Trip à Pornichet

Trip à Pornichet, petit fanal situé à l’entrée du port de plaisance de Pornichet, dans la ville éponyme, en Loire Atlantique, 44. Celui-ci balise l’accès au port en arrivant de la baie du Pouliguen. C’est un feu à trois secteurs, Blanc de 81° à 84°, Rouge de 84° à 180° et vert de 303° à 81°. Sa situation est 47° 15′ 5″ N et 002° 21′ 1″ W. Son locator est IN87TG, pour les Radio-Amateurs.

Entrée en matière,

Pour clore l’année de mes activations de phares, j’ai décidé, d’activer le petit phare de Pornichet. Nous sommes le 29 décembre, deux jours avant la nouvelle année. Cette activation va être tranquille vu que, c’est un phare à terre. Pour s’y rendre, ce n’est pas compliqué, il suffit de se rendre dans le centre ville de Pornichet. Arrivé sur la place du marché, il suffit de suivre la direction des ports. Pourquoi les ports ? Très simple, ils sont au nombre de trois, voire quatre. Les deux premiers, pour les gueux et les manants, ce sont les ports d’échouages. Cela consiste à plus d’eau ou à sec, à marée basse. Finalement, ni sortie, ni entrée à basse mer.

Nous pour notre part allons sur le port de plaisance en eau permanente. Cela se traduit par des sorties et entrées de navires 24h/24H, pas de problème de marée. Mais à l’intérieur, il y a aussi, deux sections. Secteur Sud, les petits bateaux, les presque-riches et côté Nord les gros bateaux.

Entrée du port à marée basse

Entrée du port à marée basse

Le port de plaisance

Le port de plaisance

 

 

 

 

 

 

 

Accès et activation,

Pour l’activation de ce phare, une fois arrivé sur place, un obstacle va se présenter à vous. Vous êtes face à des barrières automatiques, depuis quelques années l’accès est réservé aux sociétaires. Il faut être munie d’une carte magnétique. Trois solutions se présentent à vous. La première, vous êtes sociétaire du port ou avez un navire à quai, pas de souci.La deuxième, vous vous rendez à la capitainerie et demandez l’accès à la digue. Le personnel est sympa et donc c’est jouable, il suffit de vous expliquer sur votre hobby préféré. La troisième solution, c’est de vous garer sur le parking publique à l’entrée du port et vous rendre sur le phare à pieds avec votre matériel. Très simple……L’ été.

Dis Papa ! C'est loin la Chine ?

Dis Papa ! C’est loin la Chine ?

Tais-toi et tire...

Tais-toi et tire…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sachez que, quoi qu’il en soit, vous serez sur un lieu privé et par conséquent devez prévenir la capitainerie. C’est ce que j’ai fait lors de mon activation. Sur place se trouve aussi la gendarmerie (voir photos), il se trouve que c’est la maritime. Celle-ci n’a aucun pouvoir sur un site privé, sauf, si elle est sollicitée par les exploitants du port.

C’est parti,

Une fois l’accès résolu, sachant que j’ai utilisé une quatrième solution mais, ne vous en parlerai pas…

Une donnée non prévue à perturbé cette journée pornichétaine, le WX (le temps pour les gens normaux). Le froid chez nous, est en général anecdotique, mais ce jour là j’ai dû en tenir compte.

9h00 du matin, -2° et du soleil

9h00 du matin, -2° et du soleil

Vue sur la ville

Vue sur la ville

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai chargé la voiture la veille au soir, à 18h00 il faisait -2° centigrades. Le lendemain matin, démarrage à 6h30 et direction Pornichet. La température du jour est de -4° et une petite brise venant de l’Est, mortelle. J’ai cinq couches de vêtements sur le corps étant donné que je vais passer environ douze heures sur place. Arrivé à destination vers 7h30, calage du pied de mât sous la roue de la voiture. Le vent glacial me cingle le visage, mais mes gants de moto me protègent bien les mains, pas pour longtemps. En revanche visser des vis et écrous de 4 et 6 mm avec ceux-ci relève de l’exploit. Donc je fais tout à mains nues et le montage va durer une heure trente.

