imprévus.

Le menu du week-end,

Carte d'activation 2020 du phare de Kerprigent

Carte d’activation 2020 du phare de Kerprigent

(1) Vue de l'alignement 224,5°

(1) Vue de l’alignement 224,5°

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque nous animons des phares avec l’ami Dyd (F4ELJ) nous étoffons notre offre afin de contenter le plus de monde possible. Cette année ce sera la venue d’un moulin et d’un manoir comme je le précise en amont.

Le menu de ce week-end :

  1.  Phare de Ker Prigent référence ILLW, FR-0031
  2.  Phare de Ker Prigent référence ARLHS, FRA-769
  3.  Moulin de Ker Prigent, DMF-22011
  4.  Manoir de Ker Prigent DFCF-22036
  5. Locator de la zone, IN88GS

Nous arrivons chacun de notre côté, lui de Brest et votre serviteur de Saint-Nazaire. Dans l’accord écrit en notre possession, nous avons accès au jardin du phare mais, pas aux bâtiments. Nous aurons d’ailleurs des visites courtoises et logiques lors de notre séjour.

Jardin du phare de Ker-Prigent

Jardin du phare de Ker-Prigent

Pré au bas du phare de Ker-Prigent

Pré au bas du phare de Ker-Prigent

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous commençons à décharger le matériel sans valeur marchande qui ne risque pas les intempéries. Il pourra passer la nuit sans souci. Tout ce qui peut être en place avant l’activation est du temps et de l’énergie économisés.

Jour « J »

Nous y sommes, la route est courte notre lieu de résidence se situe à moins de dix kilomètres de notre phare. Trajet sinueux à souhait que nous avons pris de repérer la veille. L’installation du matériel et des équipements son chronophages la première matinée même si nous connaissons bien nos installations. Le démarrage de l’activation est efficient  vers 11 heures. Nous prenons le temps de déguster un peu de houblon breton que Dyd convoie chaque année.

Côté matériel deux approches sont mises en place, d’un côté une antenne « Cob-Web » multi-bandes et de l’autre des dipôles qui permettent de multiplier les possibilités de contacts. Utilisation de même des bandes bandes VHF/UHF afin de faire profiter les OMs ne trafiquants que dans ces bandes, notamment pour les « F0 ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faudra d’ailleurs que je pose de meilleurs antennes l’an prochain pour améliorer les contacts. Mais restons modeste, ce week-end est avant tout une fiesta des phares et l’occasion de contacter des passionnés. Nous sommes quand même, « chance oblige », en bonne santé et entre deux confinements…

Nous installons une tente de cinq places afin de protéger la station de Dyd. Elle intègre les modes digitaux et aussi un petit amplificateur. Nous avons un petit groupe électrogène d’appoint sinon l’énergie principale vient de batterie, et l’an prochain de panneaux solaires.

Vue du site du phare de Ker-Prigent

Vue du site du phare de Ker-Prigent

Site et banderole du Radio-Club de l'ARALA**

Site et banderole du Radio-Club de l’ARALA**

 

 

 

 

 

 

 

 

Le spectacle commence,

Le démarrage est souvent lent compte-tenu d’un léger stress compréhensible. Personne n’a envie de décevoir ses futur(e)s correspondant(e)s même si le respect des activateurs est de mise. En règle générale l’ami Dyd démarre par la bande des vingt mètres sur sa Cob-Web qu’il à entièrement rénovée cet hiver. Il n’y a pas que du négatif dans le confinement due au covid.

Un grand nombre de chasseurs de diplômes sont à l’affût des bandes et surveillent les clusters.

L'ami Dyd en pleine action

L’ami Dyd en pleine action

Phare de Ker-Prigent et la Cob-Web

Phare de Ker-Prigent et la Cob-Web

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ma part je ne peux utiliser à cette heure-ci la bande des 80 mètres fermée et me rabat sur celle des 40 mètres. Nous possédons ben entendu des filtres passe-bandes afin de ne pas perturber l’un ou l’autre.

Nous avons comme de bien entendu, une aide précieuse, à chaque activation radio. Notre Ami Patrice écouteur de grande qualité, vacciné depuis fort longtemps aux ondes de toutes sortes. Du fond de son village de Rogny-les-sept écluses dans l’Yonne ses oreilles très affutées et ses rapports d’écoutes nous aident régulièrement. Son call « F-11579 » circule parmi tous les Oms et Yls. L’on parle souvent des opérateurs manipulant des pioches ou des micros mais, pas assez des écouteurs.

N’oublions pas que « Parler est un besoin, écouter est une qualité »

Nous allons aussi avoir de la visite bien-sûr. Chaque année des anonymes passionnés de phares se promènent dans la campagne. Nous avons aussi des marcheurs sillonnant le chemin proche du phare. Pour terminer, les personnes des phares et balises qui nous rencontrent avec bienveillance et intriguées pour certains de nos activités. Les échanges sont très riches lorsque la passion est commune.

