Phare de Beuzec-Conq

Présentation,

Phare de Beuzec-Conq, je devrai dire, et ses phares car, même si l’un d’eux est éteint et devenu propriété privée, ils sont deux. Donc nous voila rendu en sud Bretagne, dans la jolie baie de Concarneau, sa ville close et ses échoppes de tout et de rien, comme toute ville balnéaire et touristique qui à besoin de retenir le chaland et faire du chiffre. Bizarrement tout le monde devient tolérant, il n’y a plus de frontières, pour savoir, où se situe réellement le territoire breton, et le reste du monde. Ah! La monnaie Vespasienne…

Mais revenons à nos phares, eux sont fidèles et ancrés dans nos traditions mémoires. Lorsque vous arrivez par bateau de l’océan, il faut bien rentrer au port, un moment donné. Un chenal balisé permet cette manœuvre, parfois, pour de grands navires. Pour y remédier, il existe un alignement bien connu des marins, c’est le 028,5° qui comprend le Phare de « La Croix » et le phare de « Beuzec », tous deux construits en 1848. Donc depuis cette date les navires désirant en sécurité emprunter le chenal d’accès, suivent cette route.

Phare du port de "La Croix"

Phare du port de « La Croix »

Phare de Keriolet route de Beuzec-Conq

Phare de Keriolet route de Beuzec-Conq

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois entrés dans le chenal, ils suivront le feu de la « Maison phare de Lanriec », mais cela fera l’objet d’un autre article. Comme je le précisais auparavant, étant construits ensembles, ils avaient les même caractéristiques. Une hauteur de 9,30m, il étaient cylindriques, fait de moellons enduits. Le phare de Keriolet à été construit par une entreprise de Concarneau. Celle-ci sera mise en faillite avant la fin des travaux et l’entrepreneur prendra la poudre d’escampette.

La lumière,

Comme tout feu à l’époque l’optique est blanche et fixe. Ce n’est qu’en 1894 qu’il passera aux couleurs rouge et blanche. En 1907 il sera doté d’une nouvelle tourelle et enfin électrifié en 1943 peut avant le déclenchement des hostilités. Ce petit phare remplira son rôle 24h/24h, 7jours/7 jours et 365 jours par an jusqu’en 1964.

A cette période, la ville de Concarneau s’est développée, telle une pieuvre, elle a besoin de place. Le port de pèche se développe toujours et la main-d’œuvre aussi, il faut loger tout ce petit monde. En même temps à l’extérieur de la ville… En 1945, Beuzec est absorbée, suivra Lanriec en 1959. Bizarrement, en Bretagne l’on reproduit les mêmes schémas que dans les banlieues, tant décriées de la Région Parisienne. Comme quoi les traditions, et le terroir ont bon dos. Avant guerre, Concarneau était le premier port thonier d’Europe

Le futur proche,

Des barres d’immeubles vont sortir de terre. Le village des trois fontaines, communément appelé cité de « Kerandon » voit le jour en moins de dix années, au début 1958. Un ensemble de près de 700 logements HLM (Habitation à Loyer Modéré), décliné en une vingtaine de barres. Et notre phare de Keriolet pendant ce temps ? Eh ! bien, on ne le vois ou nous ne le verrons plus.Il est urgent de prévoir la sauvegarde de l’alignement 028,5°.

Alors, elle est où, la lumière ?

Alors, la lumière ?

Nouvel hébergement de l'optique de Keriolet

Nouvel hébergement de l’optique de Keriolet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’évolution,

L’année 1964 sera décisive pour l’alignement optique du port de Concaneau. A la mi-décembre, l’on procède à l’arrèt du petit phare de Keriolet et à l’allumage du nouveau phare de Beuzec-conq. Après avoir pris contact avec les autorités religieuses, les services de phares et balises installent la nouvelle optique. L’optique est perchée à 32 mètres de hauteur, au-dessus des cloches. L’ensemble est perché à 89,156m de hauteur, de ce fait certains prétendent que ce serait, le plus haut phare de France et, peut-être, d’Europe.

Façade Orientale

Façade Orientale

Au chaud, au-dessus des cloches

Au chaud, au-dessus des cloches

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques données génériques sur ce nouveau « Phare ». Il matérialise toujours l’alignement 028,5° pour les marins, il sert d’amer le jour, avec ses deux compères, « La Croix » et « Kériolet » toujours présent. A noté que celui-ci est privé depuis 2012 et pas très bien entretenu. Officiellement à 87 m de hauteur (shom) et une portée optique de 23 miles nautiques. Son emplacement est 47°53’30 » N et 003°54’00 » W, son locator pour les Radio-Amateurs est IN87BV. Feu scintillant blanc. Pour finir, il est situé en retrait du phare de « La Croix » de 2490 m.

Protection divine,

Avec un emplacement comme celui-ci, il ne peut rien arriver, ou alors, je n’y comprend plus rien… Ce type de « Phare » n’est pas unique en France, il y en aurait trois. Pour ma part, je n’ai trouvé que celui de la région de Cherbourg…

Phare de Beuzec-Conq, suite et fin,

Ce ouvrage compte pour les DPLF, sous la référence PB 347. Merci d’avoir pris le temps de lire cet article. Pour l’activation de ce « Phare », cliquez ici afin d’ouvrir l’article concerné.

Tintin, Haddock et Milou à Saint-Nazaire LogoDPLF2

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email