En compagnie de l'Ami Gérard F4GGT

En compagnie de l’Ami Gérard F4GGT

Le guignol à la barrière

Le guignol à la barrière

 

 

 

 

 

 

 

 

Le matériel,

J’utilise les antennes habituelles, à savoir, un mât muni d’une antenne VHF, 4 éléments, au-dessus une Bigwheel pour le l’UHF, 432 mhz. j’utilise un autre mâtereau en fibre de verre de 5,50 mètres pour déployer le dipôle 40 m. Bien sûr je termine par l’éternelle Comet Cha250B, je positionne celle-ci dans le support calé sous la roue de la voiture.

Le plus rapide c’est le montage du transceiver Yaesu, de la FC30, ensuite raccordement des câbles coaxiaux. Côté inscription des contacts j’ai décidé d’utiliser le computer. Bien entendu le logiciel utilisé sera celui de l’ami Jean-louis F1AGW.

Simplement un computer, par une température de -4°, cela ne le fait pas. Par précaution j’ai mon log papier et le crayon de bois.

La mode est au bleu

La mode est au bleu

Dans la froidure du matin

Dans la froidure du matin

 

 

 

 

 

 

Action,

Comme à l’habitude, le début des émissions démarre par le 2 mètres et le 70 centimètres. Depuis deux jours la propagation est fantastique sur 2 mètres. Avec la petite 4 éléments j’entends l’Espagne et des copains du 44 qui sont en qso avec des allemands et néerlandais. j’enchaîne les qso. Les OMs et YLs qui m’attendent sur les bandes décamétriques doivent s’impatienter.

Finalement après une heure trente de qso, je permute sur les bandes décamétriques. J’attaque par le 40 m et trouve une fréquence libre de toute perturbation. Quelques OMs français m’attendent et les qso défilent, jusqu’à l’arrivée d’une grosse station italienne qui s’installe quasiment sur la fréquence. Tout contact devient difficile, le problème le non respect des stations QRP et/ou portables. Pendant un de ces qso, une station espagnole me demande si je la reçois bien…. 800 watts dans une 7 éléments, no comment.

Finalement vers 12h10 plus personne ne se manifeste. J’en profite pour saluer les écouteurs, dont l’Ami Patrice, F-11579 qui m’écoute depuis l’Yonne (89 pour les nuls).

Suite et fin,

Je profite du soleil très présent pour déjeuner dehors, sur le port. Il fait froid mais c’est le bonheur total.

ça va ! Pas trop fatigué le guignol

ça va ! Pas trop fatigué le guignol

Une après-midi de bonheur

Une après-midi de bonheur

 

 

 

 

 

 

 

 

Les chalands défilent sur la jetée et posent des tas de questions. J’ai du flair pour les catégoriser. Le matin de bonne heure, avec son chien, c’est la corvée, il se fait Ch… et pourquoi pas discuter avec moi afin de passer le temps. Il faut dire que pour moi, une barre à La Baule, Pornichet ou dans le 93, c’est du pareil au même, cela reste des cages. Seul le prix change et éventuellement les risques de submersion par l’océan qui régulièrement vient nettoyer le littoral.

D’autres sportifs, souvent font un signe amical et en temps qu’ ancien triathlète je réponds avec grand plaisir. D’autres en couple prennent le frais après le repas et sont d’humeur joyeuse, donc la conversation est souvent intéressante. Parfois, comme aujourd’hui, un couple de Biker, là nous parlons machines et mécaniques. Toutes sortes de personnes défilent et regardent avec intrigue les installations. Pour certains, je leurs remets une plaquette sur la promotion du Radio-Amateurisme, éditée par le REF et L’ARALA mon radio-club de Nantes.

Par conséquent , toutes les couches de la population se promènent en cette veille de fêtes, due aussi au beau temps hivernal.

Et la Radio ?,

Bien revenons à la radio, je passe sur le 20 m dans les environs de 14,260 mHZ, c’est un peu la cohue, because vacances de fin d’année. Je vais sur 14,285 mhz sur la fréquence des portables et Sota. Quelques contacts avec des stations russes, finlandaises sur la verticale Comet. L’avantage est, qu’elle a un angle de départ plus bas.

