Activation du Four

Activation du Four,

Rien de domestique. Non ce n’est pas une blague, en tant que Radio-Amateur j’effectue un activation de radio. Au large du Croisic, sur le phare du Plateau du Four. Oui !Oui! Cela fait un peu long pour une introduction.

Souvent le quidam moyen me dit: C’est pour quoi faire, ça sert à rien ? Et pis, maintenant y-a internet !! Souvent, j’évoque avec ceux-ci la musique. Pourquoi, écouter du Mozart, Grieg ou Telleman alors que l’on a le rap et le Hard-Rock…

Et puis tout cela nous mène à quoi ? A la Culture, la géographie, l’histoire, la géopolitique, les échanges amicaux, les rencontres etc…

Bien maintenant passons aux choses sérieuses. Le phare du Plateau du Four, je ne vais pas vous refaire l’histoire de celui-ci, il suffit de lire l’article qui lui est consacré sur ce site.

L’activation d’un phare en pleine mer demande pas mal de temps et d’énergie pour, peu de temps de trafic en général.

Les Phares,

Revenons à notre phare. Certains Radio-Amateurs activent des Châteaux, Fontaines, Lavoirs, partent à l’autre bout du monde faire de la radio sur des iles rares, comme Tromelin, Crozet, Cliperton (îles français) et j’en passe. Moi c’est les phares, pour parler de ces édifices qui font face à l’océan sans broncher, de temps à autres quelques gémissements tout au plus.

Plusieurs associations connues gèrent ces édifices en radio, il s’agit du DPLF, pour la France, de l’ARLHS pour les USA, de Trinity House, le plus ancien pour l’Angleterre. Finalement, chaque pays à des associations qui s’occupent de phares. Une des conditions souvent c’est la distance de l’édifice, parfois le nombre de contacts. Possèder au moins un cliché vous représentant en compagnie du phare.

Pas besoin d’avoir fait Saint Cyr…

C’est parti,

Donc c’est parti en ce beau matin d’avril. Le WX, moyen, houle de 0,50 à 1 mètres, vent de Sud-ouest de 3 Beaufort.Pas précipitation annoncée, serait-ce mon premier phare sans froid, ni pluie !! La marée du jour coefficient 65, donc mortes eaux, idéal pour aborder un site de phare en mer. Pour mémoire ceux-ci ne peuvent être abordés que par de petites embarcations. Enfin c’est l’idéal.

Cap sur le phare du Tréhic

Cap sur le phare du Tréhic

Mise à l'eau dans le port du Croisic

Mise à l’eau dans le port du Croisic

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les coordonnées de ce phare du « Plateau du Four ».  Latitude : 47°19′ 7N, Longitude : 002° 38′ 1W, le Locator pour l’activation est IN87QH. Outil intéressant pour une animation en portable, c’est l’APRS pour ceux qui la pratique cela permet aux correspondants de situer la station sur des sites spécialisés style « Aprs.fi ».

L’arbordage,

Pour la navigation la règle est simple, le phare n’est abordable que 2 heure avant la basse mer. Il est 10h30 lorsque j’arrive à proximité de celui-ci, la mer est basse à 14h00. Vous allez me dire: C’est pas un peu tôt ? Si mais, en partant plus tard (ou trop) du port je ne peux plus mettre à l’eau le bateau. Comme c’est une première pour moi, je ne sais pas où se situe la digue d’accès au phare. J’attends tranquillement et me remémore les actions une fois sur la digue et le début des opérations.

2h30 avant la basse mer, temps calme

2h30 avant la basse mer, temps calme

2h00 avant la basse mer

2h00 avant la basse mer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il reste 2h30 avant la basse mer, j’aperçois enfin la digue. J’arrive en approche douce, il y a 50 cm de fond, seul un faible tirant d’eau peut passer. Je vérifie mes pare-battages, une bonne dizaine de tous les diamètres, la digue est couverte d’algues cachant des moules et huîtres.

J’accoste à la première tentative, pas trop de mérite because la mer est presque plate à ce moment là. Amarrage du navire rapidement, comme d’habitude un troisième bout de secours en cas de problème. Je reste dans le bateau et gerbe le matériel sur la digue, ce n’est pas le plus facile notamment la batterie de 108 Ah qui pèse 25 Kgs.

La prudence,

Prudence est le maître mot, les paquets de mer passent par intermittence au-dessus de la jetée et emporte mon tripode que je rattrape de justesse. Je dois attendre encore attendre quelques minutes que la mer baisse avant de sortir le matériel fragile.

Matériel à quai,

Matériel à quai,

Installation du matériel

Installation du matériel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il reste deux heures avant la basse mer, j’installe le tripode et les antennes VHF/UHF. Au tour de la verticale décamétrique Comet CHA250 que je plante dans une anfractuosité de la digue. La VHF et UHF sont équipées de BigWheels ayant l’avantage d’être presque omnidirectionnelles et permet de contacter des stations situées jusqu’à 200 kms maximum lors de propagation moyenne (pour la VHF).

On est pas bien là !

On est pas bien là !

Pas le choix à part attendre la marée haute

Pas le choix à part attendre la marée haute

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Radio, Radio,

Il est 14h00, la mer continue de baisser pour encore 1h45mn, je commence par explorer la bande des 2 mètres et lance appel sur 144.300 USB. A cette heure, en semaine, difficile d’ avoir des correspondants. La première station sera du département 49 avec F1CKB. Mais ce sera mon seul QSO en 2m. Passage sur 40m, 7.080 Mhz, idem pas de correspondants dans l’immédiat, je monte sur 20m, 14.285 Mhz là c’est parti, le premier pile-up. C’est une fréquence souvent utilisée pour le SOTA et stations portables.

Un peu de calme et de quiétude

Un peu de calme et de quiétude

Une dépression arrive de Belle-île dans 3 heures

Une dépression arrive de Belle-île dans 3 heures

 

 

 

 

 

 

 

 

La remontée des eaux,

La mer est basse à  16h00, pour le moment 50 QSO de réalisés. Le bascule de marée s’opère et ce qui arrive à chaque fois s’opère une fois de plus, de méchantes vagues surgissent. Donc même scénario, malgré un niveau de  mer d’un mètre en dessous de la digue, quelques vagues passent pardessus. Un nouveau pile-up me permet de réaliser 20 QSO supplémentaires mais, je commence à avoir les pieds mouillés. Je rapatrie et démonte le matériel à l’abri au pied du phare.

Il est temps de plier les gaules

Il est temps de plier les gaules

Méchante vague de travers

Méchante vague de travers

 

 

 

 

 

 

 

Moins d’une heure de remontée des eaux il faut arrêter à regret mais, c’est la loi des activations en mer. Bilan 70 QSO en 3 heures de trafic avec un FT857, 100 Watts, une batterie de 108 Ah, un Booster MFJ. Bien sûr une antenne COMET CHA250.

Il est temps de quitter les lieux, les vagues se forment, la dépression annoncées depuis deux jours arrive. Le portable VHF est toujours en veille sur le canal du CROSS. Retour sans encombre malgré une forte houle.

img001

N’oubliez pas de valider vos expéditions auprès des associations concernées. Merci d’avoir lu cet article et 73 QRO. Si vous désirez revoir l’historique de ce phare, cliquez ici, merci.

 

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

Print Friendly, PDF & Email