La journée s’achève vers 19h00 pour ce premier jour. Nous sommes plus que satisfaits de ces quelques trois cent contacts réalisés incluant une dizaine de phares étrangers. Pas de record ici, simplement du plaisir.

Un autre jour,

Second jour d’activation. La nuit à été réparatrice, une bonne douche et nous sommes d’attaque, démarrage vers 9h00 du matin. Cela nous permet d’activer la bande des 80 mètres, Dyd continue sur le 20 mètres. La radio c’est comme la pêche, l’on appâte, ensuite l’on jette la ligne au bon emplacement et l’on manie le leurre. La différence vient de la variété du poisson plus riche peut-être en radio, mais souvent inattendue.

Nous restons des humains hihihi !

Nous restons des humains hihihi !

Essai de photo après le déjeuner

Essai de photo après le déjeuner

 

 

 

 

 

 

 

 

Les contacts s’enchainent, Dyd est maintenant en Amérique du Sud avec ses correspondants. les piles-up sont soutenus. Lorsque que des personnes semblent s’intéresser nous allons à leur rencontre afin de les renseigner et échanger. Il ne faut pas oublier que c’est la fête mondiale des phares et bateaux phares. De la surprise et souvent de l’intérêt. Cela ne fait pas de mal de rester sur terre un instant, dans ce monde de la PS et de l’iPhone XXX, ou tout n’est que virtualité.

A la fin de la journée, nous arrivons sur le seuil des 700 contacts. Objectif atteint d’autant plus que le seul était, se faire plaisir et faire plaisir. Nous avons contacté 43 pays, dont une bonne dizaine de phares. Des contrées comme Ceuta et Melilla, Trinidad and Tobago, Rio de Janeiro ou le Pérou.

Avec l'aimable autorisation des phares et balises

Avec l’aimable autorisation des phares et balises

Avec l'aimable autorisation des phares et balises

Avec l’aimable autorisation des phares et balises

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout cela, la radio et les phares, n’aurait pu se réaliser sans l’aide bienveillante des personnels des phares et balises ainsi que de leur patron. Nous les remercions une fois de plus pour les riches échanges lors de nos activations et tout au long de l’année.

Vidéo,

En cliquant sur la photographie vous pouvez visionner une courte vidéo de notre activation. Merci

ILLW 2020, Keprigent

ILLW 2020, Keprigent

*International Lighthouse and Light-ship Week-end

** ARALA, Association des Radio-Amateurs de Loire-Atlantique

***REF, Réseau des Emetteurs Français, association reconnue d’utilité publique depuis 1925 et qui gère et protège juridiquement les Radio-Amateurs

(1) carte marine du site :    https://webapp.navionics.com/#boating@11&key=stxhHh_~S

 

animated-lighthouse-image-0017

 

Kerprigent, alignement 224,5°

Print Friendly, PDF & Email

Kerprigent, alignement 224,5°,

Nous voila dans les Côtes-d’Armor, département 22, qui à porté jadis , le nom de Côtes du Nord (1790-1990). Petit chamboulement de la décennie 50, où la Loire Inférieure passe à Loire Atlantique (1790-1957). Appellation moins péjorative aux dires de nos responsables de l’époque, meilleur pour l’image et le business.

Nous nous situons plus précisément près de Perros-Guirec, côte de granit rose, célèbre commune du littoral breton, ses 7300 âmes. Pour de plus amples informations sur cette belle région vous pouvez cliquer sur ce lien.

La navigation,

Kerprigent, c’est l’alignement 224,5°, notre petit phare est avec le phare du Colombier dans la passe Est qui permet d’accéder au port de Perros-Guirec.

Ces deux édifices font partis de la famille des « Maisons phares » ou « Phares Amers » pour d’autres. Construits en 1859 et mis en service en 1860. Ils entrent dans le schéma classique des maisons phares de l’époque avec une implantation standard. Pas de fioritures, de l’utile pas du futile. La lumière se situe sur une petite tour attenante.

Phare de Nantouar

Phare de Nantouar

Phare de Port-Navalo

Phare de Port-Navalo

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce type de phare avec logement apparait après 1848, date à laquelle les gardiens de phares deviennent des fonctionnaires. Ils ne sont plus bénévoles ou désignés d’office. L’état à partir de cette date, a obligation de loger les gardiens.