Je vais terminer l’activation par un retour sur le 40 m, j’enchaîne les qso jusqu’à 17h00. Mais le soleil est bas et le froid se fait plus vif. Mes correspondants commencent à se clairsemer. Je décide de démonter le matériel, par chance Gérard, F4GGT est avec moi, et me donne un bon coup de main. Pendant que le soleil baisse, nous nous activons, la lampe de poche cela va deux minutes.

Bilan,

Malgré un nombre de contacts en baisse, cette activation est plus qu’honnête. Une fois de plus, j’ai activé quatre bandes, le 2m et 70 cm, ensuite le 40 et le 20 m. J’ai utilisé une 4 éléments pour la VHF, une Bigweel pour le 70 cm. Pour le décamétrique, la Comet Cha250b et des dipôles construction OM sur le 40 et 20 m.

Je remercie bien sûr une fois de plus, les amis, Gérard pour le coup de main et Patrice pour ses rapports d’écoute toujours aussi précis.

Ce phare porte la référence PB315 pour le DPLF, il ne reste plus qu’a valider l’expédition et vous dire à l’année prochaine.

Pornichet, 29 décembre 18h00

Pornichet, 29 décembre 18h00

Expérience d'écoute de Patrice F11579

Expérience d’écoute de Patrice F-11579

 

 

 

 

 

 

 

Ce coup-ci, c’est fini,

La photographie au-dessus peut vous intriguer ou voire heurter. C’est pas grave, la radio c’est un hobby donc, du plaisir, de la joie et délire. Un soir de visu avec Patrice, nous avons imaginé tout un tas de choses exotiques. Le soir tout est permis, la conversation est venue sur une couverture chauffante hors service. Finalement, le lendemain matin, nous avons suivi une activation en Haute Savoie (74) de l’ami Jean-Marie, F5NLX. Après avoir raccordé la couverture sur la prise du transceiver, il nous arrivait 58.

Suite à ce délire, hier, Patrice à renouvelé l’opération et lors de l’activation du phare de Pornichet, il me recevait 58/59. Aussi, nous allons faire bondir des puristes ou coincés du bocal, mais, l’essentiel est de se faire plaisir et bien rigoler.

RE-merci d’avoir pris la peine d’aller à la fin de cet article, à bientôt, si la santé le permet nous nous retrouverons l’année prochaine. Ben oui ! c’est demain, matin. Par conséquent, bonne année à vous de plaisir et de santé.

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire

La Banche expédition

Présentation,

La Banche expédition. Avec l’ami Albert F4FDY nous avons retenu la date du 23 mai pour notre expédition Wlota sur « le Phare de La Banche ». Nous ne l’avons jamais activé et il ne l’a pas été depuis bien longtemps. Je ne reviendrai pas sur ses caractéristiques techniques architecturales, ni nautiques etc…Il suffit de lire l’article sur le sujet en cliquant ici.

Alors pour ce samedi et pas un autre ? Très simple, c’est l’océan qui commande et non l’homme. C’est comme la montagne, ce sont les éléments naturels qui dirigent, ceux qui les ont bravés, ne sont plus là pour en parler. L’avantage de la « Gopro » et consœurs maintenant c’est qu’ils meurent en direct, pour le bien-être des guignols avides de vidéos à sensations. Le plus dur n’est pas pour ceux qui passent de l’autre côté du décor, mais, pour ceux qui restent…

Bien revenons à nos moutons, il est mignon ce petit phare.Sa hauteur est de 30,30m construit au large de la ville du Pouliguen en Loire Atlantique.Commune située entre Saint-Nazaire et le Croisic.

Phare de la Banche et sa cardinale Nord

Phare de la Banche et sa cardinale Nord

La digue de 107 m se découvre peu à peu

La digue de 107 m se découvre peu à peu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Position,

Pour le côté nautique, sa position est en latitude, L = 47° 10′ 7 Nord et sa Longitude G = 002° 28′ West. Pour les amis Radio-Amateurs le Locator = IN87SE. Il est situé entre les phares du « Grand Charpentier » et du « Plateau du Four ». Sa position, 8 miles de la pointe du Croisic et environ 6 miles nautiques du Pouliguen.

Alors pourquoi ce jour et pas un autre. D’abord le coefficient de marée, aujourd’hui c’est un 67, c’est le morte-eaux conseillé à l’inverse des vives qui augmente les difficultés d’abordages, un marnage plus important et donc un transfert de masse d’eau plus important sur un temps quasi identique. Exemple : la hauteur d’eau en pleine mer est de 5,05 mètres et 1,45 mètres en basse mer. Si je prends un coefficient de 84, donc vives eaux la pleine mer sera à 5,60 m et la basse mer 0,80 m, nous aurons une amplitude plus importante dans le même laps de temps ou presque.

Albert F4FDY, en reconnaissance

Albert F4FDY, en reconnaissance

Le Gros et ses 10 pare-battages côté tribord

Le Gros et ses 10 pare-battages côté tribord

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre paramètre,

Autre paramètre, le vent dominant, dans cette zone il est principalement West et SudWest. Parfois comme aujourd’hui Nord-Est, comme sur les clichés au-dessus, dans ce cas l’accostage est facilité et les vagues petites d’environ 0,50 m de hauteur.L’an dernier en plein mois d’Août par beau temps, nous avons accosté le phare du « Grand Charpentier » par marée de coefficient 84, vent plein Ouest, nous avions des creux de plus d’un mètre et avons accosté qu’au bout de trois tentatives. Le bateau étaient littéralement projeté contre la digue et de ce fait seul les petits bateaux peuvent accoster.

Autre chance du jour, la mer calme nous a permis de débarquer le matériel une heure en avance. La règle empirique d’abordage de ce type d’ouvrage c’est deux heures avant la basse mer. Elle était basse à 15h35 et nous avons pu aborder à partir de 12h35.

Alors !On n'est pas bien là ?

Alors ! On n’est pas bien là ?

Albert est déjà à pied d’œuvre

Albert est déjà à pied d’œuvre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déroulement,

Nous avons décidé de travailler chacun à une extrémité de la digue de 107 mètres de longueur, because des interférences entre nos deux antennes au niveau des harmoniques. Ne possédant pas de filtre passe-bande, nous appliquons l’article 22.

Concernant le déroulement des opérations, nous avons prévenus les copains et copines du début des émissions à partir de 14h00. Grâce à un bon réseau de connaissances et large diffusions, les OMs passionnés de phares nous attendent de pieds fermes. Claude F5MCC de Bourgogne et Patrice F-11579 ont QSP les infos, ainsi que F5MSS Lidye et le REF39 par Alain F5SN. Idem pour les OMs de Loire Atlantique et les serveurs Radio-Amateurs. Ce phare a été activé il y à très longtemps. Malgré cela nous sommes conscients que, nous allons frustrer pas mal  d’OMs car la fenêtre de tir sur ce type de phare est de, 3h00 à 4h00 maxi de QSO, cela va encore se vérifier aujourd’hui.Ce sera pire pour les prochains car le plus dur sera d’aborder le phare et de rester, quelques minutes…..Enfin vous verrez.

C'est basse mer, il ne reste qu'une heure de QSO

C’est basse mer, il ne reste qu’une heure de QSO

Le calme avant la tempêté

Le calme avant la tempête

 

 

 

 

 

 

 

 

Côté matériel,

Côté matériel, nous avons deux transceivers, un Yaesu FT847 et un FT897. Les antennes sont deux verticales COMET CHA250B de 7,13m de hauteur, sans radians et sans boite de couplage. Le montage est aisé et c’est ce qui compte. Bien sûr il y a toujours mieux, il y a aussi pire…Pour ma part je trafiquerai aussi en VHF avec une Yagi 5 éléments et en UHF avec une BigWheel en 432mHZ. Les sources d’énergie, trois batteries, une de 108Ah marine décharge lente munie d’un Booster MFJ afin de garder le plus longtemps possible, les 13,8 volts. Deux autres batteries de 70Ah chacune.

Pour le moment nous avons laissé de côté les dipôles qui demandent pas mal de place et de risques lors d’escalade du phare pour les fixer, nous ne sommes pas là pour nous mettre en danger mais, faire de la radio en se faisant plaisir. Imaginez la tronche de la SNSM, d’autant plus que ce jour là nous avons suivi un sauvetage périlleux de plaisanciers sur Jard sur mer, en Vendée qui à pas mal occupé le CROSS et les sauveteurs.Et oui, la saison change, les guignols changent de région.