Phare de Kerprigent

Phare de Kerprigent

Kerprigent maison phare

Kerprigent maison phare

 

 

 

 

 

 

 

 

Trois maisons phares qui entrent dans la famille des « Maisons phares avec tourelles rondes centrées en pignon » architecture très reconnaissable. Le phare de Port-Navalo dans le Morbihan construit en 1840. Puis les phares de Nantouar et Kerprigent en 1860. Le phare du Colombier lui, est de type « Maison phare Amer », la lanterne est en place dans le pignon de la façade Nord.

* Alignement Ker-Prigent, Grand Colombier

* Alignement Ker-Prigent, Grand Colombier

Phare de Ker-Prigent

Plaque en façade du Phare de Ker-Prigent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Localisation à terre,

Le phare du colombier est simple à localiser dans la commune de Perros-Guirec. En revanche pour trouver le petit phare de Ker Prigent c’est une autre histoire. Il faudra être persévérant et observateur afin de ne pas tourner en rond. La prudence s’impose aussi à vous car ce sont des route sinueuses qui permettent pas forcément le croisement de deux véhicules. Comme il y a des fermes agricoles et que vous connaissez la taille actuelle d’un tracteur et des ses outils souvent en place à l’arrière, pas besoin de dessin. Le vieux Massey Ferguson MF 140 Super de mon grand-père morvandiaux, est loin. Pourtant j’étais tout fier d’arpenter ses champs du mont Beuvray sur cette machine.

Ne travaillant qu’à partir de cartes routières ou marines ce n’est pas évident mais plus pratique qu’un gps. Avec celui-ci vous allez terminer de temps à autres dans des coures de fermes. J’utilise la série bleues IGN, 0714OT de référence. Pour terminer le thème, une carte routière me fait voyager, un simple regard sur celle-ci me suffit pour partir.

En venant de Lannion j’emprunte la route en direction de Trégastel. Vous pouvez passer par le Nord de la ville, traverser ou longer la zone industrielle de Pégase. A proximité de l’aéroport « Lannion-Côtes-de-Granit ». Vous roulez sur la départementale N°11. Lorsque vous arrivez à la hauteur du hameau de Guéradur, prendre la D6, continuation sur Kervélégan et emprunter une route sur votre droite afin de grimper la colline.

Moulin de Kerprigent

Moulin de Kerprigent

Manoir de Kerprigent

Manoir de Kerprigent

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas simple de le trouver, il n’est d’ailleurs pas seul. Vous pourrez admirer, le manoir et le moulin éponymes. Tout cela fait ou faisait parti d’une même propriété. D’ailleurs l’endroit est privé et les passage est toléré. Le manoir date du 16ème et 17ème siècle et certainement le moulin se situe à moins de cent mètres du phare.

Pour terminer,

Le titre de cet article est suffisamment équivoque. Nous sommes sur l’alignement Est de l’accès au port de Perros-Guirec, donc deux lanternes. Le grand Colombier et notre petite maison phare de Kerprigent en retrait dans les terres de 2865 mètres.

Eclairage travail et secours éteints

Eclairage travail et secours éteints

Eclairage travail en service et secours éteint

Eclairage travail en service et secours éteint

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme dans une grande partie des phares dans le monde, le système d’éclairage est à DEL (Diode ÉlectroLuminescente). La portée du faisceau de largeur 7°, intensité de 221° à 228°, est de 21 milles nautiques. C’est un feu scintillant blanc à feu continu de 50 à 79 éclats par minutes.

Joli point de vue de Kerprigent

Joli point de vue de Kerprigent

Ensemble lumineux de Kerprigent

Ensemble lumineux de Kerprigent

 

 

 

 

 

 

 

 

Juste pour mémoire cette maison phare d’une hauteur de 14 mètres, culmine à l’altitude de 79 mètres. La position de ce point lumineux est 48.46,8 North et 003.28,2 West.

Ce petit phare est en réfection afin peut-être, un jour le louer pour des courts séjours de vacances. Il sera pris en charge par une association bien connue. Malheureusement ces gîtes ou futurs gîtes sont réservés uniquement aux « Fonctionnaires ». Les passionnés de phares comme moi, ils sont nombreux, ne peuvent avoir accès à ce plaisir des yeux. Si vous n’êtes pas fonctionnaires l’on vous jette comme pour ma part en Loire Atlantique et dans le Morbihan. Le terme égalité ne veut pas dire grand chose.

Variété de DEL présentent dans les phares

Variété de DEL présentent dans les phares

Je tiens à remercier le responsable du Services des Phares et Balises de l’endroit concerné et ses équipes. Les clichés sont réalisés avec leurs autorisations et grâce à eux. Sans oublier les anciens gardiens de phares que je peux rencontrer ou personnes ayant la connaissances des phares. Ce sont des ressources précieuses qui tendent à se diluer dans le temps qui passe.

A quand un jeu sur PS4 ou PS5 sur la gestion des phares en mer ?

 

animated-lighthouse-image-0017