La potence est idéale pour accrocher une filaire

La potence est idéale pour accrocher une filaire

Face côté océan

Face côté océan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est parti,

Les deux stations démarrent vers 14h00 locales, Albert sur 7,080mHZ récupère un pile-up dès les premières minutes, il gère sans souci même si parfois certains sont un peu pénibles, nos privilégions bien sûr les mobiles et QRP lorsqu’il y en a. Pour ma part je démarre avec la 5 éléments sur 144,244mHZ et les copains de Loire Atlantique et Vendée attendent patiemment. Ce phare est un WLOTA car, situé en mer sur un banc de rochers et porte le numéro 110. Une grande partie des phares mondiaux sont référencés grâce à l’excellent travail de Phil F5OGG du WLOTA  et son équipe. Pour plus de renseignements cliquez ici. N’hésitez pas à encourager ces bénévoles.

Le Guignol en action

Le Guignol en action

Albert toujours en action

Albert toujours en action

 

 

 

 

 

 

 

Ce phare compte aussi pour le DPLF sous la référence PB020. Nous allons trafiquer une heure et demie (14h00 à 15h35), ensuite comme d’habitude la bascule de marée change le temps. Le vent tourne, passe à sur l’Ouest et la houle se forme au loin. Il nous reste en tout et pour tout à peine une heure de trafic. Je commence à remballer le matériel VHF et UHF par précaution et range les câbles.

Nous avons effectué en 2h30′ de trafic, 80 QSO dans 10 pays différents. Nous avons aussi 15 QSO sur VHF et UHF. Compte-tenu du temps alloué à la radio, ce n’est pas si mal.

Maintenant il faut recharger le navire et rentrer, à vrai dire le plus dur reste à faire…

L'eau monte tranquillement

L’eau monte tranquillement

Une heure après la montée des eaux

Une heure après la montée des eaux

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour,

Nous repartons à regret mais, nous le savons à chaque fois c’est la même chose. Nous avons maintenant 12 miles à parcourir avec les vagues de face et qui dévient continuellement notre route fond. Pour venir nous avons eu des pointes à 19 Mph. Pour le retour nous calons la vitesse à 7 Mph et à chaque vague de face nous perdons 2Mph. Nous rallierons le port du Croisic en 2h10′. Ensuite vidage du bateau, sortir de la cale et retour aux QRA, nous serons à 21h30 à destination, mais quel bonheur de faire plaisir aux autres.

Là ! Il faut penser à rentrer

Là ! Il faut penser à rentrer

Bien ! Nous allons prendre congé. à une prochaine fois ?

Bien ! Nous allons prendre congé. A une prochaine fois ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article et à bientôt. Albert F4FDY et Chris F5OHH remercient tous les YLs et OMs qui les ont suivi.A bientôt pour une nouvelle aventure.88 et 73.

The End

Activation du phare de Pornic

Activation du phare de Pornic,

Je parle d’activation radio bien sûr. Ça y est, nous sommes le 06 Février, la température est de -2° centigrade, mais, je vais quand même le faire. Le matériel est chargé le matin car je préfère laisser les batterie au chaud dans le garage. C’est un jour important car ce phare est situé à 1 kilomètre à vole d’oiseau du QRA de l’Ami Jacky F6DFI. Fidèle OM avec lequel je réalise des contacts à chaque activation et souvent sur quatre bandes. A savoir 144 VHF, 432 UHF, et pour le décamétrique 40m, 20m et parfois sur 15m. Autre fidèle l’ami Patrice F-11579. SWL (Short Wave Listener) assidu qui habite en Bourgogne, et me donne des reports le soir sur mes contacts réalisés.

La route,

Pour le moment je suis sur le pont de Saint-Nazaire, il est 8h00 du matin, il fait nuit. Je croise et me fait dépasser par toutes les petites fourmis qui vont gagner leurs graines pour la Family. Il ait -2°, le vent est de Nordet et des panneaux lumineux nous préviennent des bourrasques à venir. Je file sur la route Bleue en direction de Pornic. Distant de 22 kilomètres.

Attention aux radars chaque jour, il y a un sur cette route quatre voies, limitée à 110 ou 90 kilomètres/heure.Je sors dans la zone commerciale, longe les supers et hypers marchés du coin, plus sa cohortes de franchisés laborieux. Je prends sur la gauche en direction du golf de Pornic, je n’y entre pas, surtout avec ma poubelle cabossée, je serai assez mal vu. Direction le porte de la Novëillard, il y a des pancartes partout. Si vous arrivez devant les barrières du port de plaisance sans voir le phare, c’est trop tard, vous êtes passés devant. Il fallait tourner la tête vers votre gauche hihihi.

Emplacement pour l'activation du phare

Emplacement pour l’activation du phare

L'entrée est à gauche entre les poteaux

L’entrée est à gauche entre les poteaux

 

 

 

 

 

 

 

 

Précisions,

Précisons quand même une chose l’emplacement devant le phare est interdit au véhicules à moteur. J’en a fait l’expérience aujourd’hui, la gendarmerie à regardée mais n’a rien dit. En revanche vers 15 heures la police municipale m’a demandé de déplacer ma voiture.Il vous suffit de déposer le matériel sur la place et ensuite de garer votre véhicule juste en dessous sur le parking du port. Si j’ai rentré mon véhicule c’est uniquement à cause du froid précisé plus haut. De 8h30 à 16h00 ça commence à faire frisquet.En revanche la place est publique et des marcheurs la traverse régulièrement.

L’animation radio en elle-même, j’installe la verticale Comet Cha250 de 7,13m pour le décamétrique, je l’éloigne au maximum du groupe électrogène.Malgré cela ce ne sera pas suffisant, la distance entre le groupe et la verticale est de 60 mètres, en plus j’ai construit une cage de Faraday et recouvert le groupe, mis l’ensemble à la terre, tout comme le groupe mais, rien y fait.

Activation du Phare de Pornic

Activation du Phare de Pornic

Cage de Faraday censée fonctionner !!

Cage de Faraday censée fonctionner !!

 

Suite installation,

Pour la partie VHF et UHF, j’installe sur le tripod téléscopique une 4 éléments pour le 144 et une Bigweel pour le 432, le tout relié par du coaxial Aircell 7. Je raccorde le FT857 et la booite d’accord, je peux démarrer les QSO. Je commence comme à mon habitude par les copains sur 144,244 la bande des 2 mètres. Ensuite le 432,200 la bande des 70cm. Propagation médiocre, malgré cela je réalise une dizaine de contacts sur les deux bandes.

Après une bonne heure sur les bandes métriques je me rends sur le 40mètres, le 7,090 mhz. Le bruit est S9 et infernale, je décide de couper le groupe électrogène et de passer sur batterie. Là, les QSO avec des OMs Français et Francophones s’enchainent ou pas.. Cela durera jusqu’a midi, ensuite je passerai sur 20 et 14,285, la fréquence où se retrouve souvent, station QRP, mobile, portable etc..Gastro vers 13h00 lorsque la bande est calme, il faut préciser que nous sommes un vendredi, donc jour de la semaine.

Il y à pire comme vue

Il y à pire comme vue

Faut bien faire le plein !!

Faut bien faire le plein !!

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre emplacement,

Vous pouvez activer aussi le phare du parking en dessous car vous vous situez encore dans les 150 mètres du phare. Je pense notamment aux camping-caristes. Sur la photographie de droite, la pause déjeuner, « Et pendant ce temps, elles croient que l’on s’amuse » comme dirait Boris Vian.

Reprise l’après-midi sur 14,285 et 21,285 la bande des 15m. J’aurai plus de chance sur la première, avec des contacts allant de la Norvège, Grèce, Irlande et Baléares, plus d’autres pays régulièrement sur la bande. Les Allemands et Italiens sont toujours intéressés par les Lighthouses.

Je continue comme cela jusqu’à 15h30 heure de passage de la police municipale, elle me sort les phrases types du manuel et me demande gentiment de ne pas rester car l’endroit est interdit aux véhicules à moteur. La température est de 1°, je commence à avoir un peu froid donc je décide plier les gaules. Si la température avait été plus clémente je serai resté et aurait simplement remisé le véhicule sur le parking plus bas. Mais les banc du site sont en pierre et, par ce temps inutile de choper la crève.

Si vous désirez des renseignements supplémentaires sur le phare et son histoire, cliquez ici. Sinon merci d’avoir pris la peine de me lire. 73 QRO.